Portes ouvertes à l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG)

Journée Porte Ouverte à l'ONU, Palais des Nations à Genève en 2015

Palais des Nations, Portes ouvertes 2017 (construit 1936)

Portes ouvertes au Palais des Nations samedi 7 octobre 2017

Quelque 14 200 personnes ont visité le Palais des Nations samedi à l’occasion d’une Journée Portes ouvertes axée sur la découverte des Objectifs de développement durable, le patrimoine du Palais des Nations, l’action de la Suisse en tant que membre de l’ONU depuis 15 ans, et la rencontre des acteurs de l’ONU et de la Genève internationale.

Il s’agissait de la dernière Journée Portes ouvertes avant le début des travaux de rénovation du Palais des Nations qui se dérouleront durant les cinq prochaines années.

Bâtiment E (construit 1970)

Pendant les travaux, les personnes intéressées pourront continuer à visiter le Palais des Nations dans le cadre du programme de visites guidées de l’ONU.

Construit entre 1929 et 1936, le Palais des Nations est l’un des centres les plus actifs de la diplomatie multilatérale dans le monde, environ 12000 réunions y sont organisées chaque année dans ses 34 salles de conférences, auxquelles prennent part plus de 75 000 délégués et 100 000 visiteurs.

Le Plan stratégique patrimonial (SHP) avec un budget total de 836,5 millions de francs suisses va être mis en oeuvre sur une période de sept ans.

Palais des Nations: rénovation des salles de conférences

Le projet comprend la construction d’un nouveau bâtiment à usage de bureaux durable (2020) , la rénovation complète et la modernisation de la tour de bureaux au dessus du bâtiment des conférences E, en le débarrassant de matières dangereuses utilisées dans la construction d’origine et de rendre les installations du Palais des Nations plus sûres et plus accessibles, tout en équipant les salles avec des technologies nouvelles (afin d’achever l’ensemble du projet en 2023). En photo la salle italienne, conçu par l’architecte Gustavo Pulitzer-Finali en 1935, utilisant des matériaux aux couleurs chatoyants avec un riche décor pour répondre aux dimensions importantes de la salle.

Salle de Conférence XII

La peinture murale qui décore la salle a été réalisé par Massimo Campigli. Elle représente les ouvriers travaillant à la construction du Palais des Nations, une métaphore de la Société des Nations en train de se construire. Un mobilier moderne et adapté aux salles de conférences ont été ajouté en 1957 par Charlotte Perriand, architecte designer rendant l’apparence de la salle épurée et de modernisée. Le projet de rénovation de la salle prévoit le découpage en trois salles) tout en conservant les éléments patrimoniaux incontournables  grâce aux échanges entre chefs de projet, architectes et experts patrimoniaux.

Joëlle Kuntz, salle des délégués

Joëlle Kuntz a présenté son dernier ouvrage:  Genève internationale 100 ans d’architecture au Salon des Délégués, Palais des Nations. Ce livre avec de nombreuses illustrations couleur (Editions Slatkine, ISBN 978-2-8321-0827-7) existe aussi en allemand et en anglais. Il raconte les étapes de la construction des bâtiments qui composent le domaine international de la ville. On lit sur l’espace réduit du canton l’histoire agitée de l’architecture de bureaux. Avec, dès le début, la querelle de la modernité lancée par Le Corbusier à propos du Palais des Nations. Entre l’austère édifice de pierre inauguré en 1926 pour l’Organisation internationale du Travail et les bulles de verre qui abritent la Maison de la paix depuis 2014, c’est une aventure architecturale genevoise qui trouve ici son premier récit. Joëlle Kuntz est journaliste et auteure de plusieurs ouvrages géographiques ou historiques. On lui doit notamment La Suisse en un clin d’oeil, Genève, histoire d’une vocation internationale, La Suisse, histoire d’une dépendance (Zoé) et, précédemment, un essai géographique sur les frontières, Adieu à Terminus (Hachette-littérature).

Les dernières portes ouvertes remontent à 2015 lorsque quelque 20’000 visiteurs d’un jour avaient été recensés (voir en bas de page).


