Musées genevois: actualité, expositions

Premier dimanche du mois découvrez les expositions gratuites aux Musées de Genève

Chaque premier dimanche du mois, certaines institutions muséales genevoises ouvrent gratuitement leurs portes aux visiteurs et visiteuses. Une invitation à découvrir les expositions temporaires, mais aussi permanentes des Musées de Genève regroupent 15 institutions privées et publiques : Bibliothèque de Genève (Espace Ami-Lullin et Institut et Musée Voltaire) / Conservatoire et Jardin botaniques / Fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient / Fondation Martin Bodmer / MAMCO – Musée d’Art Moderne et Contemporain / MIR – Musée international de la Réforme / Musée Ariana / Musée Barbier-Mueller/ Musée d’art et d’histoire et ses filiales (Maison Tavel, Musée Rath, Cabinet d’arts graphiques) / Musée de Carouge / Musée des Suisses dans le Monde / MEG – Musée d’ethnographie de Genève / Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge / Muséum d’histoire naturelle et son site du Musée d’histoire des sciences / Musée des Nations Unies à Genève.

Premier Samedi du mois gratuit au Musée de la Croix Rouge et du Croissant Rouge à Genève. Plus.

Cycle d’expositions d’automne du 9 octobre 2019 au 2 février 2020 au Mamco, Musée d’art moderne et contemporain, rue des Vieux-Grenadiers, Genève. En janvier 2020, le MAMCO collabore avec l’ADC, Association pour la danse contemporaine de Genève, et l’Ensemble Contrechamps, pour vous proposer un parcours pluridisciplinaire. Première partie ce samedi 11 janvier, avec une rencontre et visite du MAMCO à 11h. Suivront à l’ADC «Aberration» d’Emmanuel Eggermont le vendredi 17 janvier puis un concert de Contrechamps sur des œuvres de Carolina Eyck et Daniel Zea à L’iceBergues le vendredi 31 janvier. Plus.

  • Exposition du lauréat du Grand Prix Töpffer 2019Nikita Mandryka  jusqu’au 18 janvier 2020 à La HEAD, Haute Ecole d’art et de design, Genève Plus.
  • Exposition de Noël avec Peggy Adam et et Tamia Baudouin, les artistes de la Galerie Papiers Gras du 18 décembre 2019 au 18 janvier 2020 à la Galerie Papiers Gras, place de l’île, Genève, mardi à vendredi 12h à 19h, samedi de 10h30 à 18h30, entrée libre.
  • Dieu(x), modes d’emploi du 11 octobre 2019 au 19 janvier 2020, à Palexpo, GenèveExposition gratuite s’adressant à tous les publics, où dialoguent prestigieuses pièces de musées, humbles objets du quotidien, photos, vidéos, musiques et installations artistiques. Et même une pièce de théâtre. On y croise les trois religions du Livre (judaïsme, christianisme et islam), les religions asiatiques (bouddhisme, hindouisme, taoïsme) et l’animisme, de l’Afrique à l’Océanie en passant par les Amériques. L’exposition présente l’expérience religieuse, dans ce qu’elle a d’universel (ses interrogations) et de particulier (ses multiples pratiques), en abordant la religion dans une perspective de laïcité. Présentée pour la première fois en 2006 à Bruxelles, cette exposition temporaire a connu un succès remarquable lors de ses adaptations en Espagne (Centro Cultural de la Villa de Madrid, 2007) au Canada (Musée de la Civilisation à Québec, 2011, Musée canadien des Civilisations à Ottawa, 2012), en France (Musée du Petit Palais – musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, 2012) et en Pologne (Musée d’Ethnographie de Varsovie, 2013). Entrée libre. Semaine : de 9h à 17h , week-end : de 10h à 18h (24 et 31 décembre : de 10h à 16h).
   Table de paleobanquet

 Le Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève: Prédations vous immerge du 14 avril 2018 au 19 janvier 2020 dans le monde fascinant des animaux prédateurs et de leurs stratégies du « tuer pour manger ». Loin du grand méchant loup et des dents de la mer, l’exposition fait découvrir un phénomène naturel essentiel au développement et au maintien de la vie, du monde des bactéries à celui des grands vertébrés. Plus.

