L’actualite muséale dans le canton de Vaud

Vestibule avec verrière, maquette du MCBA

Réouverture des musées communaux lausannois à partir du 11 mai 2020

Le Musée romain Lausanne-Vidy propose u 2 juin 2020 au 18 avril 2021 une exposition temporaire fort intéressante intitulée Le temps et moi, consacrée à l’élasticité du temps, à sa subjectivité.

 

Musée romain Lausanne-Vidy

L’exposition invite en préambule à mesurer la démesure de durées qui nous dépassent, les milliards d’années de l’univers, de la Terre, de l’évolution. Puis elle aborde un passé bien plus proche: les cent dernières années. De quoi retracer, en images et en objets, les convulsions de l’Histoire et les mutations du mode de vie. Du poste de radio de 1920 au streaming, de la traction Citroën aux SUV, des années folles aux folies consuméristes, la mémoire de chacun s’ancre dans le chamboulement accéléré. Le temps, c’est aussi un assemblage de souvenirs individuels: en ouvrant de multiples tiroirs. Des cabines individuelles permettent de se confiner (encore!) pour fuir les horloges et ressentir pleinement l’écoulement du temps. Au futur, le temps est d’abord un compte à rebours. Combien de jours reste-t-il à vivre? Entre restes funéraires antiques et cercueil à venir (qu’on peut essayer). On retrouve le temps au naturel: celui de la Terre qui tourne, des saisons, des plantes qui poussent. Au fil de cette exposition foisonnante, on pourra toucher la chose la plus ancienne qu’il soit possible de toucher. Contempler un velociraptor, une molaire de mammouth, la tombe d’un bébé antique, le message daté d’un Gallo-Romain ou des squelettes saouls, entre bien d’autres choses.

Du mardi au dimanche de 11h à 18h. fermé le lundi, sauf en juillet-août et les lundis fériés. Vernissage vendredi 11 septembre 2020 à 18h.

A gauche: Plaquette en bronze représentant les dieux planétaires de la semaine. Gorgier (NE), époque romaine. (Laténium, parc et musée d’archéologie, Hauterive)

  • Dernière exposition du mudac – Musée de design et d’art appliqués contemporains à la maison Gaudard sur la place de la Cathédrale (qui abrite le mudac depuis exactement vingt ans): Extraordinaire ! Insolite, décalée, mulicieuse... Chaque salle du musée se voit attribuer une mission d’usage propre à nos vies quotidiennes : salon, bibliothèque, cuisine, salle à manger, chambre à coucher, salle de jeux, salle de musique ou encore garage… Extraordinaire ! réunit des objets repérés au fil des ans dans une présentation délibérément subjective. Petites perles, objets hors normes, les pièces constituant le corpus de l’exposition emmènent le visiteur dans un univers onirique et personnel où la fonction est remise en question : les oeuvres sont démesurées, minuscules, ludiques, bestiales, végétales, subtiles, dérangeantes ou encore merveilleuses. Dernière exposition avant l’emménagement sur le quartier des arts PLATEFORME 10, près de la gare de Lausanne.
  • La Collection de l’Art Brut présente jusqu’au 11 octobre sa nouvelle exposition Chicago Calling, consacrée aux créateurs autodidactes natifs ou résidents de Chicago dont les oeuvres sont empreintes de cette ville: Henry Darger, Lee Godie, Mr. Imagination, Pauline Simon, Wesley Willis ou encore Joseph E. Yoakum. Le musée prolonge également jusqu’au 30 août Théâtres, sa 4e Biennale de l’Art Brut.

Tout est mis en place pour que les visites des expositions se déroulent dans le respect des recommandations sanitaires. Le nombre de personnes présentes au même moment dans les différents espaces des quatre musées sera limité pour garantir la protection de toutes et tous.

Le Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne rouvre en deux phases dès le 12 mai 2020

Le Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne (MCBA) rouvrira ses portes le 12 mai. Grâce d’une part à un dispositif de protection pour les visiteurs et le personnel et d’autre part à une réouverture en deux phases, il accueillera le public en toute sécurité. Première phase, dès le 12 mai : réouvertures des salles de La collection et de l’exposition Taus Makhacheva. 4’224,92 cm2 de Degas. Seconde phase, dès le 2 juin : réouverture de l’exposition À fleur de peau. Vienne 1900, de Klimt à Schiele et Kokoschka, prolongée jusqu’au 23 août, et ouverture de l’exposition Yersin dessinateur, exposition inaugurale de l’Espace Focus. Les visites commentées ainsi que les rendez-vous publics sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. L’offre de médiation publique et privée actualisée sera annoncée sur le site mcba.ch.

