Léman Express, le 1er RER transfrontalier franco-suisse

Léman Express rames françaises, inauguratin décembre 2019
Léman Express, rame Regolis Alstom, 14 décembre 2019

Dès le 15 décembre 2019, date de sa mise en service intégrale, le Léman Express reliera 45 gares sur 230 km de lignes et sera au service de la mobilité pour plus d’un million d’habitants. Plus grand réseau ferroviaire régional transfrontalier d’Europe, le Léman Express est un véritable trait d’union franco-suisse. Il devrait accueillir chaque jour 50’000 voyageurs sur les 240 trains qui circuleront dans les cantons de Vaud et de Genève ainsi qu’en Région Auvergne Rhône-Alpes, dans l’Ain et la Haute-Savoie.


Infrastructures autour des futures haltes du Léman Express – Inauguration le 2 décembre 2019 du Parking de Chêne Bourghalte CEVA de Chêne-Bourg

Genève, halte CEVA de Chêne-Bourg

Parking Chêne-Bourg

Inauguration lundi 2 décembre du nouveau Parking de Chêne Bourg autour de la halte CEVA de Chêne-Bourg, construit et géré par la Fondation des Parkings: Le PLQ 29683 (dit « de la gare de Chêne-Bourg »), un parking P+R mutualisé, accueillant plusieurs catégories d’usagers : abonnés P+R, habitants, employés, clients du centre commercial et visiteurs sur des terrains situés entre l’avenue de Bel-Air, le chemin de la Gravière, la Voie Verte et la rue de Peillonnex sur une superficie totale de 29’850 m2, sur 5 niveaux totalisant 500 places voitures et 130 places motos.


A Chêne-Bourg, de nouveaux arbres sont plantés le 25 novembre 2019 sur la place de la gare de Chêne-Bourg

Leman Express Halte de Chêne-bourg aménagement 2019

Plantation de Zelkovas (ormes du Japon) sur la place de la gare de Chêne-Bourg

Leman Express Halte de Chêne-bourg aménagement 2019A vingt jours de l’arrivée du Léman Express, la plantation d’arbres du jour concrétise l’important travail du département du territoire (DT) et de la commune sur la qualité des espaces publics autour de la halte depuis plusieurs années. A Chêne-Bourg comme ailleurs, se crée autour du Léman Express un nouveau quartier, au coeur des Trois-Chêne, qui fait la part belle aux piétons, aux vélos et aux transports publics. Un lieu vivant et attrayant, où l’on viendra faire ses courses et se retrouver pour boire un café en terrasse. L’aménagement des espaces publics, à Chêne-Bourg comme sur l’ensemble des haltes et gares du CEVA, a fait l’objet d’un concours, jugé ici en 2011. Ces aménagements ne seront pas tous achevés pour la mise en service du Léman Express puisqu’il a d’abord fallu laisser la place aux chantiers de l’infrastructure ferroviaire en sous-sol, puis aux développements immobiliers qui suivent, avec notamment la réalisation de 250 logements, commerces et bureaux. A Chêne-Bourg pour la mise en service du Léman Express, les 400 mètres manquant de la Voie verte seront fonctionnels, permettant aux utilisateurs de disposer d’un trajet direct et sécurisé d’Annemasse aux Eaux-Vives. Le long de la Voie verte, une noue urbaine paysagée, soit un bassin d’eaux de pluie à ciel ouvert, sera réalisée. Une partie de la nouvelle place de la gare, les abribus et le mobilier urbain ainsi que la vélostation de 260 places seront également achevés pour le 15 décembre 2019.

Leman Express Halte de Chêne-bourg aménagement 2019

Serge Dal Busco, conseiller, des Conseillers administratifs

Le parking mutualisé de 505 places pour autos et 130 pour les motos, réalisé par la Fondation des parkings sur cinq niveaux en sous-sol, sera progressivement mis en service à partir du 15 décembre. Quatre lignes régionales de transports collectifs, dont deux nouvelles lignes (37 et 38), font de la gare de Chêne-Bourg la gare de proximité de quasiment toutes les communes du secteur Arve-Lac (sauf Gy, Meinier et Cologny qui elles sont reliées à la gare Léman Express de Genève-Eaux-Vives). Les principaux espaces publics comprennent la place de la gare, agrandie et destinée à l’accueil d’activités saisonnières, un jardin au pied de la tour Opale des CFF et une rue piétonne, qui longera une galerie couverte au rez-de-chaussée des futurs immeubles. Les aménagements situés au sud-est du périmètre seront livrés à partir de 2021, après la construction de deux immeubles de logements et de la galerie commerciale. L’avenue Baud sera quant à elle sera réaménagée en zone 30.

