Le Salève et son patrimoine: des expositions et animations à la Maison du Salève…

Bibliotheque de Genève
Christian Gottlieb (ou Gottlob) Geissler (Augsbourg, 1729 - Genève 1814). Genève vue prise de Champel vers l'Arve et le Saleve. 1799, aquarelle gouachée, Bibliothèque de Genève, inv. CIG 11P 03a © Ville de Genève

La Chartreuse de Pomier à Pésilly

Un colloque intitulé Le Salève quels patrimoines après 30 ans de préservation? a été organisé samedi 18 novembre 2017 à la Chartreuse de Pomier, Présilly, Haute Savoie

Il y a tout juste 30 ans, se tenait le premier colloque sur le Salève.

30 ans après, le 18 novembre 2017 le Syndicat Mixte du Salève a sollicité les scientifiques, naturalistes, techniciens, enseignants, étudiants français et suisses, qui au cours de ces trois décennies ont acquis des connaissances sur ce massif qui ont tenté de répondre à des questions, telles que: Aujourd’hui, quel est l’état des patrimoines naturel et culturel du Salève ? Quelles sont les réussites et les échecs relatifs à sa conservation ? Les conditions à venir de sa préservation et de sa mise en valeur ? La projection du film: Sentinelle, le detin du faucon Pèlerin de Vincent Chabloz, suivie d’une table ronde a terminé cette journée forte intéressante.

La journée a été organisée en collaboration avec HEPIA-Genève: la Haute école du paysage, d’ingénerie et d’architecture de Genève.

En 1994 les communes du pied du Selève se sont rassemblées pour protéger le sommet de la montagne de l’urbanisation et de projets d’aménagement non restectueux du cadre naturel. Ce fut la création du Syndicat Mixte du Salève auquel ont progressivement adhéré toutes les communes (27) entourant le massif. Leur objectif s’appuie sur trois piliers: la protection qui passe par la protection réglementaire des paysages, avec la directive, la désignation du site au réserve européen Natura2000 permettant la gestion de milieux naturels menacés et la gestion des espaces agricoles avec les alpages au somet et les prés-vergers en piémont. Le deuxième pilier c’est la valorisation, avec l’organisation de l’accueil du public sur le site et l’aménagement de parkings, d’aires de pique-nique et le balisage d’un réseau de 350km de sentiers de randonnée et de VTT. Enfin la sensibisation et l’éducation avec la Maison du Salève. qui depuis 10 ans accueilli 120 000 personnes.

La Chartreuse de Pomier a été fondée en 1170 grâce à une donation de Guillaume 1er Comte de Genève et de Vaud. En 2001 le propritaire actuel Claude Girod rénove et transforme les caves médiévales et les salles capitulaires pour en faire un lieu de réunion.

La ferme Mikerne daté de 1733, une ancienne grange de la Chartreuse de Pomier abrite aujourd’hui la Maison du Salève, un site culturel vivant et chaleureux qui propose de nombreuses manières de découvrir le Salève et son patrimoine : expositions, visites guidées, ateliers, balades découverte, conférences, anniversaires, randonnées…

Exposition temporaire: Paysages sonores, découvrez la nature en ouvrant grand les oreilles juqu’au 30 mai 2019 la Maison du Salève.

Munis d’un smartphone et d’un casque, vous serez plongés dans différents milieux naturels tels que la forêt, les alpages, les zones humides et les villages. Devenez acteur de chacun de ces paysages grâce à un dispositif interactif unique ! Une exposition immersive qui vous amènera à comprendre les conséquences du son des activités humaines sur l’environnement naturel. La Maison du Salève est ouverte toute l’année sauf en janvier, mercredi, samedi et dimanche de 14h à 18h (juillet/août du mardi au dimanche de 10h à 18h).

Prochaine animation: Traces et indices d’animaux mercredi 27 décembre à 14h à la Croisette. Suivez la trace et reconnaissez les empreintes d’animaux lors d’une balade au Salève. 6€ sur inscription, un adulte accompagnant obligatoire gratuit. Prévoir vêtements chauds et chaussures imperméables. Retrouvez le programme.