Editorial

(et photos) par Jean-Luc Nabet, le 20 novembre 2017

A Genève, la 13e édition des Créatives continue avec une programmation 100% féminine: concerts, performances, tables rondes, lectures, projections, expositions jusqu’au dimanche 26 novembre, ainsi que le Festival Filmar en América Latina qui a débuté sa programmation cinématographique vendredi soir continue jusqu’au 3 décembre, avec comme invité spécial le réalisateur chilien Patricio Guzman. La 9e édition des Automnales, la grande foire de Genève vient de fermer ses portes ce dimanche 19 novembre 2017 à Palexpo, Genève. Plus.

Le 72e Concours de Genève du 23 novembre au 3 décembre 2017

Il a pour mission de soutenir les nouveaux talents de demain. Parmi les 67 candidats du monde entier inscrits au Prix de Composition 2017 et qui ont soumis un concerto pour clarinette et orchestre, trois finalises ont été retenus deux coréens du sud: Jaehyuck Choi (22 ans) et Hanyeol Yoon (23 ans), ainsi que l’israélien Yair Klartag (31 ans). Leurs oeuvres seront interprétées en première mondiale par les solistes Fabio di Casola, Ernesto Molinari et Jérôme Comte, accompagnés par l’Orchestre de Genève lors d’une épreuve finale publique le 26 novembre. En parallèle au Concours de Genève, se tiendra un Festival des Lauréats. Au programme, 7 concerts d’exception au Victoria Hall, au Bâtiment des Forces Motrices, à l’Opéra des Nations et au Studio Ernest Ansermet réunissant des lauréats du Concours de Genève et d’autres concours internationaux, avec un focus particulier sur le chant. En photo la directrice Christine Sayegh en compagnie de Didier Schnorhk, secrétaire général de la Fondation. En savoir plus.

Vision String Quartet

Comme le veut la tradition depuis 2013, le Concours de Genève proposera du 23 novembre au 3 décembre un Festival des Lauréats, qui se tiendra en parallèle au Prix de Composition. Ce jeudi 23 novembre le Concert de Gala: Soirée lyrique avec l’Orchestre de la Suisse Romande, sous la direction de Jesus Lopez Cobos à 20h à Victoria Hall ouvre le Festival des Lauréats, suivi vendredi 24 de Voix & Quatuor avec le vernissage du CD Coup de Coeur Breguet 2016 du Vision String Quartet à 20h au Bâtiment des Forces Motrices. Samedi 25 de Airs de Concert et Flûte solo à 19h30 à l’Opéra des Nations, les lauréats accompagnés de GliAngeliGenève et dimanche la Finale du Prix de Composition et les oeuvres des trois finalistes Jaehyuck Choi (22 ans) et Hanyeol Yoon (23 ans) et Yair Klartag (31 ans) interprétées par les lauréats, accompagnés par l’Orchestre de Chambre de Genève et l’Orchestre de la HEM-Genève, sous la direction de Pierre Bleuse à 17h au Studio E. Ansermet. Diffusé en streaming vidéo sur www.concoursgeneve.ch. Lundi et mardi, 27 et 28 novembre suivants, les compositeurs du Jury seront à l’Honneur: Pintscher, Chin, Dayer, des concerts donnés suite aux cours de maître lundi à Lausanne et mardi à Genève. Le Concours se terminera dimanche 3 décembre à 17h à Victoria Hall avec le concert du 60e anniversaire de la Fédération Mondiale des Concours Internationaux de Musique (FMCIM/WFIMC) avec Ray Chen, violon, 1er Prix Concours Reine Elisabeth 2009, Andrey Gugnin, piano, 1er Prix Concours de Sydney 2016, 2e Prix Concours Beethoven 2014, accompagnés par l‘Orchestre de Chambre de Genève, sous la direction de Miran Vaupotic, 1er Prix Concours Khatchaturian 2016.


19e Filmar en América Latina, le plus grand événement culturel suisse consacré aux cinématographes latino-américaines se déroulera du 17 novembre au 3 décembre à Genève et dans quelques villes en France.

Marcela Said, réalisatrice chilienne

Le long- métrage de Marcela Said Los Perros/Mariana, lauréat du prix Horizontes Latinos au récent festival du film San Sebastian, a ouvert cette 19e édition du Filmar, en présence de la réalisatrice, le 17 novembre à l‘Auditorium Ardidi, Genève. Plus de 80 films dont seize films en compétition pour le Prix du Public et le Prix du Jury des Jeunes dans les sections: Coup de Coeur, Opera Prima, Regards actuels, Rétrospective (dédiée au cinéaste chilien Patricio Guzman), Ciné-Musique (inspiré par les musiques de cinq pays: Brésil, Colombie, Chili, Hondura et Mexique), acte de résistance, témoignages engagés dans les sections Au Front et A Revoir. Une vingtaine de cinéastes invités, une rétrospective et une conversation avec le réalisateur chilien Patricio Guzman. Le long- métrage de Marcela Said Los Perros/Mariana, lauréat du prix Horizontes Latinos au récent festival du film San Sebastia, ouvrira la 19e édition du Filmar, en présence de la réalisatrice, le 17 novembre à 19h, à l‘Auditorium Ardidi, Genève.

FILMARcito proposera des courts-métrages Au fil de l’eau pour le jeune public. Un hommage sera rendu à Violeta Parra, auteure, compositrice, interprète, peintre et brodeuse chilienne avec deux films et le spectacle de musique, chant et danses, intitulé Gracias a la vida crée par l’association Artisticamente. L’exposition, intitulée Chez les Kunas toutes les femmes sont artistes autour de la mola: corsage emblématique porté par les femmes du peuple kuna du Panama du 17 novembre au 3 décembre à la Maison des Arts du Grütli, 16h à 23h durant le festival sera accompagné de la projection du film: Molakana – Coudre le monde de Michel Perrin, 2003 jeudi 30 novembre, 17h30 à l’auditorium du MEG, Musée d’ethnographie de Genève.  Gracias a la Vida, hommage musical à Violeta Parra et ses liens privilégiés avec Genève et la Suisse, au fil des textes et chansons de Violota Parra, interprétées par des artistes d’exception, ainsi que des danses chiliennes par la groupe genevois TABARE vendredi 24 novembre, 20h à l’Aula Frank Martin, Genève, précédée d’une table ronde de 17h45 é 19h, avec la participation d’experts et amis ayant partagé le temps passé par Violetta à Genève et à Lausanne de 1953 à 1965. Dans le cadre du centenaire de la naissance de cette chanteuse, poétesse, compositrice et peintre chilienne. Elle vécut à Genève de 1963 à 1965 avec l’anthropologue et musicie suisse Gilbert Favre. En 1964 le Musée du Louvre expose ses tableaux, tapisseries et sculptures. En 1965 Violeta Parra retourna au Chili et mit fin à ses jours le 5 février 1967. En photo la directrice du festival Vania Aillon et le fondateur du festival Jean-Pierre Gontard lors de la présentation du festival. Plus.


Les Créatives, 13e édition de festival pluridisciplinaire 100% féminin continue du 10 au 26 novembre.

Anna Sommer

Roland Margueron, Françoise Dupraz, Cyrille Schnyder-Masmejan

Créée il y a il y 12 ans par Cyrille Schnyder-Masmejan à Onex afin de rendre visible les oeuvres des femmes artistes, les cinquantaine d’événements: concerts, performances, tables rondes, lectures, projections, expositions, la programmation se déroule cette année dans 26 lieux, de Genève à Bâle, en passant par Berne, Morges et Nyon. Ouverture ce vendredi 10 novembre dans la galerie-librairie Papier Gras , fondée par Roland Margueron avec l’exposition de l’illustratrice Anna Sommer (CH) zurichoise, née à Aarau qui manie son scalpel et ses papiers aussi talentueuse que sa plume et présente deux expositions et son dernier livre L’INCONNU (éditions Les Cahiers Dessinés) jusqu’au au 25 novembre 2017.