Sur l’ensemble des espaces publics autour des haltes et gares CEVA (Lancy-Pont-Rouge –Lancy-Bachet–Genève-Eaux-Vives–Genève-Champel et Chêne-Bourg), la politique de compensation des arbres a bien fonctionné puisque les bilans quantitatif (+ 166 arbres) et qualitatif sont favorables (forte diversification et choix des espèces résistant mieux au réchauffement climatique). A Chêne-Bourg, ce sont ainsi plus de 230 arbres qui seront plantés. La grande majorité est en pleine terre, offrant ainsi de très bonnes conditions de croissance et de longévité. L’exercice est complexe puisque la halte ferroviaire, le parking et la galerie commerciale sont construits en sous-sol, avec au-dessus au mieux 1,2 mètre d’épaisseur de terre, ce qui exclut la plantation d’arbres sur près de la moitié de la surface aménageable hors périmètre des bâtiments. A cela s’ajoutent les contraintes des réseaux souterrains et des pompiers. L’objectif est en effet de reconstituer un patrimoine arboré de qualité. Des chênes, merisiers, aulnes et saules seront plantés. Les écoles primaires de Chêne-Bourg ont participé à ces plantations les 21 et 22 novembre, avec la collaboration des représentants de l’Etat et des équipes pédagogiques des écoles, qui en ont profité pour les sensibiliser aux questions de l’arbre et à son rôle dans un contexte de réchauffement climatique. Les élèves ont confectionné une bâche est posée le long de la Voie verte.


CONFINE TRE: un exercice de sécurité civile binational réussi pour le Léman Express

Léman Express exercice sécurité civile CEVA

Pierre Lambert, Mauro Poggia. Serge Dal Busco

Fait unique en Suisse et en France par le nombre des participants qui ont été recrutés pour un exercice de sécurité civile binational qui s’est déroulé le 13 septembre 2019 dans un des tunnels du tronçon CEVA (Cornavin, Eaux-Vives, Annemasse), sur la zone frontière à la hauteur du Foron. Cet exercice, grandeur nature, a testé avec succès le réseau ferroviaire Léman Express avant son entrée en fonction en décembre 2019. Simulant un accident de grande ampleur, il avait pour objectif de tester la coopération binationale franco-suisse au service de la sécurité ferroviaire, une collaboration étroite des CFF et de la SNCF avec les autorités du Canton de Genève et de la Préfecture de la Haute-Savoie: pour simuler les conditions réelles de fréquentation (50 000 voyageurs sont attendus chaque jour sur le Léman Express). 10 hôpitaux de la région française ont été en alerte. CONFINE TRE répondait à l’exigence des autorités de surveillance suisse (Office fédéral des transports, OFT) et française (Etablissement public de sécurité ferroviaire, EPSF). Près de 30 structures ont été activées pour la gestion de l’événement et la conduite de l’exercice, répartis sur 22 sites distincts. L’exercice consistait en une simulation d’un accident de train de grande ampleur au scénario volontairement amplifié, dont le bilan fictif comptait 20 personnes décédées et 105 blessés graves et près de 30 blessés légers, et plus de 600 personnes impliquées à des degrés divers. Durant près de 8 heures, près de 900 intervenants ont évacué et secouru des figurants jouant tant les voyageurs impliqués, les blessés que les familles des victimes; des figurants finalement moins nombreux que prévu, ce qui n’a pas empêché ceux qui étaient présents, conscients des enjeux, de s’investir pleinement. Les intervenants ont également pu vérifier la pertinence et l’applicabilité des textes qui réglementent les opérations de secours. Dans le même temps, les figurants ont expérimenté le principe de l’auto-sauvetage libérant les voitures du train accidenté dans le temps imparti de manière autonome et sans aide extérieure. Aucun figurant n’a été blessé au cours de l’exercice. Plus. (Présentation lundi 29 août en présence de Pierre Lambert, préfet de la Haute-Savoie et les conseillers d’Etat Genevois: Mauro Poggia et Serge Del Busco.)


