Catalyse, quartier des Eaux-Vives, Genève – école/accueil culturel de la scène vivante

Catalyse en plein coeur du nouveau quartier des Eaux-Vives dans la zone artisanale, à la rue Rosemont n’est pas seulement une école de chant et d’expression théâtrale, mais aussi une véritable pépinière de projets artistiques axés scène vivante (stages, ateliers, studio d’enregistrement, résidence d’artistes) et propose 20 concerts et soirées (vernissage d’album, filage de fin de résidence, circle song, jam vocale…) et 6 spectacles grenadine pour le jeune public par année. Programme.


Keren Esther Ackermann

Concert-vernissage chants judéo-espagnols et tangos avec Keren Esther dimanche 28 janvier 2018

Un concert vernissage du magnifique album « Tango Ladino, un sueño », ponctué de textes écrits par Keren Esther avec la complice relecture de la dramaturge Valérie Poirier qui signe également la mise en scène du concert.

Après avoir réalisé les albums « A la una yo naci » (Label Vde-Gallo) et « Fuente Nueva » (édité par l’Institut Européen des Musiques Juives), Keren Esther poursuit sa quête identitaire, se plongeant toujours avec délice dans l’univers judéo-espagnol de son enfance.

Keren Esther (chant), Narciso Saul (guitare)

Keren Esther (chant) Gaëlle Poirier (bandonéon)

Elle découvre, chemin faisant, la place du Tango dans l’univers familial tangérois. C’est l’histoire de ce disque qui met à l’honneur ces deux terres d’accueil qu’ont été le Maroc et l’Argentine, pays vers lequel ime partie de sa famille émigra. L’album est aussi l’occasion pour la chanteuse de donner naissance à sa première chanson dont l’arrangement est signé par le guitariste argentin Narciso Saúl à l’instar du reste de l’album. Keren Esther (voix), Gaëlle Poirier (bandonéon) et Narciso Saùl (guitare). En arrière plan les tableaux de Keren Esther –  la peinture, l’autre de ses passions.


Noga Catalyse GenèveL’association Catalyse a été fondée en 2003 par l’artiste Noga Rappaport-Varadi, qui en est la présidente et en assure la co-direction avec Bettina Vernet, avocate de formation, est également artiste-chanteuse qui mène plusieurs projets, en français, en hébreu, en anglais et même en langue inventée. Portée par des arrangements subtils, sa voix virtuose et touchante incarne avec justesse les mots des grands auteurs qui lui prêtent leur plume : Alexis HK, Marie Nimier, Patrice Guirao, Serge Lama… Et c’est aussi en toute simplicité qu’elle donne vie aux mots d’Allain Leprest, dans un émouvant texte inédit du poète disparu. Poétiques, joueuses, exploratrices, les sonorités vont chercher ce petit supplément d’âme qui aide à décoller et Noga, si humaine, entre en relation aux premières notes. Le charme opère avec ses deux musiciens complices : le multi-instrumentiste Patrick Bebey, que l’on a pu voir récemment aux côtés d’Arcade Fire, et Olivier Koundouno, violoncelliste aux mille talents, qui a accompagné Emily Loizeau dès ses premières scènes, et qui joue également avec Dick Annegarn.

Noga sort prochainement un nouvel album: NEXT le 9 mars 2018 (sur le label Musique Sauvage, distribution [Pias] France et Willy Lugeon Suisse). Elle donnera un concert samedi 24 mars dans le cadre du Festival Voix de Fête.