Pipilotti Rist - Luc Barthassat - Anne Emery-Torracinta

Le tram rose avec Pipilotti Rist

Concerts, performances, tables rondes, lectures, projections, expositions, la programmation 100% féminine des Créatives défend un féminisme inclusif, pluriculturel et engagé. Un mélange de découvertes et d’artistes confirmées Les Stradivarias, quatre Divas madrilènes mardi 14 novembre à la Salle Communale d’Onex. Le 22 novembre, une grande soirée entre pop et musique contemporaine à l’Alhambra avec la compositrice interprète Julia Holter en solo avec son piano et la spéciale guest Tashi Wada et la grande percussionniste japonaise Midori Takada pour jouer son album mythique sorti il y a maintenant 40 ans Through The Looking Glass. Lumineuse, Ayo fête les Créatives à Beausobre le même soir. Le lendemain, 23 novembr à la Gravière c’est l’hypnotisante Shannon Wright qui vient présenter son 11e album tout de nerf et de mystère. Le festival Les Créatives investit le tram “Monochrome rose” de Pipilotti Rist. Imaginée par Les Indociles , cette exposition itinérante est composée de documents d’archives, de phrases choc et de courtes interventions sonores. Intitulée Ligne 71-17 , elle retrace l’évolution du féminisme de 1971, année de l’obtention du droit de vote des femmes en Suisse, à 2017. Plus.


15e Fureur de lire du 23 au 26 novembre avec centre névralgiqu la Maison de Rousseau de la Littérature (MRL), en vielle ville de Genève.

Durant quatre jours entièrement gratuits, la Fureur de lire croise les genre et les disciplines, et vous entraîne dans un flux incandescent allant de polars en humour noir, de contes en romans, d’installations plastiques et musicales, d’essais en récits érotiques. Poésie sonore et musique de chambre sont aussi au rendez-vous, ainsi que des sorties littéraires et des textes présentés en primeur. Les générations d’écrivains se mêlent, les grands noms de la littérature s’entrelacent à des auteurs en plein envol. Les grands comédiens Gérard Darmon (vendredi 24 novembre, 20h, Théâtre de la Madeleine), Mathieu Amalric (vendredi 24, 22h30, Théâtre de la Madeleine) et Julie Depardieu (dimanche 26 novembre, 18h, Société des Arts, Palais de l’Athénée) qui liront tous trois textes d’auteurs romands: Arthur H, poète charnel à la voix rocailleuse (lecture musicale et érotique jeudi 23 novembre, 19h30, Alhambra), Lydia Salvayre, la sublime (samedi 25 novembre, 20h, Théâtre de la Madeleine), le très rock Caryl Férey, l’exquise Monica Sabolo. Les trois premiers jours se déroulent dans les librairies, les bibliothèques et la Maison de Rousseau et de la Littérature. Le quatrième explore la Vieille-Ville, avec des escales dans des lieux historiques ou inattendus. Pendant le festival, la MRL accueille une discussion avec la pédagogue Jessica Vilarroig qui nous apprendra comment guérir les refus d’apprendre de nos chères têtes blondes grâce à la littérature; Malax, une performance-lecture de Marie-Jeanne Urech et Frédéric Farine en noir et blanc dynamitant avec humour les codes du polar; Pièces Assemblées, une lecture collective par des étudiants de la HEAD-Genève et de l’institut littéraire suisse, fruit d’un atelier transdisciplinaire vivifiant organisé par le far° Nyon; et C’est quoi le titre?, conférence participative de Fabienne Radi qui s’amuse à confronter les titres d’oeuvres et leurs traductions souvent loufoques en langue étrangère. La MRL servira également de point de départ au rallye littéraire des éditions Encre Fraîche. Rendez-vous de 14h à 15h à la Maison de Rousseau et de la Littérature (40 Grand-Rue, vieille ville). Vous pourrez vous lover – littéralement – dans l’installation Plumule de l’artiste Cassandre Poirier-Simon qui vous entraînera dans un voyage hypnotique et relaxant au creux des mots, ainsi que l’exposition temporaire Amoureux et écrivains: Corinna Bille et Maurice Chappaz, consacrée à la relation épistolaire intense entre les deux célèbres écrivains suisses. La Fureur de lire est le fruit d’une collaboration entre la Maison de Rousseau et de la Littérature, le Cercle de la Librairie et de l’Édition Genève et les bibliothèques municipales, en partenariat avec la Ville de Genève et avec le soutien de la République et canton de Genève.


Genève

  • Cercle genevois d’archéologie: Le Phénomène princier celte, film-conférence mardi 21 novembre, 18h, Uni-Mail salle MS160, Genève. Projection du film : L’énigme de la tombe celte réalisé par Alexis de Favitski, suivi de la conférence à 19h15: Et sur le Plateau suisse? présentée par Gilbert Kaenel, ancien directeur du Musée cantonal d’archéologie et d’histoire de Lausanne et professeur à l’Université de Genève. Entrée libre.
  • Conférence CEVA une coopération transfrontalière jeudi 23 novembre à 18, Aula d’HEPIA, rue de la Prairie. CEVA et HEPIA vous proposent un cycle de conférences captivant qui accompagnera toute la durée des travaux. Cette dixième conférence aborde le thème de la coopération transfrontalière, avec un regard croisé sur la collaboration entre la Suisse et la France.
  • Gala de clôture du Prix IDDEA 2017 du 23 novembre 2017, au Théâtre Pioëff, Salle communale de Plainpalais, Genève.  Parmi 15 candidats, 3 entreprises jugées les plus innovantes et durables reçoivent lors de cette soirée le sésame qui leur permet de lancer concrètement leur affaire, récompensés par respectivement, la Ville de Genève, SIG et Ecoservices. Le 4ème lauréat sera lui, nominé lors de la soirée par le public. 350 personnes  sont attendues. Entré libre sur inscription. Plus.
  • Nuit des Vignerons Encaveurs Genevois jeudi 23 novembre dès 18h à minuit découvrir les crues des quelques 16 domaines au bord du bateau Genève, au Quai Gustave Ador (25.- CHF avec trois verres offerts + verre souvenir). Journée des Vignerons Encaveurs Genevois: les caves de ses membres ouvrent samedi 25 novembre de 10h à 16h dans tout le canton, entrée libre.
  • 15e Festival Akouphène autour de trois soirées du 24 au 26 novembre, à 21h, Cave 12: le 24 A Corde Tirée ébouche les contours du piano solo en quatre actes, la soirée Interstices du 25 accueille une délégation d’au moins sept artistes des Royaumes d’Elgaland et de Vargaland (KREV) pour une initiation à la microgéopolitique et ses enjeux esthétiques. Le 26 Transmutations célèstes clôturera cette édition autour de l’air, dont trois propositions montreront le changement d’état et son passage au son pour le bais d’instruments traditionnels travaillés dans une perspective contemporaine.
  • Brunch du Crève-Coeur par Anne Vaucher autour du parcours de personnalités du spectacle vivant ce dimanche 19 novembre avec Brigitte Rosset. Quatre spectacles en solo, des compositions tant pour le théâtre que pour des longs métrages, une web-série, des chroniques pour la presse écrite, le Prix du meilleur spectacle d’humour de la Société suisse des auteurs en 2012 et au printemps 2015, le titre d’Actrice exceptionnelle aux Prix suisses de théâtre. Brunch dès 9h30, rencontre à 11h au Théâtre Crève-Coeur à Cologny.
  • Concerts d’Automne 2017Flûte! les enfants ont disparu, opéra jeune public dès 5 ans, création – livret Valérie Letellier – musique Robert Clerc, Antoine Courvoisier, comédien/chanteur par la Cie du Rossignol, dir. Antoine Marguier dimache 26 novembre à 17h au Temple de Carouge. La Belle journée Master class à 14h30 et concert public par les lauréats de la Fondation Marescotti à 18h30 dimanche 26 novembre au Centre Robert-Dunand, Carouge.
  • La Fondation Bodmer à Cologny

    Concert de Jazz: Out of Law lundi 27 novembre à 19h, précédé à 18h d’une visite guidée de l’exposition Jazz & Lettres par le Professeur Jacques Berchtold, directeur de la Fondation Bodmer, Salle historique, Fondation Martin Bodmer, Cologny.  Constitué en 2010, le groupe « Out Of Law » est issu de la rencontre improbable, mais néanmoins amicale, entre deux avocats, un chef d’entreprise et trois musiciens professionnels. A cette occasion, les avocats se sont découverts musiciens et les musiciens de brillants plaideurs. Le groupe ne joue que des morceaux originaux de leurs propres compositions qui s’inscrivent dans le courant Jazz/Rock fusion avec des soli incandescents de guitare, de trompette et de saxophone. Xavier Oberson, guitare – Bénédict Fontanet, saxophone – Philippe Genevay, trompette et flugelhorn – Philippe Massey, clavier – Ivan De Luca, basse – Bruno Duval, batterie. Entrée libre.

