48e édition du Visions du Réel, Festival international de cinéma du 21 au 29 avril 2017 à Nyon

Encordes équipe

Luciano BarisoneUn des plus grands festivals de films documentaires d’Europe s‘est déroulé du 21 au 29 avril 2017 à Nyon, à savoir la 48e édition du Visions du Réel. Ce festival international de cinéma a vu son nombre des spectateurs encore augmenté cette année grâce à l’impulsion de son directeur artistique Luciano Barisone (photo à gauche) qui a internationalisé ce festival grâce à son travail depuis 6 ans comme direction artistique – depuis 2011, l’audience a quasiment doublé. Alain Berset Visions RéelIl va retourner dans sa terre natale du Val d’Aosta. Le festival offre une plateforme de rencontres professionnelles entre producteurs, réalisateurs et distributeurs – le public est invité à assisté à des débats quotidiens avec les cinéastes dans le cadre du Forum, mais invite également le public à partager des moments conviviale comme en témoigne la présence du Conseiller fédéral Alain Berset après la cérémonie d’ouverture du 21 avril au Village du Réel, ouvert à tous (photo à droit). Au programme 179 films en provenance de 55 pays, dont 105 en première mondiale et 25 en première internationale autour du thème de La famille, les familles, traditionnelles ou nouvelles. Un festival qui explore les créations documentaires d un pays du Sud ou de l’Est, en collaboration avecBarisone David Maye la Direction du développement et de la coopération (DDC) de la Confédération. Pour cette 48e édition le cinéma sud-africain était au coeur du Focus qui a permis de mettra en lumière le haut niveau de la production de ce pays, qui propose un cinéma pluriel et passionnant. 20 films documentaires et 5 projets de films en cours de développement ont été présentés par les réalisateurs et producteurs sud-africains invités. Le cinéma suisse est à l’honneur avec pas moins de 36 films. En photo la première mondiale du film Les Grandes Traversées de David Maye (en photo avec Luciano Barisone) qui nous emène dans sa maison familiale au Valais pour un portrait intimiste avec une mère lutte qui contre le cancer et une soeur qui se prépare à accoucher. Et la projection en Première Mondiale du film: Encordés de Frédéric Favre, projecté en Avant-Première du Festival du jeudi soir 20 avril placée sous le signe de l’exploit et de l’esprit sur le défi sportif de la Patrouille des Glaciers avec Encordés. Caméra à la main, Frédéric Favre accompagne pas seulement cette course de ski-alpinisme parmi les plus sévère, mais montre en avant le processus intense d entraînement de trois équipes faisant chemin vers la date fatidique. L équipe sera présente aux projections de ce samedi 22 avril à 10h à la Salle Communale, Nyon et à 22h au Théâtre de Grand-Champs à Gland.

Encordes équipe

Visions Reel Favre BarisoneEn photo l’équipe du film Encordés de Frédéric Favre en Première Mondiale.

Grande fête de clôture vendredi 28 avril au Village du Réel, entrée libre et projection des films primés samedi 29 avril dès 10h30 à la Salle Communale de Nyon.

Un Palmarès 2017 qui reflète les conflits actuels tels que la guerre en Syrie: Le Sesterce d or du long métrage a été attribué à Taste of Cement de Ziad Kalthoum (2017 Allemagne, Liban, Syrie, Émirats arabes unis, Qatar) où des ouvriers syriens construisent un gratte-ciel alors qu au même moment leur propres maisons sont bombardés. Ali AlihabrimUne mention spéciale au court métage One Day in Aleppo du cinéaste Ali Alibrahim (Syrie, 2017) – en photo à gauche, produit par Feras Fayyad dont le long métrage Last Men in Aleppo avait reçu le grand prix du Jury au Sundance film festival 2017. Le court métrage tourné dans les bombes, le film montre la violence aveugle de la guerre et la digne résilience du peuple syrien. En lien le trailer. Upwelling de Silvia Jop, Pietro Pasquetti (Italie, 2016) a été couronné le Long métrage le plus innovant. Avec de l’humour, ce film réinvente le film politique militant tout en lui donnant un nouveau visage en s intéressant à l’effondrement des idéologies traditionnelles. Le film Vivre riche de Joël Akafou (France, Burkina Faso, Belgique, 2017), le Sesterce d’or du moyen métrage nous fait immerger au sein d une jeunesse ivoirienne mutante. Le prix du Moyen métrage le plus innovant pour Yvonnes de Tommaso Perfetti (Italie, France, 2017) et une Mention spéciale pour le film suisse Miss Rain de Charlie Petersmann (Suisse, 2017) qui entreprend un voyage dans le passé à l époque des Khmers rouges. Le Sesterce d’or du long métrage au film: La pesca de Pablo Alvarez Mesa, Fernando Lopez Escriva (Canada, Colombie, 2017) qui nous mène au monde des pêcheurs colombiens et un prix de Court métrage le plus innovant à Stars of Gaomeigu de Marko Grba Singh (Serbie, Chine, 2017) entre astronomie et contes populaires. Le Sesterce d argent Regard Neuf du Canton de Vaud pour le Meilleur premier film à All That Passes By Through a Window That Doesn’t Open de Martin DiCicco (États-Unis, Qatar, 2017). Ce film projeté en première mondiale nous emmène en Azerbaïdjan où des ouvriers travaillent à la construction d une nouvelle ligen de chemin de fer à grande vitesse, tandins qu en parallèle en Arménie, au-delà d une frontière fermée, un chef de gare attend sans rien faire depuis vingt ans le retour du train. Yamina Zoutat a reçu le prix du Meilleur long métrage suisse, toutes sections compétitives confondues pour son film Retour au Palais (Suisse, France, 2017) et qui nous livre un portrait puissant du Palais de Justice de Paris. Le cinéaste français Alain Cavalier qui a présenté en première mondiale ses Six Portraits XL a reçu le Sesterce d’or Prix Raiffeisen Maître du Réel pour l’ensemble de sa carrière.
Emilie BujesEmilie Bujès, 36 ans, sera la prochaine Directrice artistique de Visions du Réel, Festival international de cinéma Nyon. Elle prendra ses fonctions le 1er août 2017, pour la mise en place de la 49e édition du Festival qui aura lieu du 13 au 21 avril 2018. Emilie Bujès de nationalité franco-suisse et ayant vécu huit ans à Berlin, est membre du comité de sélection de Visions du Réel depuis 2012 et Adjointe à la direction artistique depuis 2016. Après avoir obtenu une Maîtrise d’histoire de l art, elle achève sa formation au sein de la transmediale (Festival d art et de culture digitale à Berlin) et du département des Nouveaux Médias du Centre Pompidou. Commissaire d exposition au Centre d Art Contemporain Genève durant quatre ans, elle présente par ailleurs des projets dans divers contextes internationaux tels que le Centre d Art Contemporain de Vilnius, ou des galeries parisiennes et berlinoises. Son travail est couronné par l obtention du prestigieux Swiss Art Award 2014 pour ses activités de programmation, tout particulièrement articulées autour de questions liées à l archive filmique, au rapport entre histoire et mémoire et aux pratiques documentaires. Directrice artistique adjointe du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon depuis 2014, elle contribue également au Forum de la Berlinale et est membre de la commission Image/mouvement du Cnap (Centre national des arts plastiques français) depuis 2016. Après avoir enseigné à la HKB (Haute école des arts de Berne), elle est actuellement en charge du cours théorique de cinéma pour les étudiants en Arts Visuels de la HEAD (Haute école d’art et de design – Genève).