Fête du Théâtre, Genève

La Fête du Théâtre propose un programme d’activités théâtrales gratuites pour le public du Grand Genève, elle met en valeur le patrimoine des arts de la scène genevois et romand et fédère tant les institutions culturelles que non-culturelles. Depuis 2013, tous les ans au mois d’octobre, la Fête du Théâtre célèbre le théâtre sous toutes ses formes à Genève!

Maison de maître à la française du domaine de La Grange, Parc La Grange, Genève

Fête du Théâtre, huitième édition du 9 au 11 octobre 2020 à Genève

Plus de 60 activités gratuites: ateliers, walking talk, rencontres, spectacles, fête de l’impro. A noter le troisième volet de l’exposition virtuelle du Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG) sur 90 ans de création et d’évolution à travers environ 300 photos et dessins, une centaine de marionnettes photographiées et une cinquantaine d’extraits vidéo. Une retransmission de l’exposition virtuelle, présentée par sa conceptrice, Camille Bozonnet, suivie d’un apéritif mis en musique par la fanfare Revuelta vendredi 9 octobre 2020 à 18h, Bibliothèque de la Cité, Espace le 4ème et parcours-rattrapage vers les origines du TMG samedi 10 octobre, dès 13h, départ Institut Jaques Dalcroze.

Nous avons assisté au rencontre avec Philippe Macasdar (directeur du Théâtre Saint-Gervais jusqu’en juin 2018) dans la bibliothèque de la Grange dans la maison de maître au Parc de la Grange, créé par Guillaum Favre (1770-1851) et léguée à la ville de Genève par son petit-fils William Favre en 1918 (voir Bibliothèque de Genève). Une manifique mise en scène de la lecture du texte « Le théâtre et la peste » d’Antonin Artaud. Un voyage entre Genève et Marseille, des parallèles entre la peste et le théâtre, suite à la crise qu’a provoqué le coronavirus dans le monde culturel au printemps dernier, sont si actuels. « L’action du théâtre comme celle de la peste est bienfaisante, car poussant les hommes à se voir tels qu’ils sont, elle fait tomber le masque, elle découvre le mensonge, la veulerie, la bassesse, la tartufferie. » Antonin Artaud.