  • Explosion of memories, projet pluridisciplinaire de Maya Bösch au sujet de la mémoire et de la tragédie du 15 novembre au 3 décembre: cinéma, art contemporain, théâtre, performance, photographie, atelier et son. Trois semaines d’exposition, de performances et de rencontres au Commun et au Centre de la Photographie, Genève. Vernissage le 15 novembre à 18h. Performance collective 24 novembre à 20h.
  • L’autre dans l’histoire du Portugal: Rencontres, échanges, conflits continue les lundis, 16h-18h, Uni Bastions, B101, Genève

Vaud

  • 3e Festival Cinéma Jeune Public propose du 22 au 26 novembre des films et des ateliers autour de la thématique intitulée Bestiaire à Lausanne/Pully. Projections dans divers cinémas: Cityclub, Pully – Cinéma OBLO – Cinéma Zinéma, Lausanne – EJMA – Maison de Quartier de Chailly. Le festival invite le public à questionner son rapport aux bêtes en conviant dans sa programmation les animaux bavards, improbables ou fantastiques du cinéma indépendant contemporain et des films du patrimoine. Cérémonie d’ouverture avec Mon voisin Totoro à 15h au Capitole. cinematheque.Ch. Cérémonie de clôture dimanche 26 au Cinéma Bellevaux, Lausanne: Remise des prix et projection des films primés, entrée libre.
  • Jazz & Co, 1re édition du Coppet Blues Festival les 24 et 25 novembre au Château de Coppet avec Sophie Malbec, The Pathfinders, Kyla Brox, Delta R, Francesco Piu, Fred Chapellier & The Gents feat. Dale Blade.
  • Week-end Portes ouvertes au Musée de la main UNIL/CHUV pour célébrer les 20 ans du Musée samedi 25 et dimanche 26 novembre, 11h à 18h. Au programme des expériences scientifiques, des visites guidées, des ateliers créatifs et l’exposition Dans la tête. Une expérience de la conscience. L’entrée et les activités sont offertes.
  • Dans le cadre de la saison concerts et expositions au Moulin en Clarens, à noter l’exposition d’Annie Fayolle Dietl du 17 novembre 2017 au 28 janvier 2018, samedis 15h à 18, dimanches 15h à 17h. Annie Fayolle Dietl aime les transparences qu’autorisent les pigments dilués de l’aquarelle et l’encre sur les papiers fins. Elle découpe, déchire des papiers peints au préalable et les assemble dans des compositions faisant écho à des paysages intérieurs. Des signes se cachent derrière d’autres formes, les animant, voire les dissimulant partiellement, et laissent deviner des écritures fantaisistes qui apparaissent au gré de constructions abstraites. Vernissage le 16 novembre de 18h à 22h. Récital de Clavecin par Michel Kiener, premier concert de l’Intégrale des Partitas de J.S. Bach et des Grandes Suites pour clavecin de G.F. Händel dimanche 19 novembre 2017 à 17h.
  • 20e Festival Bach de Lausanne: Come Bach! du 3 au 24 novembre, vendredi 3, 20h à la Cathédrale de Lausanne, jeudi 9 et jeudi 16, 20h Salle Capitulaire de la Cathédrale, vendredi 10, conférence à 18h30 et concert vendredi 10, ainsi que vendredi 24 novembre à 20h30 à l’Eglise Saint-Laurent, vendredi 17, 20h à l’Eglise Saint-François, samedi 18 et dimanche 18 novembre et jeudi 23, à l’Eglise Villamont. Midi-concert mercredi 8 novembre, 12h15 Salle Utopia 1 du Conservatoire de Lausanne.

Aquatis Lausanne

AQUATIS, le plus grand aquarium-vivarium d’eau douce d’Europe vient d’ouvrir ses portes à Lausanne-Vennes

Ce plus grand aquarium-vivarium d’eau douce d’Europe vous invite à une odyssée de l’eau douce à travers les 5 continents. Un regard spectaculaire sur la faune et la flore aquatique avec 46 aquariums/terrariums/vivariums et 20 écosystèmes. L’eau douce, source de vie, se dévoilera tout au long d’un parcours extraordinaire avec des spé

cimens emblématiques et des décors fidèles à couper le souffle. La visite couvre une superficie totale de 3’500 m2 sur deux niveaux, comprenant une exposition permanente, deux salles d’expositions temporaires et des espaces pédagogiques. Plus.


Haute-Savoie/Rhône-Alpes

  • Naturella du 24 au 26 novembre au Parc des Expositions, La Roche-sur-Foron. Une centaine d’exposants présentent des produits en phase avec les nouvelles tendances de consommations: alimentation bio et filières courtes, viticulteurs, santé, bien-être et médecines douces, artisanat..des journées thématiques avec conférences, ateliers, projections de films rythmeront les 3 jours du salon: vendredi le bien-Ítre au travail, samedi l’alimentation et les filiËres locales, dimanche consommer autrement. Finale du Concours Cuisines Chefs en Famille samedi 25 novembre, 17h – 21h. Le salon accueille pour l’inauguration du 24 novembre Jean-Michel Cousteau, président de Green Cross France et Territoires, fils aîné de Jacques-Yves Cousteau, fondateur de l’Ocean Futures Society et réalisateur de nombreux films. Projection du film: Wonders of the Sea, 3D jeudi 23 novembre en sa présence au Cinéma Gaumont, Archamps. Vendredi et samedi ouverture jusqu’à 21h.
  • Mosaïque, à la rencontre des cultures, 2e édition: découverte du Mozambique les 14, 21, 23 novembre à Saint-Julien-en-Genevois. 3 rendez-vous qui mettent à l’honneur ce pays lusophone situé sur la côté orientale du continent Africain est le bassin d’une Histoire riche et d’une créativité artistique effervescente, qu’il s’agisse de la musique, du cinéma, des lettres ou bien des arts vivants et qui vont à la rencontre de l’écrivain Mia Couto, du cinéaste Licinio de Azevedo et de la compagnie Thomas Guérineau: Lecture musicale d’après l’ouvrage Murer la peur de Mia Couto mardi 14 novembre, 20h, Bibliothèque Municipale. Projection-discussion autour du documentaire Licinio de Azevedo: Chroniques du Mozambiquu mardi 21 novembre, 20h au Cinéma Rouge et Noir, Spectacle Maputo Mozambique de la compagnie Thomas Guérineau jeudi 23 novembre, 20h à l’Arande.
  • 14e Biennale d’art contemporain de Lyon autour de l’image des mondes flottants du 21 septembre au 7 janvier 2018 à la Sucrière, au Musée d’art contemporain et au dôme géodésique installé place Antonin-Poncet à Lyon avec l’exposition « Rendez-vous« , une plateforme dédiée à la création émergente qui invite dix artistes français et des artistes désignés par d’autres biennales à Jakarta, Marrakech, Aichi, Lubumbashi, Sharjah, Cuba…

Actualité théâtrale

Laurent-Nicolet, Joseph Gorgoni, Pierre-André Sand

Le rendez-vous incontournable de la satire genevois, c’est la Revue 2017 – billets en vente jusqu’au 31 décembre 2017 au Casino Théâtre, rue de Carouge à Genève.