Dernières Portes Ouvertes CEVA samedi 29 et dimanche 30 juin 2019 avant de laisser sa place au Léman Express dès le 15 décembre 2019.

Gare Eaux-Vives, 2019

Chantier CEVA, Léman Express

Après trois éditions couronnées de succès en termes de fréquentation, le chantier CEVA ouvre une dernière fois ses portes le week-end des 29 et 30 juin, de 10h à 17h. Les stations CEVA de Lancy-Bachet, Genève-Champel, Genève-Eaux-Vives et Chêne-Bourg seront accessibles, afin vous permettre de les découvrir ou de mesurer leur avancement. Des navettes gratuites TPG circuleront entre 10h et 18h le samedi et le dimanche. Une petite restauration sera présente sur chacun des sites. Présence de stands information et expositions photos. Plus.


CEVA – Jonction des rails vendredi 21 septembre 2018

CEVA: jonction des rails entre les chantiers suisse et français

Ce 21 septembre au niveau du Foron, une étape symbolique importante a été franchie par le projet CEVA: la jonction des rails entre les chantiers suisse et français, en présence des autorités français et suisses, en photo Serge Dal Busco, Conseiller d’Etat du canton de Genève, chargé du département des infrastructures côté Suisse et Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes côté France. Lors de cette manifestation, les maîtres d’ouvrage ont confirmé l’objectif de mise en service intégrale du Léman Express le 15 décembre 2019.

L’achèvement des travaux du CEVA à cette date permettra la mise en service complète du Léman Express, projet unique en Europe et trait d’union de toute une région.

Jonction des rails 2018 chantier CEVA

Serge Dal Busco, Conseiller d’Etat

Jonction des rails 2018 chantier CEVA

Laurent Wauquiez

Une première étape a déjà été franchie lors du passage à une cadence au quart d’heure des trains entre Coppet et Lancy – PontRouge en juin dernier. Dès le 15 décembre 2019, le Léman Express déploiera ses 6 lignes : il accueillera chaque jour 50’000 voyageurs dans les 240 trains qui relieront 45 gares suisses et françaises.

gare Cornavin Genève 2019

Léman Express

Cette date marquera le début d’une ère nouvelle pour les Vaudois, les Genevois, les habitants de l’Ain et de la Haute-Savoie qui gagneront de précieuses minutes pour aller travailler, étudier ou profiter de leurs loisirs. Cette réunion des deux réseaux en sous-sol concrétise à nouveau le projet transfrontalier. Si en surface la frontière est marquée par la rivière du Foron, les deux tranchées couvertes ne font plus qu’une depuis que la paroi en souterrain a été abattue en septembre 2016. Deux ans après, les représentants des deux pays ainsi que les nombreux partenaires du projet, célèbrent la soudure des rails de part et d’autre de la frontière, nouvelle étape clef de ce chantier ferroviaire. L’avancement global des travaux du côté Suisse a atteint 92 %. Après avoir été retardé puis plus récemment menacé par les oppositions relatives aux mesures antivibrations sur le territoire suisse, l’avancement du chantier CEVA est aujourd’hui sur de bons rails.


La Ville ouvre ses chantiers: Chantier de la nouvelle Comédie – Portes ouvertes samedi 22 septembre 2018

Nouvelle Comédie, CEVA nouveau quartier de la Gare des Eaux-Vives

Présentation de la façade de la Nouvelle Comédie

Le chantier du théâtre de la future Comédie de Genève a ouvert ses portes au public. Une occasion unique de découvrir l’ampleur des travaux et l’état d’avancement de ce chantier exceptionnel sur le site de la gare CEVA Eaux-Vives. Sur place, les visiteurs ont pu rencontrer et questionner les professionnels en charge du chantier, s’informer sur le projet de la future Comédie qui ouvrira ses portes en 2020.

Rassemblant en un même lieu deux salles de spectacle – l’une frontale de 500 places et l’autre modulable de 200 places – des ateliers de fabrication de décors et de costumes, deux salles de répétition, des locaux administratifs et des espaces destinés au public (billetterie, restaurant, librairie, hall d’accueil), le théâtre prendra place sur une vaste esplanade avec laquelle il entretiendra un rapport d’ouverture.