La Collection, présentée par Bernard Fibicher, directeur du Musée Cantonal des Beaux Arts le 13 mars 2020. Installé dans son nouveau bâtiment Plateforme 10, le Musée cantonal des Beaux-Arts présente en permanence, sur deux étages et plus de 1’550m2, une sélection de sa collection construit depuis plus de 200 ans et enrichi récemment par des acquisitions, des dépots et des dons. De François Dubois à Louis Ducros et Charles Gleyre, d’Edgar Degas à Félix Vallotton et Louis Soutter, de Maria Helena Vieira da Silva à Pierre Soulages et Jean Dubuffet, de Valérie Favre à Alain Huck et Renée Green. Le public a accès gratuitement. Appli de visite avec des commentaires d’oeuvres et interviews inédites de spécialistes.

En accès libre également l’espace Projet qui présente quatre expos par an, d’artistes contemporains d’ici et d’ailleurs. La Russe Taus Makhacheva (née en 1983, en photo) nous présente 4’224,92 cm2 de Degas, ses réflexions sur le rapport au passé et à la culture, sur la valeur des oeuvres et ses fluctuations, à partir des collections du MCBA. Son installation reflet son suivi du déménagment de l’ancien au nouveau bâtiment du Musée (restauration, conditionnement, etc.) et s’est également plongée dans l’histoire des collections, s’intéressant aussi bien aux grands récits qui les fondent qu’aux anecdotes et aux individus qui les ont construites au fil du temps. Voici une déambulation dans un musée imaginaire qui donne corps à des histoires tirées du réels, mais restituées comme une fiction.

Reouverture dès mardi 12 mai du musée de zoologie au Palais de Rumine, Place de la Riponne, Lausanne

A visiter l’espace d’exposition Disparus! qui présente sa précieuse collection d’espèces aujourd’hui éteintes. 1’800’000’000 kilos de morues ont été pêchés en 1968, la biomasse d’insectes volants a diminué de 75% en Allemagne en moins de 30 ans, 26’500 espèces animales sont en voie d’extinction à ce jour…mardi-dimanche et jours fériés, 10h à 17h, lundi fermé.

Le Musée Olympique à Lausanne rouvre ses portes au public mardi 9 juin 2020

En raison des circonstances exceptionnelles, les expositions temporaires et événements prévus en 2020 ont dû être reprogrammés en 2021. Ainsi, l’exposition Sport X Manga sera à découvrir dès mars 2021.
Pour sa 40e édition, la Semaine Olympique sera entièrement digitale ! Elle se transforme en une plateforme d’échanges et d’interactions en ligne. À suivre …

Après trois mois de fermeture, le Musée Olympique, sa boutique et son restaurant rouvriront leurs portes. À l’occasion du centenaire des Jeux d’Anvers 1920, la Fondation Olympique pour la Culture et le Patrimoine organise une exposition gratuite: l’exposition temporaire: ANVERS 1920-2020 – tous solidaires, unis sous le même drapeau du 25 juin à fin 2020.  Parler de cette édition de 1920 est important car les Jeux d’Anvers sont les premiers à être organisés après la Première Guerre Mondiale. C’est aussi la première fois que le drapeau olympique flotte dans un stade et que des colombes, symbole universel d’espoir, sont lâchées pendant la cérémonie d’ouverture. Il s’agissait d’envoyer un message fort d’espoir, de solidarité et de résilience dans un monde fragile. Un message tout aussi pertinent 100 ans plus tard …Sous la devise « Tous solidaires, unis sous le même drapeau », ce récit sera présenté aux visiteurs dans une exposition au Musée Olympique, et aux internautes sur le TOM Blog, à partir du 25 juin jusqu’à la fin de l’année. Elle démontre que hier, aujourd’hui, demain, c’est ensemble que l’on peut rendre le monde meilleur et le sport est certainement un moyen d’y parvenir. Plus.

Retrouvez l’actualité de tous les musées à Lausannejevaisauxmusees.ch

Réouverture du Château de Prangins le 12 mai 2020

Le Château de Prangins et le Café du Château rouvrent leurs portes le mardi, 12 mai 2020 à 10h. La réouverture se fera en respectant les précautions et mesures dictées par l’OFSP afin de protéger les visiteurs et collaborateurs. Deux événements phares de l’année ont dû être annulés: le Rendez-vous au jardin du dimanche 7 juin ainsi que le Déjeuner sur l’herbe du dimanche 27 septembre. Cependant une offre online alléchante est à découvrir sur le site web.