Avec l’humour elle revisite l’actualité politique mondiale, suisse et genevoise du mardi au samedi à 20h30, dimanche à 17h. Une édition avec les stars de l’humour romande: Joseph Gorgoni est de retour aussi drôle en Doris Leuthard ou en Guillaume Barazzone, qu’en Marie-Thérèse. Vous aimez les spectacles chantés et dansés, vous moquer de ceux qui vous gouvernent? Vous avez envie d’apprécier l’humour et la plume Pierre Naftule, Antony Mettler, Laurent Nicolet, Thierry Meury et Pascal Bernheim ? De rigoler aux vannes de Thomas Wiesel, Nathanaël Rochat et de la nouvelle génération du stand up?  Venez découvrir la nouvelle Revue qui fait désormais partie du patrimoine suisse, étant insérée dans la liste des traditions vivantes de Suisse. L’aigle de Genève vous mène à  travers les 23 tableaux, présentés en deux parties. Ils égratignent les politiques: au niveau international en compagnie des Premières Dames, au niveau suisse: un kamikaze suisse allemand qui présente sa collection de burka, au conseil fédéral avec Pierre Maudet qui a raté son élection, les tracas du Conseiller d’Etat Luc Barthassalt et les Caves Ouvertes avec Robert Cramer, Pierre Maudet et Champ Dollon – les municipaux ne sont pas épargnés. Les genevoiseries: des transports publics genevois et leurs contrôleurs, des végétaliens…chantées avec des tubes de la chanson française revisités: Jean-Jacques Goldman, Michel Fugain, Claude François, Nino Ferrer, Michel Polnareff, Serge Lama, Johnny Hallyday..mais aussi Amy Winehouse..Des sketches qui se moquent de tous leurs sponsors: Léman Bleu, Moblière Assurance..Venez voir les comédiens et danseurs, les stars de l’humour romand dans une prestation de haute qualité.

Comédie lyique romande GuitrySi Guitry m’était chanté, une comédie musicale du 29 novembre au 2 décembre, 20h30 au Théâtre Les Salons Rue J.-F. Bartholoni, Genève

La nouvelle création de Raphaëlle Farman (soprano, auteur, metteur en scène) et Jacques Gay (baryton, auteur, metteur en scène) se construit autour d’un scénario original truffé d’extraits de pièces de Guitry, Quadrille, N’écoutez pas mesdames, Le Veilleur de nuit, Une Paire de gifles, et agrémenté de chansons d’époque. Portée par des chanteurs-comédiens aguerris et un petit orchestre de jeunes talents, « Si Guitry m’était chanté » est au final plus qu’un divertissement: un belle satire rafraîchissante. Yvonne, comédienne talentueuse, un peu frivole et un peu volage, est mariée à Henri, auteur de théâtre à succès, très amoureux de sa femme, mais enclin à tourner la tête lorsqu’un jeune jupon passe. Ils sont servis fidèlement par leurs domestiques Nestor et Gracieuse. Gracieuse est très amoureuse de Nestor le majordome, mais ce dernier est très snob, et n’entend pas avoir de relation avec une soubrette. Lorsque le célèbre comédien Esteban Ramirez arrive à Paris pour promouvoir un film dans lequel il vient de tourner, Henri, qui pense à lui pour sa prochaine pièce, l’invite à demeurer chez eux, en compagnie de Paulette, la jolie jeune femme qui l’accompagne. Et voilà six personnages hauts en couleurs, dont les destins vont se mélanger et réserver surprises, quiproquos, et bien sûr, coups de théâtre !


Coin lecture

Gloris Weintstein et Alexandre Regad, ed. Encre Fraîche

Daniel de Roulet

La Société Genevoise des Ecrivains a organisé Manufacture des lettres mercredi 18 octobre à l’Institut National Genevois, Promenade du Pin, Genève, en présence de Daniel de Roulet, dont Terminal terrestre est récemment paru aux Editions d’autre part et de Glorice Weinstein, dont le roman: la mariée du Nil, paraît en février 2018 aux Editions Encre fraîche.

Gloris Weinstein

Dans son premier romain, Glorice Weinstein évoque son enfance au Caire sous la présidence de Nasser. Elle y évoque « son Egypte » qu’elle quitte en 1958 pour Genève et n’y retourne que dans les années 80 à la suite de la signature du traité de paix égypto israélien. Après  des étude et un doctorat en psychologie, elle travail comme psychologue et professeure – son domaine de recherche privilégié est le sentiment de valeur personnelle et l’image de soi. Ce n’est qu’à sa retraite qu’elle s’adonne à son activité préférée l’écriture, gagne le prix de la nouvelle 2005 décerné par la Société Genevoise des Ecrivains dans le cadre de la Fureur de Lire: Recueil Masques (Editions Encre Fraîche, 2015).

Dans la mariée du Nil (Editions Encre fraîche 2018), c’est une voix tendre, bienveillante, mais lucide qui ouvre au lecteur les portes de l’Egypte durant les années 50. Dans une société en pleine effervescence, la petite Galia évolue entre l’imprimerie familiale, les confidences des amies de sa mère et les gâteaux aux dattes. Glorice Weinstein ressuscite avec vivacité une époque oubliée et ses protagonistes hauts en couleur. A travers une mosaïque de rencontres et de situations, un roman coloré se tisse. (Prix de lancement: 18 frs jusqu’en décembre 2017, Editions Encre Fraîche, Ch. A.-Pasteur 30/1209 Genève).

  • Le show froid, performance poétique décapante, émouvante et drôle de 40 minutes de Jean-Luc Fornelli et Sylvain Thévoz (éd. des Sables) mercredi 22 novembre, 18h30, Librairie Le Parnasse, rue de la Terrassière, Genève
  • 15e Fureur de lire: Vendredi 24 novembre rendez-vous à l’entrée principal du cimetière des Rois (près de la plaine de Plainpalais) de 16h à 17h pour un Hommage à une dizaine d’écrivains du cimetière des Rois, organisé dans le cadre des 30 ans des Editions des Sables www.ed-des-sables.ch
  • Un Auteur, des Voix avec Martin Arditi mardi 21 novembre à 18h à la Bibliothèque de la Cité, Genève. Après une existence où il exerce de multiples fonctions, il prend la plume au décès de son père en 1996. Deux récits, six essais, treize romans et vingt-trois prix littéraires plus tard, cet ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco nous dira s’il boucle un cycle de vie avec la parution d’un livre où il évoque son père, Dario. Nous tenterons de découvrir ce que l’homme a dans la tête après la publication d’un roman, L’enfant qui mesurait le monde, du Dictionnaire amoureux de la Suisse et de ce récit Mon Père sur les épaules, dans lequel il tisse intimement la difficulté de la filiation, la solitude et l’exil.
  • L’invité de Payot Librairie: Frédéric Lenoir: Vers une meilleure connaissance de soi grâce à la philosophie de Spinoza lundi 27 novembre, à 19h au Centre de l’Espérance, rue de la chapelle, Genève. Discussion autour de son dernier ouvrage: Le miracle Spinoza, animée par Sylvain Besson, journaliste Le Temps, entrée libre sur réservation.

Sport

  • Course de l'Escalade, Genève 201540e Course de l’Escalade les 1 et 2 décembre en vieille ville de Genève. Des courses à pied de 2 à 8 km comprennent 1, 2 ou 3 boucles selon les catégories dans les rues étroites de la Vieille-Ville et ouverts aux athlètes de niveau international ou coureurs débutants, enfants ou adultes. Les courses se déroulent  et se terminent dans le Parc des Bastions.  Sauf le Walking du vendredi 1er décember part à Veyrier avec des départ échelonnés dès 20h et la 4e édition de la Course du Duc, une course transfrontalière d’une distance de 19.580 km qui part dès 21h30 à Reignier (France), traverse les communes françaises de Monnetier-Mornex et d’Etrembières puis entre en Suisse à Veyrier. Le parcours longe le Plateau de Vessy, passe par le Bout-du-Monde et rejoint la Ville de Genève en traversant l’Arve sur le Pont de la Fontenette à Carouge. Les coureurs termineront leur effort dans le cœur de la Promenade des Bastions. Les courses de samedi 2 décembre partent sur la rue de la Croix-Rouge dans une zone allant  de la Place Neuve jusqu’au début de la rue de l’Athénée, fermée au public. La course Escaladélite, la course de l’Elite international sur 3 tours (7,323 km), part à 16h pour les Elite femmes et à 16h35 pour les Elites hommes. Le clou du spectacle: La Marmite se déroule à la fin de la journée: sans classement, les participants de toutes les catégories courent ensemble les 3,6 km de ce parcours avec le déguisement de leur choix. Les participants rivalisent d’originalité pour créer des déguisements les plus surprenants. Des entraînements du dimanche sont organisés les sept dimanches précédents la Course de l’Escalade, soit du 15 octobre au 26 novembre 2017. Participation gratuite et sans inscription! Les inscriptions aux épreuves de marche et de course sont ouvertes jusqu’au 6 novembre. L’année dernière, plus de 42’000 coureurs se sont inscrits.
  • Disco sur Glace le 27 décembre de 19h30 à 24h à la Patinoire des Vernets, Genève. Animations avec DJ et jeux de lumières sont au programme de la disco sur glace sur une piste intérieure de la patinoire

L’actualité muséale du bassin lémanique

Body Worlds du 21 septembre 2017 au 7 janvier 2018 à la Hall 7, Palexpo, Genève

Avec 44 millions de visiteurs, l’exposition itinérante la plus visitée au monde fait escale jusqu’au 7 janvier 2018 à Genève après New-York, Bâle (en 1999), Zurich (en 2009) et Berlin. A découvrir les secrets de leur anatomie et d’en comprendre l’évolution au cours du temps à travers plus de 200 spécimens humains, corps entiers, organes isolés ou coupes transparentes, une exposition développée par  l’Institut de Plastination d’Heidelberg, en Allemagne. À Genève, l’exposition « Le cycle de la vie » se concentre sur l’évolution du corps, de la naissance à la mort, et met en perspective les effets de certains comportements à risque – tabagisme, alcool, stress – sur nos organes. Elle vise à sensibiliser le public à l’importance de respecter cette formidable machine qu’est notre corps.