En parallèle plusieurs expositions gratuites à découvrir, telle quel’exposition Afrique: 300’000 ans de diversité humaine qui est après l’Université de Genève présentée du 21 septembre 2019 au 19 janvier 2020 au Muséum.

Ouvert de 14h à 18h ,jusqu’à 20h les mercredis, fermé le lundi. Des visite commentée (sans inscription) 15 janvier 2020 à 18h30. Plus.

De Terre et de Soie – Marie-Laure Guerrier et In-Sook Son du 18 septembre 2019 au 19 janvier 2020 à la Fondation Baur, Musée des Arts d’Extrême-Orient, Genève. Une rencontre inédite, au croisement des arts de la céramique et du textile entre les deux créatrices contemporaines: Aux formes élégantes, coupes ou vases, aux poignants grès cristallisés de la céramiste de l’artiste française Marie-Laure Guerrier répond l’univers de In-Sook Son, brodeuse coréenne établie à Séoul,  baigné des matériaux et des couleurs traditionnels de la Corée, par « des peintures de soie » d’une virtuosité troublante. Diversifiant la palette et les épaisseurs des fils, revisitant la technique et l’utilisation des points de broderie, elle parvient en effet, tant est subtil son rendu de la profondeur, à enchevêtrer pour le plus grand bonheur des yeux, les frontières entre les arts. Paravents de fils, marqueteries de broderie, pojagi en trompe-l’œil, les œuvres choisies par la Fondation Baur, qui pour beaucoup d’entre elles, voyagent pour la première fois depuis Séoul, transgressent tous nos repères et nous ravissent. 

  • Visite dessinée : Visite-performance de l’exposition avec Adrienne Barman suivie d’une création d’affiches originales par le CFPARTS section Communication Visuelle et d’un moment festif à l’occasion du finissage de l’exposition dimanche 26 janvier à 14h30.

Arrêt sur Affiches du 2 octobre 2019 au 26 janvier 2020 au Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (MICR), Genève. Le MICR lève le voile sur sa riche collection provenant du monde entier. Miroirs de la société, les affiches portent en elles l’histoire du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, de ses actions, de sa nécessité et, plus encore, de son universalité. Patrimoine constitué après l’ouverture du Musée en 1988, complété continuellement par des dons des Sociétés nationales ou des achats, il compte aujourd’hui plus de 10’000 pièces allant de 1866 – trois ans après la fondation de la Croix-Rouge – à nos jours. Récoltes de fonds, de sang, prévention des maladies ou des catastrophes naturelles, recrutement des bénévoles, enseignement des premiers secours ; une multitude de messages se sont déployés sur ces supports et dans l’espace public. Ils ont interpellé, alerté, informé et aussi tenté de rallier à la cause humanitaire. Moyen de communication et d’information par excellence, les affiches sont également les témoins d’une époque. Elles capturent les événements qui bouleversent le monde et restituent les préoccupations des régions dans lesquelles elles apparaissent. Miroirs de la société, elles portent en elles l’histoire du Mouvement, de ses actions, de sa nécessité et, plus encore, de son universalité. Le musée est ouvert de 10h à 17h.

Finissage, dimanche 26 janvier, 15h.

L’Odeur de l’Herbe sur Mes Pantalons du 28 septembre 2019 au 26 janvier 2020 à la Bibliothèque de la Cité, le Multi au rez. Mardi à vendredi, 10h à 19h, samedi 10h à 17h, dimanche de 13h à 17h.  Entrée libre. Une rétrospective du travail d’Adrienne Barman, auteure, illustratrice et graphiste. À travers 20 ans de métier et une importante production, l’exposition propose une déambulation autour d’îlots thématiques évoquant l’intimité de l’artiste et la diversité des émotions qui nourrissent son œuvre. En écho au thème annuel Grandeur Nature, la sélection porte sur des pièces en lien avec les règnes végétal et animal. 