Suite à la fermeture du musée le 14 mars 2020 le programme des expositions ayant été bousculé, le programme a dû être réadapté: La nouvelle exposition temporaire Et plus si affinités… Amour et sexualité au 18e siècle ouvrira ses portes le jeudi de l’Ascension, 21 mai à 10h. L’ouverture de l’exposition permanente Indiennes: un tissu à la conquête du monde est reportée au vendredi 15 janvier 2021. L’ouverture de l’exposition permanente sur les transports au 18e siècle Prêts à partir? Expo jeu pour familles aura lieu comme prévu le dimanche 11 octobre, à partir de 14h, l’occasion d’accueillir le public lors d’une belle fête destinée aux familles.

Réouverture des musées à Vevey dès le 12 mai 2020:

….plus.

Les trois musées de Nyon: Château de NyonMusée du LémanMusée Romain vous ouvrent à nouveau leurs portes à partir du samedi 16 mai 2020

Nouvelle exposition temporaire: Des rives et des crêtes, dessins et peintures de Ji-Young Demol Park du 16 mai au 1er novembre 2020 au Musée du Léman. Les paysages de Ji-Young Demol Park apaisent, envoûtent et déboussolent à la fois. Ils concilient la force et la douceur, la richesse et la simplicité, la précision et les nuances. On y sent des influences familières et d’autres plus lointaines. Ils révèlent le parcours d’une artiste née en Corée du Sud et installée dans les Alpes depuis plus de 20 ans. Cette exposition présente des dessins, des aquarelles, et des encres de chine, des tableaux, des leporellos et des carnets de voyages, pour vous faire voir le Léman comme vous ne l’avez jamais vu. Egalement à découvrir au Musée du Léman: Au fil des différents écosystèmes lacustres, redécouvrez les poissons du Léman magnifiquement illustrés par Pierre Baumgart, peintre et graveur animalier genevois, héritier de Robert HainardPlus d’infos.

Vivement l’urgence, l’exposition sur le dessin de presse et l’écologie de la planète reprend du 20 mai au 21 septembre 2020 à la Maison du Dessin de Presse à Morges

A travers un choix d’une centaine de dessins par trente artistes de Suisse, de France, de Belgique, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, du Burkina Faso et de Chine, le parcours se dessine en fonction des quatre éléments (eau. air, terre, feu) qui rythment les thématiques abordées. Retrouvez ainsi Burki, Mix & Remix, Cabu, Pétillon, Tignous, Chappatte, Barrigue, Alex, Vincent, Bénédicte, parmi les artistes exposés.
Horaires: Me-Ve: 14h-18h / Sa: 10h-18h / Di: 14h-18h. Ouvert à l’Ascension, Pentecôte et le lundi du Jeûne. Entrée libre.

Réouverture le 20 mai 2020: Pompiers. Du Tocsin au 118 – Le Musée Alexis Forel et l’Expo Fondation Bolle, Morges ouvrent pour la première fois leurs portes à l’univers des pompiers d’hier et d’aujourd’hui, du mythe à la réalité.

Le feu et sa fureur, les tempêtes et les inondations anéantissent aveuglément tout ce qui se trouve sur leur passage en ne laissant parfois que ruines et souvenirs. En leur faisant face en toutes circonstances, la figure du pompier, soldat du feu, s’impose en héros ! Au-delà de la réalité, il domine aussi de nombreuses fictions littéraires ou cinématographiques comme dans Chaplin Fireman, La Tour infernale ou Backdraft. Et très tôt, il habite l’imaginaire de l’enfant qui se rêve en pompier… Pompiers du réel et pompiers de fiction se croisent dans cette exposition qui présente autant des thèmes universels qu’un ancrage historique vaudois. Avec une attention particulière consacrée au 250ème anniversaire de la première compagnie morgienne de pompiers instituée/organisée par les Bernois en 1770. Aussi sa commémoration en 2020 constitue le point de départ de ce beau projet. Provenant de collections publiques et privées, de photographies, films d’archives et de témoignages, véhicules et objets originaux donnent à cette exposition une dimension concrète et spectaculaire qui s’adresse aussi bien au spécialiste qu’au grand public. Mercredi à dimanche 14h à 18h. Ouverture exceptionnelle week-end de l’ascension du 21 au 24 mai, lundi de Pentecôte le 1er juin.