Notre corps au fil du temps. L’exposition montre le corps et les transformations qu’il subit au fil du temps, comment il grandit, mûrit, atteint son apogée et puis commence à d’affaiblir et à se dégrader. Le processus de vieillissement est présenté comme un processus naturel qui commence dès la conception et se pouruit jusqu’à la vieillesse en différentes parties:  L’exposition donne un aperçu de la conception et la maturation prénatale. Cette phase du développement humain est présentée sous forme d’un reportage multimédia sur la division cellulaire. Elle est illustrée par une présentation d’embryons et de foetus plastinés provenant d’anciennes collections anatomiques. La deuxième partie de l’exposition rend hommage à la jeunesse, à sa créativité et à son penchant pour le risque Cette étape de la vie influence l’art, la musique, la mode et la technique. Des illustrations intéressants comme, celle avec les yeux d’un artiste: des simulations numérique permettent de percevoir ce que les peintres impressionnistes Claude Monet et Edgar Degas voyaient quand ils ont été atteints de cataracte ou de macula (dégération de la rétine). Ou bien le reportage des centenaires qui montrent les régions du monde où vivent les personnes les plus âgées du globe: d’Okinawa en passant par Ovodda en Sardaigne jusuq’à la régio de Hunza au Pakistan. L’expositon permet d’acquérir des connaissances sur l’anatomie, la physiologie et le fonctionnement interne du corps humain en montrant les conséquences de maladies et de disfonctionnements sur la santé et le propre mode de vie par l’examen de vrais corps humains conservés par plastination. Chaque spécimen exposé est rigoureusement lié à un contrat de consentement ratifié par le donneur de son vivant. Il y a aujourd’hui plus de 17’000 candidats à la plastination dans le monde, dont 96 en Suisse. L’âge conseillé pour la visite est de 12 ans. Tarifs de CHF 16.- à CHF 25.- audioguide inclus qui donne la parole au médecin Gunther von Hagens qui a conçu l’exposition et y explique sa démarche et sa fascination pour le fonctionnement du corps humain.

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 19h (dernière entrée à 17h30) 24 et 31 décembre de 10h à 16h (dernière entrée à 14h30).


Une grande exposition se déroule actuellement au Palais Lumière à Evian, à savoir Images de femmes, le chic français 1900-1950. Collections du musée Nicéphore Niepce du 29 octobre 2017 au 21 janvier 2018

Cette exposition retrace la naissance de la presse-magasine de la mode en France et notamment à Paris avec de grands photographes de la mode de la première moitié du 20e siècle: André Steiner, Maurice Tabard, Jean Moral (en photo sa fille Martine Plante-Moral) qui ont illustré les différents magazines, dont Vu, Marie-Claire, les Jardins de la Mode, Mode et Travaux et dont une partie a dû fuir ensuite l’Europe fasciste.  A travers plus de 300 oeuvres (magazines, photographies, dessins,…), l’exposition au Palais Lumière porte son regard sur l’histoire de la photographie de mode au début du 20ème siècle en France.  Ouvert tous les jours 10h-19h (lundi 14h-19h). Conférence Jean Moral, photographe pour Harper’s Bazar vendredi 1er décembre à 19h15, Auditorium du Palais Lumière, entrée libre. Concert le chic français en musique dimanche 3 décembre par l’association Terres musicales à 17h. Plus.


Australie. La défense des océans du 4 au 22 septembre du 8 novembre au 12 janvier à Uni Dufour, rue du Général-Dufour, Genève

Entraînés par les courants marins, d’immenses filets de pêche, abandonnés illégalement par des bateaux-usines, se retrouvent bloqués au nord de l’Australie, non loin de la Grande Barrière de corail. Ces filets appelés «filets fantômes», ghost nets, piègent et tuent une faune marine fragilisée, endommageant fonds marins et récifs coralliens. Ils menacent aussi certaines espèces animales protégées qui ont une valeur totémique pour les Aborigènes et les insulaires du détroit de Torrès, mettant en péril des cultures plurimillénaires.  Afin d’alerter l’opinion publique sur ce désastre écologique et culturel, les artistes autochtones de ces régions créent des sculptures aux couleurs chatoyantes à partir de ces filets de pêche fantômes, qui sont présentées à Genève. Vernissage le 7 novembre à 18h. Visites guidées gratuites à 18h, entrée libre (1h): mercredi 29 novembre et 6 décembre, lundi 11 décembre à 18h. Une sélection de sculptures ghostnets est également présentée dans l’exposition «L’effetboomerang. Les arts aborigènes d’Australie» au MEG, Musée d’ethnographie de Genève, jusqu’au 7 janvier 2018.


Exposition musée Voltaire GenèveFabienne Verdier: L’expérience du language – La République des dictionnaires (de Voltaire à Alain Rey) du 3 novembre au 10 décembre au Musée Voltaire, Genève

L’expérience du langage montre comment travaillait Voltaire, auteur de plusieurs dictionnaires, mais aussi l’artiste Fabienne Verdier qui vient d’imaginer avec l’un des plus grands linguistes de la langue française, Alain Rey, un parcours de création dans le corps même du dictionnaire Le Petit Robert. Nocturnes culturelles tous les jeudis de 18h à 21h avec visites commentées chaque jeudi à 18h15: 9 novembre : visites aléatoires et décalées – 16 novembe : dictée 2.0, menée par Isabelle Falconnier –  23 novembre: improvisations – 30 novembre : l’expérience du langage musical – 12 décembre : histoires de dictionnaires. Entrée libre, petite restauration en vente sur place. Atelier Scrabble dimanche 12 novembre, de 14h30 à 17h: autour du Scrabble, l’expérience du langage dépend du hasard et de l’habilité de chacun-e à jouer avec les mots. Soyez toutes et tous les bienvenu-e-s, en familles, en pantoufles, pour cet atelier participatif et communautaire, sans inscription, dès 8 ans, pour jeunes et adultes. Ouvertures de 14h-18h en semaine (fermé le mardi), je 18-21h nocturnes, sa, di 11h-17h. La faute à Voltaire ! Dictée 2.0 au Musée Voltaire
jeudi 16 novembre dès 18h. La République des dictionnaires (de Voltaire à Alain Rey) », prendra la forme d’une « Dictée 2.0 » commémorant les 300 ans de la naissance de l’encyclopédiste D’Alembert. Cette dictée sera lue par Isabelle Falconnier, critique littéraire et Présidente du Salon du livre de Genève. En fin de semaine, place à l’OuLiPo ! Un atelier sur les jeux de la langue et de l’écriture se tiendra le dimanche 19 novembre de 14h30 à 17h. Entrée libre, sans réservation-


Marionnettes, 1929-1965: Le Major Pictet, George Sand, Franz Liszt…

Marionnettes – le fil d’une passion du 12 avril au 3 décembre au Quartier Libre SIG, Pont de la Machine, Genève