Visites guidées, entrée libre sur inscription: Mathématiques: Leonardo et la perspective mercredi 22 janvier, 15h. – Histoire des sciences: Le temps de Leonardo lundi 3 février, 18h. – Sciences de la Terre: Leonardo et la géologie, mardis 14 et 28 janvier, 12h, mardi 11 février, 12h. Conférence: Histoire des sciences: A l’aube de la mécanique lundi 17 février, 18h. Concert: Musique: La viola organista mercredi 29 janvier, 18h. Plus.

Leonardo en perspective du 18 décembre 2019 au 20 février 2020, Salle de l’exposition de l’UNIGE, Uni Carl Vogt, bd Carl-Vogt, Genève, lundi à vendredi, 7h30 à 19h. Considéré comme un esprit universel, Léonard de Vinci est surtout connu pour sa peinture, ses idées d’ingénierie et son intérêt pour les sciences naturelles. Mais bien d’autres domaines ont éveillé la curiosité insatiable de ce génie. À l’occasion du 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, l’exposition de l’Université de Genève présente des aspects moins connus de son œuvre, comme ses contributions aux sciences de la Terre, à la musique et aux mathématiques.

Le théâtre des expériences du 27 novembre 2019 au 21 février au Musée d’histoire des sciences de la Ville de Genève, Parc de la Perle du Lac. Remontez le temps de deux siècles avec cette nouvelle exposition en avant-première du bicentenaire du Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève en 2020. De manière interactive et ludique, l’exposition rend hommage au grand savant genevois Marc-Auguste Pictet (1752 – 1825), plus particulièrement à ses talents hors norme en matière d’enseignement des sciences. Plus de 130 objets, instruments ou dispositifs de démonstration précieusement conservés dans les collections du Musée et ayant tenu un rôle dans les cours et démonstrations de Physique expérimentale dispensé durant 40 ans par Marc-Auguste Pictet sont présentés. Entrée libre. Horaire: tous les jours de 10h à 17h, sauf le mardi. Plus.

Empreintes sportives du 27 mars 2019 au 29 février 2020 aux Archives d’Etat, Ancien Arsenal, rue de l’Hôtel de Ville, Genève. L’exposition interroge l’évolution de la pratique du sport à Genève ainsi que son rapport avec l’espace urbain via la toponymie. Les noms de rues qui portent une appellation sportive ont-ils un lien direct avec une discipline particulière? Pourquoi parler de Rois à Genève? Quelle influence la cité a-t-elle eue sur le développement et l’affirmation de certains sports? Et surtout, que reste-t-il de l’esprit sportif des temps passés? L’exposition présentée aux Archives d’Etat met en scène une quinzaine de sports montrant leur présence forte à Genève, dont certains depuis le Moyen Âge : jeu de paume, nautisme, arc, arquebuse, équitation, escrime, boxe, sports d’hiver, natation, automobilisme, cyclisme, rythmique et gymnastique rythmeront la visite du public à travers leurs empreintes urbanistiques. Lundi au vendredi, 8h à 17h, entrée libre.

Un accent particulier est mis sur les illustrateurs-trices de Suisse romande, une manière de valoriser des artistes de talent dans notre région. Biographies et autoportraits d’Anne Crausaz, d’Haydé, de Tom Tirabosco ou encore d’Albertine sont à découvrir. 26 artistes, 26 mots traduits dans les quatre langues nationales, 26 images, 26 cantons