Chefs-d’oeuvre suisses – Collection Christoph Blocher du 11 mai au 22 novembre 2020 à la Fondation Pierre Gianadda à Martigny

Ce panorama des chefs-d’oeuvre de la peinture suisse est une riche sélection des oeuvres rassemblées par Christoph Blocher, un des plus fervents admirateurs et collectionneurs de la peinture helvétique. L’ancien conseiller fédéral possède en effet la plus grande collection privée d’art suisse, un ensemble de tableaux peints aux alentours de 1900, dont cent vingt-six sont présentés au public, pour l’occasion. Au sein de sa collection, l’artiste bernois Albert Anker au réalisme minutieux figure en bonne place, tandis que les paisibles paysages lémaniques de Ferdinand Hodler en représentent l’autre point fort. L’affiche se base sur le tableau de Ferdinand Hodler: Le lac Léman vu de Chexbres, vers 1904, Collection Christoph Blocher. Tous les jours de 9h à 19h. Plus.

Bâle

La Fondation Beyeler rouvre ses portes le lundi 11 mai 2020: Les expositions «Edward Hopper» et «Voir le silence – Images de quiétude» sont prolongées jusqu’au 20 septembre 2020

À partir du lundi 11 mai, la Fondation Beyeler sera à nouveau ouverte tous les jours. Les visiteurs pourront y retrouver l’exposition consacrée au grand artiste américain Edward Hopper ainsi que la présentation de la collection «Voir le silence – Images de quiétude». Avec la crise du coronavirus, les deux expositions ont soudainement et dramatiquement gagné en actualité. En raison de l’intérêt du public, elles sont prolongées jusqu’au 20 septembre 2020. Les billets peuvent être réservés en ligne à partir du jeudi 7 mai sur www.fondationbeyeler.ch.

La Fondation Beyeler a élaboré un plan de protection complet pour ses visiteurs et ses collaborateurs afin de mettre en œuvre de manière optimale les mesures de l’ordonnance COVID-19 de la Confédération. Ainsi, le nombre de visiteurs sera limité au moyen de billets en ligne à créneau horaire déterminé et la circulation des visiteurs dans le parc et dans le musée est réaménagée, avec des points distincts d’entrée et de sortie. Tous les événements sont annulés jusqu’à nouvel ordre, Les visites guidées se tiendront sous forme réduite en dehors des horaires d’ouverture. La grande exposition «Goya», dont l’ouverture était prévue le 15 mai, est reportée.

A venir

Bex & Arts – Triennale de sculpture contemporaine en plein air de juin au 18 ou 25 octobre 2020 au Parc de l’ancienne propriété Szilassy, surplombant la ville de Bex et la Plaine du Rhône dans le Chablais Vaudois.

Si son ouverture était initialement prévue au 6 juin prochain, le conseil de Fondation a décidé de reporter le début de l’exposition à la fin du mois de juin, avec un vernissage virtuel. La date précise de son ouverture sera communiquée dès le 27 mai, en fonction des futures directives du Conseil Fédéral relatives aux musées. L’exposition sera ouverte, comme prévu, jusqu’au 18 octobre, voire jusqu’au 25.

L’artiste curatrice Catherine Bolle et la présidente Anne Bielman nous ont présenté le thème de cette édition et de l’affiche qui est Industria, une thématique liée à la ville de Bex comme lieu historique d’exploitation du sel, productrice de vin et de gypse. Une trentaine d’artistes actifs dans la sculpture monumentale, dans l‘installation et le Land art vont exploiter le terme selon divers angles d’approche et créer un oeuvre inédit à l’occasion de la Triennale. Nouveauté pour cette édition: La Grange accueille une buvette permanente avec un petit espace d’exposition accolé à la Buvette. Réaménagement de locaux installés au rez-de-chaussée de la Grange. L’expsition sera ouverte tous les jours, de 10h à 19h. Pour en savoir plus.

Manger. La mécanique du ventre au Musée de la main UNIL-CHUV, Lausanne

Connaissez-vous l’incroyable parcours de la nourriture, de son ingestion à son élimination? Une épopée interactive à l’intérieur du système digestif met en lumière ce processus naturel dont nous n’avons pas toujours conscience. Elle invite les visiteurs à comparer les particularités digestives de l’humain et du règne animal. Elle questionne diverses pratiques culinaires tout en soulignant la dimension sociale de l’alimentation et son impact sur la santé.  Une exposition conçue par le Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel.

Tous les textes et photos Jean-Luc Nabet)