Une exposition en partenariat avec le Théâtre des Marionnettes de Genève, afin de mettre en lumière la collection de ce théâtre. Ce trésor, acquis au fil du temps, occupe une place à part entière dans le patrimoine genevois, et laisse entrevoir l’évolution de l’art de la marionnette dans notre ville. L’exposition vous invite à découvrir ou redécouvrir des personnages mis en scène dans des spectacles de 1930 à 2015. Le Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG), sis à la rue Rodo, est la plus vieille institution théâtrale suisse dévolue entièrement à la marionnette qui soit encore en activité. Grâce à la passion et la persévérence de sa fondatrice Marcelle Moynier (la compagnie Les Petits Tréteaux fondé en 1929), l’art de la marionnette a trouvé sa place à Genève. Sous l’impulsion de ses directeurs successifs – Marcelle Moynier, Nicole Chevallier, John Lewandowski, Guy Jutard et Isabelle Matter – le théâtre élargie l’accueil de troupes étrangères et diversifie les techniques de manipulation. Prochain spectacle: Après l’hiver, théâtre d’objet, marionnettes à table, théâtre d’ombre et dessin en direct, dès 2 ans du 31 octobre au 12 novembre et L’Homme qui plantain des arbres du 15 au 26 novembre, marionnettes à gain, tout public dès 7 ans au Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG)


Exposition Musée Elysée LausanneGus Van Sant de 25 octobre 2017 – 7 janvier 2018 au Musée de l’Elysée, Lausanne

L’exposition Gus Van Sant propose une rétrospective inédite en Suisse des films et des oeuvres plastiques du cinéaste américain. Les cinq sections de l’exposition — Cinepark, Photography, Constellations, Music, Painting — explorent tour à tour une composante de la force créatrice de l’artiste. En complément de sa filmographie hétérogène, une sélection des Polaroïds réalisés lors des castings de ses premiers films est présentée. Des peintures et des dessins inattendus du réalisateur complètent son univers artistique très éclectique. Des B.O. spécia­lement conçues pour ses films, des créations musicales de VanSant lui-même ainsi qu’une sélection de ses clips sont également à dé­couvrir. Une exposition conçue par La Cinémathèque française en coproduction avec le Museo Nazionale del Cinema di Torino, le Musée de l’Elysée et la Cinémathèque suisse. Un billet d’entrée vous donne accès à toutes les expositions en parallèle: Etrangement familier: Regards sur la Suisse et Plateforme10 – futur musée. Heures d’ouverture du mardi au dimanche de 11h à 18h. Chaque dernier jeudi du mois, le musée est ouvert jusqu’à 20h – jeudi 30 novembre: carte blanche à l’EJMA/Ecole de jazz et de musique actuelle, 18h à 20h. Tous les mercredis (sauf les 13 et 20 décembre) atelier cliché des clichés de 14h à 17h30, gratuit. Chaque premier samedi du mois visite guidée avec un commissaire d’exposition à 16h, gratuit. Chaque premier dimanche du mois visite guidée en famille à 14h, gratuit. Rencontre-signature avec Benoît Jeannet, auteur de A Geological Index of the Landscape (Ed. Aron Märel, 2017) à 17h, Table ronde autour de la question de la circulation des images sur les réseaux sociaux avec l’artiste Alinka Echeverria et un sociologue spécialiste de l’image jeudi 16 novembre à 19h. Projection de portfolios jeudi 23 novembre à 18h30, Rencontre-signature avec Aurore Bagarry, auteure de Glaciers, volume 2 (Ed. h’Artpon, 2017) à 17h. La librairie fait son Noël samedi 2 décembre, 11h à 18h. Visite à deux voix de l’exposition Etrangement familier par Tatyana Franck et Nicolas Bideau, directeur de Présence Suisse à 18h30, sur inscription.

Une rétrospective Gus Van Sant a lieu en novembre et décembre dans les salles de la Cinémathèque suisse avec, en guise d’ouverture, la projection de Drugstore Cowboy, le 25 octobre à 20h30 en présence de Gus Van Sant dans la magie du cinéma Capitole, construit en 1928 et plus grande salle de Suisse (867 places).


Ai Weiwei: D’ailleurs, c’est toujours les autes jusqu’au 28 janvier 2018 au Musée Cantonal des Beaux Arts

Exposition Ai Weiwei: D’ailleurs c’est toujours les autes au Musée cantonale des Beaux-Arts, Lausanne

Ai Weiwei, D’ailleurs, c’est toujours les autes: les travaux récents et interventions monumentales de l’artiste chinois (il est parmi les artistes les plus importants et influents de ces dix dernières années) investit du 22 septembre 2017 au 28 janvier 2018 l’entier du Palais de Rumine à Lausanne: dernière du mcb-a en ses murs actuels avant son ouverture sur le site de PLATEFORME 10, mais également une belle occasion de découvrir les autre cinq institutions du Palais de Rumine: musées d’archéologie et d’histoire, de zoologie, de géologie et de la monnaie, ainsi que la bibliothèque cantonale et universitaire. Plus de 40 oeuvres, produites entre 1995 et aujourd’hui, en porcelaine, bois, aluminium, marbre, jade, cristal, bambou et soie ainsi que des papiers peints, des photographies et des vidéos qui témoignent de la richesse de  l’oeuve de l’artiste chinois, à la fois sculpteur, performer, photographe, architecte, réalisateur, commissaire d’exposition et activiste très présent sur les réseaux sociaux et qui témoignent de sa connaissance profonde de la tradition culturelle de son pays.

Installatio des cent millions de graines de tournesol en porcelaine au mcb-a

Ai Weiwei détourne ces motifs, modes de fabrication et matériaux traditionnels de manière ludique et iconoclaste pour formuler une critique – tantôt cachée tantôt manifeste – du système politique chinois. Comme l’installation au Museé cantonale des Beaux-Arts des cent millions de graines de tournesol en porcelaine, chacune peinte à la main par 1500 artisans en Chine, dans les anciennes manufactures impériales de Jingdezhen. On voit, et en même temps on ne voit pas, car tout disparaît derrière cette mass.

Le Musée cantonal de zoologie accueille l’installation Avec du vent, le traditionnel cerf-volant chinois représentant un dragon avec des inscription telles que ..privacy is a function of liberty..des allusions à la défence la liberté…

Installation: Avec du vent, Musée cnatonal de zoologie; le traditionnel cerf-volant chinois

A vous de découvrir, tous les expositions sont gratuites. Visites commentées chaque premier jeudi du mois, à 18h30. Regard d’un artiste chinois: Luo Mingjun commente le travail dAi Weiwei jeudi 16 novembre, à 18h30. Qui est Ai Weiwei?, discussion avec Bernard Fibicher, directeur du mcb-a merdredi 22 novembre, à 18h30. Vous avez dit bizarre?… Comment c’est bizarre! Ai Weiwei et l’autre question de l’art contemporain, conférence par Emmanuel Lincot, Professeur à l’Institut Catholique de Paris jeudi 7 décembre, à 19h.

Ouvert de mardi à vendredi de 11h à 18h, samedi et dimanche de 11h à 17h, jeudi de 11h à 20h. Entrée libre.


Exposition Genève Musée d'art et d'histoire Cabinet graphiques

Dessins italiens de la Renaissance. Collection de l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf du 29 septembre 2017 au 7 janvier au Cabinet d’Arts Graphiques du Musée d’Art et d’histoire, Genève.

L’exposition met en lumière les différentes fonctions du dessin et les développements de son usage en Italie aux XVe et XVIe siècles au travers d’une centaine de feuilles prêtées par l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf. Réunit à Rome entre 1737 et 1756 par le peintre Lambert Krahe (1712-1790), cette collection servit notamment à l’enseignement, offrant aux artistes en devenir un accès exceptionnel aux créations de maîtres tels que Corrège, Pérugin, Vasari ou Veronese. Inauguration jeudi 28 septembre à 18h. Visites commentées les dimanches, à 11h30. Les dimanches en famille 8 octobre et 26 novembre, à 14h30. Rendez-vous d’artiste dimanche 1er octobre, de 14h à 17h, avec l’illustrateur Kalonji et le graffiti artiste Serval, accompagnés de Maxime Bâchi, tatoueur et graphiste (entrée libre). Concert-pliant jeudi 19 octobre, à 12h30. Midis de l’Expo les mardis, à 12h30: Le dessin de la Renaissance le 3 octobre, Nouvelles techniques et pratiques le 17 octobre, Les dessins de Federico Barocci le 14 novembre, Le choix hypothétique d’un collectionneur le 28 novembre et Têtes et portraits: une nouvelle idée de l’Homme le 5 décembre. Colloque jeudi 30 novembre et vendredi 1er décembre. Plus.