Les Rescapés de la Shoah: Courage, Volonté, Vie: exposition d’Alain Husson-Dumoutier, artiste, mandaté par l’UNESCO du 2 au 28 septembre 2016 à l’ONU, Genève

Alain Husson-Dumoutier

Texte de Martin Gré, rescapé

En collaboration avec l’UNESCO l‘artiste français Alain Husson-Dumoutier a peint des tableaux en fonction du message du rescapé des camps de la mort en s’inspirant de leur textes, dont le plus connu est celui de Martin Gré, connue de la série de télé “au nom de tous les miens”. L’exposition intitulé Les Rescapés de la Shoah: Courage, Volonté, Vie a été inauguré ce mardi 13 septembre en présence de l’artiste et de Aviva Raz Shechter, ambassadrice d’Israël auprès de l’ONU au Palais des Nations, Salle des pas perdus, A Building, 3e éage.

Aviva Raz Shechter, ambassadrice d’Israël auprès de l’ONUGE

L’UNESCO a fait de l’enseignement de l’Holocauste une dimension essentielle de la construction de la paix. A mesure que les survivants disparaissent, la mémoire vécus de l’Holocauste s’efface peu à peu et la transmission des témoignages devient une responsabilité vis-à-vis des générations futures. Les artistes y jouent tout leur rôle, révélant une vérité des émotions et des enjeux souvent complémentaire de la recherche historique. Ce travail réalisé pour la paix est d’abord une réflexion sur la vie et pas seulement sur la mort. Les mots des rescapés portent un message
humaniste, une appel à cultiver le meilleur de l’humain – le courage, la volonté, la vie – dans la conscience que l’homme est capable du pire.


ONUG Genève Open Day

Michelanglo Pistoletto, Michael MØller, Kofi Annan, Ban Ki-moon

En 2015 L’Office des Nations Unies à Genève ONUG a célébré son 70 anniversaire par des portes ouvertes avec entre autres l’inauguration d’une nouvelle oeuvre d’art de l’artiste italien Michelanglo Pistoletto, en présence de Michael MØller, directeur général de l’ONU à Genève, Kofi Annan, 7e secrétaire général de l’ONU jusqu’en 2006 et Ban Ki-moon, actuel Secrétaire général de l’ONU. Il faut noter que le service culturel de la bibliothèque organise toute l’année divers vernissages, rencontres et concerts dans le palais.

Des milliers de personnes ont visité le Palais des Nations, haut-lieu de la diplomatie internationale qui accueille chaque année quelque 10’000 réunions. En plus de la Salle des Assemblées et de la Salle des droits de l’homme et de l’alliance des civilisations, le public a pu découvrir le travail et les activités de plus de 80 missions permanentes et organisations onusiennes et internationales basées à Genève.

L’un des moments forts de la Journée: l’inauguration d’une nouvelle oeuvre d’art de l’artiste italien Michelanglo Pistoletto dans le parc de l’Ariana. La sculpture, Rebirth, reprenant le symbole de l’infini, est composée de 193 pierres représentant les Etats membres actuels des Nations Unies. Le 70 anniversaire  autour du thème Une ONU forte pour un monde meilleur dénote l’importance du multilatéralisme dans un moment où l’humanité connaît une grande transition. L’Organisation, qui avait été fondée par 51 Etats Membres, en compte désormais 193.

Rebirth

La population mondiale, qu’on estimait à 2,3 millards en 1945, constitue aujourd’hui une seule famille humaine composée de plus de 7 milliards d’habitants. Dans un monde interconnecté, où la distinctin entre national et international s’estompe, les difficultés rencontrées par un membre de la famille deviennent des difficultés communes à tous. Chaque jour, l’action de l’ONU permet d’améliorer la vie de millions de personnes: la vaccination d’enfants, la distribution d’une aide alimentaire, l’accueil de réfugiés, le déploiment de soldats de la paix, la protection de l’environnement, le règlement pacifiqu de différends et l’appui à des élections démoctratiques, l’égalité des sexes, les droits de l’homme et la primauté du droit.