ABCH Illustratrices Illustrateurs Jeunesse Suisses du 11 octobre 2019 au 1er mars 2020 à l’Espace Quartier Libre SIG, Pont de la Machine, Genève. Découvrez un abécédaire présentant 26 illustrateurs-rices jeunesse suisses. A chaque lettre de l’alphabet est associé une illustration et un mot qui, de manière évidente ou sous forme de clin d’œil, renvoient à des particularités de la Suisse. La sélection compte 10 romands parmi les 26 illustratrices et illustrateurs. Au travers de cette exposition, SIG souhaite mettre en valeur le travail des illustratrices et illustrateurs suisses et faire découvrir le travail d’illustration trop souvent méconnu. Une exposition organisée par SIG en collaboration avec Pro Helvetia, la SBVV, l’Etat de Genève et la Maison de Rousseau et de la Littérature. lundi-vendredi 9h-17h, samedi-dimanche et jours fériés 10h-17h. Entrée libre.

Ouvert de 14h à 18h tous les jours sauf le lundi. Plus.

Guerre et Paix du 5 octobre 2019 au 1er mars 2020 à la Fondation Martin Bodmer, Cologny. L’exposition est consacrée aux réalités intemporelles de la guerre et de la paix. L’exposition est structurée en trois parties : la genèse des guerres, le temps de la destruction et le pari de la paix. Elle rassemble des idées provenant de la littérature, des beaux-arts, de l’anthropologie, de la philosophie, de la psychanalyse, du droit et de la politique. A travers des œuvres littéraires, des affiches de propagande, des photographies, des peintures, des gravures et des documents d’archives, l’exposition, dont quelques pièces prestigieuses seront exposées dans les locaux du CICR et de l’ONU, tentera d’éclairer les visiteurs sur le dialogue immémorial entre la nature guerrière de l’homme et son profond désir de paix.

Pionniers de la photographie en Suisse romande – Collection Auer Ory 27 septembre 2019 – 29 mars 2020 à la Maison Tavel, Genève. Cette exposition propose un voyage dans les années 1840 à 1860 grâce à une sélection d’œuvres de la Fondation Auer Ory. Dès son invention en 1839, la photographie suscite l’engouement et la Suisse romande n’échappe pas à la règle. À Genève et Lausanne, des entrepreneurs audacieux ouvrent des magasins de matériel photographique et les premiers ateliers. En revenant aux fondamentaux de cet épisode culturel sans précédent, cette exposition propose un voyage dans les années 1840 à 1860 grâce à une sélection d’œuvres de la Fondation Auer Ory. Redécouvriez la Suisse romande dans son ancienne topographie urbaine : rues sans voitures, paysages lacustres inhabituels ou encore portraits de toutes natures. Visite commentée mardi 10 mars 2020, à 14h30 par Mayte Garica/Alexanre Fiette, commissaires de l’exposition.

Johan Tahon. REFUGE/SILENCE du 28 septembre 2019 au 5 avril 2020 dans l’espace dédié à la création contemporaine. Cette exposition met en scène, dans une mystique universelle, moines et albarelli, anges et démons, mais également nos frères et sœurs de terre. Passionné de majolique italienne et de faïence hispano-mauresque et collectionneur lui-même, les sculptures de Johan Tahon s’immiscent jusque dans les vitrines de faïence ancienne. En parallèle: Théières en goguette jusqu’au 13 septembre 2020. Naissance et évolution d’un art de vivre. Née au début du 16e siècle en Chine, la théière connaît immédiatement une diffusion fulgurante. Cette exposition, conçue par la médiation culturelle du Musée Ariana, fait aussi appel à vos sens. Outre la vue, l’odorat est sollicité, sans compter quelques activités autour du goût. Visite commentée dimanche 19 janvier à 11h, gratuit, sans inscription. Plus.