Fondation Beyeler Bâle Exposition KleePaul Klee du 1er octobre 2017 au 21 janvier 2018 à la Fondation Beyeler, Bâle.

L’exposition se consacre à un aspect encore presque inexploré de la création de Paul Klee: l’abstraction. C’est de surcroît la toute première fois qu’une exposition s’attache à ce thèmes de l’oeuvre de l’artiste suisse. A l’image d’un grand nombre d’artistes européens de la première moitié du XXe siècle, Paul Klee a eu à coeur de relever le défi. On observe dans toute son oeuvre, aussi bien précoce que tardive, des exemples d’abondon du figuratif au profit de la création d’univers picturaux abstraits. En l’occurance, la nature, l’architecture, la musique et les signes graphiques sont des thèmes centraux récurrents qui occupent une place déterminante dans les toiles non figuratives de Klee. Grâce à 110 oeuvres, cette exposition de nature rétrospective qui prend pour point de départ l’année 1912 se concentre sur  cette contribution encore négligé de Klee.


Danilo Duenas: Réparer la vision dans le cadre de l’Année Franco-Colombie 2017 du 16 septembre au 22 décembre dans la Ville du Parc, centre d’art contemporain d‘Annemasse.

Villa du Parc Annemasse

Cette première exposition personnelle en France de Danilo Duenas, artiste incontournable de la scène de l’art contemporain en Colombie depuis trois décennies. L’exposition est entièrement pensée et produite pour les espaces de la Villa du Parc et le contexte français, mêlant des objets à forte connotation culturelle et des matériaux de récupération trouvés depuis la position géographique et institutionnelle propre au centre d’art. L’art de Danilo Dueñas est habité par la forte empathie de l’artiste avec le monde autour de lui. Objets regardés, trouvés, récupérés, assemblés sont la base d’une pratique aux formes multiples, picturale, sculpturale et installative. La prise en compte du contexte architectural et de l’exposition comme œuvre s’est imposée progressivement, à mesure que Danilo Dueñas élargissait les conditions de visibilité, d’interaction et d’équilibre entre ses œuvres. Danilo Dueñas est né en 1956 à Cali ; il vit et travaille à Bogotá. Il développe depuis les années 1980 un travail pictural et d’assemblage sculptural à partir de matériaux de récupération, et s’inscrit dans une histoire artistique de la sculpture à partir de matériaux de l’environnement immédiat. Bien présenté en Amérique latine et aux Etats-Unis, Danilo Dueñas a également régulièrement exposé en Allemagne où il a été artiste invité par la DAAD galerie en 2011. Son travail a été exposé dans les plus importantes institutions artistiques de Colombie où il est professeur à l’Université de los Andes de Bogotá. Il est représenté par les galeries Casas Riegner à Bogotá et Thomas Schulte à Berlin. Entrée libre du mardi au samedi de 14h à 18h30. Visites commentées: mardi 3 octobre à 18h30, vendredi 17 novembre à 12h15, mercredi 6 décembre à 16h  (6€, gratuit pour les adhérents et les moins de 12 ans).


Le Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève accueille du 12 septembre 2017 au 7 janvier 2018 une exposition et un cycle de conférences destinés à marquer les 50 ans de la Société Genevoise de Minéralogie.

50 ans du Muséum à Malagnou

50 ans du Muséum à Malagnou

Exposition dans la hall du 1er étage du Muséum. Cycle de conférences, salle de conférences: Les minéraux de Chessy les Mines mardi 24 octobre à 10h, par Frédéric Gaudry – Une petite histoire de la minéralogie…décalée mardi 21 novembre à 20h, par Cédric Schnyder.

En paralléle à visiter deuxième grande exposition dans le cadre des célébrations des 50 ans du Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève: Fourmis du 20 mai 2017 au 7 janvier 2018 au Muséum. Des milliers de fourmis envahissent le Muséum: fourmis savantes cultivatrices de champignons pour faire un clin d’oeil à la fourmilière Atta présentée au Muséum de 1977 à 1984. Fourmis avec une adapation remarquable à de nombreux milieux, diversité exceptionnelle, comportements sociaux spectaculaires. Le Muséum possède la plus importante collection de fourmis au monde constitutée par Auguste Forel à la fin du 19e siècle. L’exposition Foumis propose un parcours en 7 étapes: 1 Planète des foumis – 2 Foumis à la loupe – 3 Le nid – 4 La collection de fourmis d’August Forel – 5 Société – 6 Une fourmilière Atta.

Dans le cadre des célébration de ses 50 ans, le musée propose d’ailleurs jusqu’en janvier 2018 un programme riche: des nocturnes et nuits au musée qui conjuguent conférences par des paléontologues de renom, ateliers créatifs, visites et nuitée au musée de 22h30 à 8h30 et rendez-vous scientifiques.


Rio 2016

L’Art de photographier le sport au 2e étage

Déclic(s). L’Art de photographier le Sport encore à découvrir jusqu’au 19 novembre 2017 au Musée Olympique, Lausanne

L’Art de photographier le sport, Le Musée Olympique à Lausanne a organisé un grand weekend dédié à l’image sportive samedi 2 et dimanche 3 septembre. Au programme des rencontres inédites, des projections en avant-première en présence des réalisateurs, des ateliers interactifs pour la famille, des expositions commentées…en présence des plus grands photographes de sport: David Burnett, star mondiale de la photographie sportive multi-primé qui a couvert la totalité des Jeux Olympiques d’été depuis ceux de Los Angeles 1984. Comme Président du jury, il nous a dévoilé les gagnants du concours photographique « Mon terrain de sport improvisé ». en présence de la joueuse de tennis Timea Bacsinzky. Autre grand rendez-vous du weekend événement: La projection en avant-première européenne du film officiel des Jeux Olympiques de Rio 2016 en présence de Breno Silveira le réalisateur, samedi 2 septembre à l’Auditorium du Musée Olympique.  Pour en savoir plus.


Jardin du Musée Jenisch à Vevey

Franz Gertsch visages paysages du 27 octobre 2017 au 4 février 2018 au Musée Jenisch à Vevey

Franz Gertsch (*1930) a inventé vers 1985 une technique de gravure sur bois qui apparaît comme une manière de « criblé ». Or, les stupéfiantes xylographies pointillées du peintre-graveur bernois, souvent de très grand format, se donnent pour peu comme de la photographie, immergée avec son modelé subtil et ses nuances dans l’étale chaleureuse d’une couleur « monochrome ». Tirant parti des fonds du musée et de prêts extérieurs, l’exposition rend compte d’un arc de trente ans de création accordant visages monumentaux et images de la nature. Portraits, qui se lisent comme autant de paysages, et vues de sous-bois, d’eau et de plantes, aussi précises que méditatives, ne cessent de ramener chez Franz Gertsch toute la beauté du monde à l’inépuisable espace de l’art. Vernissage jeudi 26 octobre 2017 à 18h30.

Le Musée Jenisch à Vevey, deuxième musée d’art du Canton de Vaud, siège du Cabinet cantonal des estampes et de la Fondation Oskar Kokoschka, a fêté ses 120 ans samedi 2 et dimanche 3 septembre, voir notre reportage.


Inauguration à Morges de deux expositions temporaires ce jeudi 31 août 2017:

Albertine et Germano Zullo au Musée Forel à Morges

Albertine et Germano Zullo, La Grande Exposition, inspirée librement des albums Grand couturier Raphaël et Les Robes publiés aux éditions La Joie de Lire, en présence de l’auteur Germano Zullo et de l’illustratrice genevoise Albertine. A admirer du 31 août au 26 novembre 2017 au Musée Alexis Forel, Morges la rétrospective de leur travail: films, planches originales, séries des Mascarades, des Lacs, des Portraits, des Jardins, ainsi qu’une salle dédiée au processus d’écriture, mercredi à dimanche, 14h-18h. Rencontre et dédicace avec Albertine et Germano Zullo jeudi 21 septembre dès 18h30 dans le cadre de A voir un soir à Morges, 2e édition. Le week-end du Jeûne vaudois en famille du 16 au 18 septembre avec alteliers et lectures.

Barrigue fondateur de Vigousse

Vernissage également à quelques mètres à à la Maison du Dessin de Presse, Morges : Mix & Remix, Burki vous nous manquez…du 1er septembre au 12 novembre 2017, en présence de Barrigue, fondateur de Vigousse en l’absence des deux très grandes signatures du dessin de presse suisse: Philippe Becquelin, alias Mix & Remix, dessinateur incontournable de L’Hebdo, du Matin Dimanche ou encore du magazine de la RTS « Infrarouge » s’est éteint le 19 décembre 2016, à l’âge de 58 ans, suivie peu de temps après par la disparition dans la nuit du 28 au 29 décembre 2016 à l’âge de 67 ans de Raymond Burki dessinateur mythique du quotidien vaudois 24 heures. Réalisée en collaboration étroite avec leurs épouses, Dominique Becquelin et Catherine Burki, cette exposition-hommage présente plus de 200 de leurs dessins parus dans 24 heures, L’Hebdo, Le Matin Dimanche ou réalisés en direct durant l’émission « Infrarouge » sur la RTS. Dans une scénographie évoquant un paradis joyeux et inspirant, les œuvres se répondent sur douze thèmes, tels que le terrorisme, l’immigration, la finance, le sport ou la mort. Visite guidée de l’exposition jeudi 21 septembre  à 18h30 et à 20h30 dans le cadre de A voir un soir à Morges, 2e édition. Entrée libre.

L’exposition Audrey Hepburn & Hubert de Givenchy: une élégante amitié continue aux deux autres lieux morgiens: au Château de Morges, à la Fondation Bolle jusqu’au 17 septembre. Cette rétrospective majeure dédiée à l’oeuvre du maître de la haute couture Hubert de Givenchy et à l’amitié qu’il a partagée avec Audrey Hepburn en dévoilant plus de 50 robes originales, des chapeaux, des accessoires, des croquis dessinés spécialement pour l’occasion, ainsi que des photographies inédites. Vous découvrirez les pièces créées par le couturier français depuis l’ouverture de la Maison Givenchy en 1952 jusqu’aujourd’hui. Heures d’ouverture du mardi au dimanche de 10h à 17h, des afterworks tous les mardis de 17h30 à 20h dans les jardins du Château. En parallèle une exposition dédiée à Audrey Hepburn et l’UNICEF se déroule à l’Espace81 à Morges.


à Genève:

Exposition de 3 artistes: Dao Tu Khuong (peinture, laque sur bois), Nguyen Tuan Cuong (peinture, laque sur bois) et Julia Yemin du samedi 4 au dimanche 19 novembre à la Galerie La Primaire, Commune de Chêne-Bougeries, Chemin de la Colombe, Conches (Genève). Heures d’ouverture: samedi et dimanche de 14h30 à 17h, mardi de 18h à 21h.  – Expo Peintures de Keren Esther: bouquet de joies du 19 novembre au 3 décembre à l’Espace Saint-Luc, rue de la Calle, Onex. Keren Esther a pu nourrir ses deux passions, le chant (en réalisant deux albums: « A la una yo naci » (Label Vde-Gallo) et « Fuente Nueva » (Editions de l’IEMJ), et bientôt trois) et la peinture, le chant appelant les couleurs, un façon pour Keren d’exprimer sa joie et sa gratitude envers la vie. mardis et jeudis 9h30-12h, 14h30-16h30, dimanche 11h30-14h. Vernissage 19 novembre, dès 19h. –  Histoires en construction de Pascal Badaf du 18 octobre au 14 novembre à la Cité du Temps,Pont de la Machine, Genève. Ouvert 7/7 jours de 9h à 18h, entrée libre. / Jazz & Lettres exposant des documents inédits, films et enregistrements de Louis Armstrong, Duke Ellington ou Charlie Parker a la Fondation Martin Bodmer à Cologny./ L’effet boomerang. Les arts aborigènes et insulaire d’Australie du 19 mai 2017 – 17 janvier 2018 au MEG – Musée d’ethnographie de Genève / The Ocean Mapping Expedition, en partenariat avec la Fondation Pacifique du 2 septembre 2017 au 31 janvier 2018 à la Bibliothèque de la Cité, Genève. Pendant quatre ans (2015-2019), une expédition suisse mêlant science, éducation et culturel s’est lancée dans un tour du monde à la voile dans le sillage du célèbre navigateur Magellan. Son but: inviter à la réflexion sur notre relation à la planète mer. Prochaine table ronde : jeudi 16 novembre à 19h, expéditions d’hier et d’aujourd’hui : une exploration vertueuse du monde est-elle possible

à Annecy, à la FabriC, av. de Loverchy du 21 septembre au 24 novembre: Tudi Deligne avec une trentaine de dessins, offrant un vaste panorama de son travail depuis 2009 jusqu’à aujourd’hui’ à Annecy. Au-delà d’une époustouflante virtuosité graphique, Trudi Deligne questionne par le dessin notre rapport à la photographie. L’artiste vit et travaille à Paris (1er prix de dessin Pierre David-Weill de l’Academie des Beaux-Arts/Institut de France en 2015, Prix du salon DDessin en 2014, Prix de la Fondation Kiefer Hablitzel en 2012).  D’un Monde à l’Autre du 16 septembre au 3 décembre, vendredis, samedis et dimanches de 14h à 18h à l’Abbaye, Espace d’art contemporain, Annecy et clôt un cycle d’expositions de trois ans présenté à l’Abbaye espace d’art contemporain. Elle referme la page ouverte avec l’exposition consacrée à la collection personnelle de Philippe Piguet, critique d’art.


Transport

Genève Aéroport Logo

Genève Aéroport Logo

Swiss International Air Lines (SWISS) lance un nouvel en collaboration avec Lufthansa Innovation Hub à Berlin, un abonnement au départ de Genève

Durant la période test de vente qui aura lieu du 20 septembre au 31 décembre 2017, les clients pourront acheter leur abonnement sur www.flightpass.ch. Après l’achat, ils pourront réserver pendant encore 6 mois et voyager pendant 12 mois. Deux sortes d’abonnement existent :
Le « Discover Europe Pass » à CHF 799.- permet de découvrir la plupart des destinations européennes avec 10 allers simples au départ et à destination de Genève. Il
est possible de réserver jusqu’à 21 jours avant le départ. Un abonnement idéal pour les personnes qui voyagent fréquemment.
Le « City Pass » dès CHF 999.- propose 10 allers simples au départ et à destination de Genève pour une destination à choix en Europe. La réservation peut être faite jusqu’à 7 jours avant le départ. Il est particulièrement intéressant pour les voyageurs qui fréquentent régulièrement une destination.


Stan Wawrinka

Stan Wawrinka

Partenariat avec TGV Lyria

Partenariat TGV Lyria et Stan Wawrinka

TGV Lyria vient d’annoncer pour cette année 2017 son renouvellement de leur partenariat avec le champion aux trois titres du Grand Chelem Stan Wawrinka engagé il y a maintenant plus d’un an. Stan Wawrinka, actuel champion en titre de l’US Open, aura désormais deux trains TGV Lyria pelliculés à son effigie. De son côté et tout au long de l’année à venir, TGV Lyria bénéficiera d’une visibilité avec un logo apposé sur le sac du tennisman pour tous les tournois, ainsi que sur son maillot pour toutes les rencontres de l’ATP World Tour.

Avec la promotion Hi-Five, voyagez en famille ou entre amis à partir de 30 € par personne jusqu’en 9 décembre !


Escapade

Vieille Ville de Dubrovnik, Croatie (©JLNabet)

Après notre escapade en Croatie début juillet, voici notre reportage concernant un des plus grands festivals d’Europe : le 68e Festival de Dubrovnik dans cette vieille ville, inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Un festival qui se déroule pendant 47 jours, du 10 juillet au 25 août en accueillant 2000 artistes du monde entier pour 80 représentations de théâtre, d’opéra, de musique classique et jazz et folklore. Ce qui rend ce festival si unique c’est les lieux de représentation dispersés en vieille ville bordant la mer qui constituent le cadre pour chaque représentation. Retrouvez le reportage (texte et photo) de Jean-Luc Nabet dans notre page « Manifestation ».

Tous les textes et photos Jean-Luc Nabet)