Expositions, événements passés

Nuit des musées Genève ce samedi 26 mai 2018: Voyage Voyage

Voyage au centre de l’univers ou dans l’espace, voyage à travers le temps et au fin fond de terres lointaines, voyage intérieur: l’édition 2018 de la Nuit des musées genevoise, va nous emmener dans des territoires souvant surprenants. Car les Musées genevois vous ouvrent une nouvelle fois leurs portes en mode nocturne pour vous permettre, le temps d’une longe soirée, de découvrir des facettes insoupçonnées de leurs activités. La Nuit des musées est également l’occasion pour des institutions de marquer leur anniversaire. Cette année, c’est au tour du Musée international de la Croix-Rouge de fêter ses 30 ans, du Musée des Sapeurs-Pompiers de marquer ses 10 ans et du MuZOO de célébrer les 40 ans de la création du Théâtre du Loup.

ans oublier les 50 ans de Belle du Seigneur qui nous permettront, grâce à une proposition de la Bibliothèque de Genève, de se laisser emporter par la beauté de la langue d’Albert Cohen au Musée Voltaire. L’auteur est une des figures littéraires majeures de Genève, où il a vécu de nombreuses années. Il a aussi écrit Solal, Le Livre de ma mère et Ô vous, frères humains, entre autres. Après la lecture intégrale lors d’une nuit d’été en 2011 au Musée Ariana, six comédiennes: Camille Bouzaglo, Magali Fouchault, Jane Friedrich, Caroline Gasser, Barbara Tobola, Nelly Uzan viendront lire des morceaux choisis de 18 à 22h en continu. Lors de la même soirée, des documents rares sur Albert Cohen, conservés dans les fonds de la Bibliothèque de Genève, seront présentés: 17h15 et 20h30, durée 30min. Entrée libre toute la soirée au Musée Voltaire, sans inscription.

Plus d’un million de visites en 2017

L’attractivité de la place muséale genevoise se confirme en 2017 puisque le million de visites au sein des institutions de la Conférence des musées genevois – chiffre record de l’année 2016 (1’112’623 visites) – est à nouveau atteint, la fréquentation s’élevant cette année à 1’071’016 visites. En additionnant les données de fréquentation des Conservatoire et Jardin botaniques, musée de plein-air pour lequel un décompte précis est désormais disponible en 2017, le chiffre total est alors de 1’691’016 visites. Ces données de fréquentation tiennent compte des visites tant dans le cadre des expositions temporaires ou permanentes que des programmes de médiation ou événements mis sur pied par les musées. A la rencontre des publics Les musées genevois se distinguent par une offre riche et variée, avec des thématiques très diverses – nature, science et technologie, arts et cultures du monde, archéologie, littérature, Genève internationale ou encore art et histoire. En plus, 2017 se caractérise comme une année de jubilés dans plusieurs musées : le Muséum d’histoire naturelle a célébré son 50e anniversaire, le Musée Barbier-Mueller son 40e anniversaire tandis que les Conservatoire et Jardin botaniques ont fêté leur 200 ans et le MIR le 500e anniversaire de la Réforme. On relèvera aussi les grands événements partagés tels que la 5e édition de la Nuit des musées, la Journée internationale des musées ou les Journées européennes des métiers d’art. Plusieurs musées ont été distingués sur le plan national ou international. Ainsi, après le Prix Kenneth Hudson, décerné au Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge (MICR) en 2015 pour « la réalisation muséale la plus insolite et audacieuse », le Musée d’ethnographie Genève (MEG) est lauréat 2017 du prestigieux Prix Européen du Musée de l’année. Il s’agit de la récompense la plus importante en Europe pour un musée le distinguant pour son excellence et son esprit innovant. Quant au Musée Ariana, il fait partie des 13 musées en Suisse qui bénéficiera d’un soutien financier de la Confédération pour la période 2018-2022. Notons encore que l’exposition « Amazonie. Le chamane et la pensée de la forêt » proposée par le MEG s’est exportée à Montréal avec un vif succès, attirant près de 210’000 visiteurs outre-Atlantique.

En octobre 2017 a été le nouveau Pass Musées qui offre aux visiteuses et visiteurs un éventail d’avantages dans les institutions partenaires.