Nouvelle Comédie, CEVA nouveau quartier de la Gare des Eaux-Vives

Salles de spectacle modulable de 200 places

Ouverture est du reste le terme qui caractérise le projet:

  • ouverture sur le quartier au travers des deux grandes façades vitrées, à l’avant et à l’arrière du bâtiment;
  • ouverture sur la fabrique des spectacles en donnant à voir le travail de ceux qui œuvrent au quotidien dans les ateliers;
  • ouverture grâce au profil du bâtiment, constitué de quatre modules, qui permet des échappées visuelles sur le quartier existant et sur celui qui sera construit;
  • ouverture et continuité entre les espaces publics et privés grâce au lieu de transition qui abrite les locaux d’accueil du public.

De Genève-Eaux-Vives à Annemasse, la Voie verte – nouvel axe de mobilité douce sur le toit de la tranchée couverte CEVA (Genève – Eaux-Vives  – Annemasse) est ouverte

CEVA voix verte, passerelle du Foron, sur les communes de Thônex et Gaillard

Passerelle du Foron, sur les communes de Thônex et Gaillard

Ce vendredi 27 avril 2018, la Voie verte  – le nouvel axe majeur franco-suisse pour les piétons et les cyclistes a été officiellement inaugurée en présence des autorités franco-suisse au niveau de la passerelle du Foron, sur les communes de Thônex (CH) et Gaillard (F), marquant ainsi la mise en service d’un tronçon de cinq kilomètres de part et d’autre de la frontière. Cette voie verte qui chemine au-dessus du tracé souterrain du futur Léman Express combine une piste cyclable et un cheminement piétonnier. Intégré aux voies de circulation parallèles, ce nouvel axe permet de relier les quartiers entre eux.

les autorités franco-suisses

La totalité du tracé sera intitulée « Voie verte du Grand Genève » pour traverser à terme l’agglomération transfrontalière sur 38 km, de Bonne (Haute-Savoie) à Saint-Genis (Ain), en passant par Genève. Sur le territoire de l’agglomération annemassienne, la voie verte d’une longueur de 12 km reliera à terme la frontière suisse au plateau de Loëx à Bonne, en passant par des zones urbaines et d’autres plus rurales. Elle permettra de se raccorder aux autres voies vertes qui mènent jusqu’aux contreforts du MontBlanc. En photo: Luc Barthassat, conseiller d’Etat chargé du Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture du canton de Genève, Antonio Hodgers, conseiller d’Etat chargé du Département de l’aménagement, du logement et de l’énergie du canton de Genève, Jean-Marc Bassaget, Sous-Préfet de la Haute-Savoie, Martial Saddier, Conseiller régional de la Région Auvergne-Rône-Alpes, Denis Duvernay, Vice-président du Conseil Départemental de la Haute-Savoie, Christian Dupessey, Président d’Annemasse Agglo, ainsi que des maires et conseillers administratifs de la Ville de Genève et des communes de Cologny, Chêne-Bougeries, Chêne-Bourg, Thônex, Gaillard, Ambilly et Annemasse.


Exposition des propositions des mandats d’étude parallèles (MEP) pour l’espace public autour de la future gare souterraine de Cornavin du 24 avril au 5 mai 2018 au Forum Faubourg, Genève

Exposition Gare Cornavin Forum Faubourg Genève

Les Chemins de fer fédéraux (CFF), l’Office fédéral des transports (OFT), le Canton de Genève et la Ville de Genève projettent l’extension souterraine de la gare de Cornavin. Cette extension répond à la nécessité d’adapter les infrastructures ferroviaires pour accroître la capacité de la gare en ajoutant deux voies ferrées à l’horizon 2030. Une telle refonte de l’infrastructure ferroviaire implique une réorganisation de cette interface multimodale majeure, ainsi qu’une restructuration de l’espace public de Cornavin. Dans ce contexte, la Ville de Genève, en collaboration avec l’Etat, a organisé une compétition sous forme de mandats d’étude parallèles (MEP) en trois phases pour l’élaboration de l’image directrice et d’un plan de mise en oeuvre pour la reconfiguration du pôle urbain de Cornavin. L’équipe lauréate: Guillerme Vazquez Consuegra architecto, SLP, Séville, Espagne – Frei Rezakhanlou architectes SA, Lausanne et Emch+Berger Verkehrsplanung AG, Berne (flot de circulation)

Lundi, mardi, mercredi, vendredi, samedi 11h – 18h. jeudi 11h-20h.


Grand succès pour le week-end de portes ouvertes de la mobilité dans l’Arc lémanique samedi 23 et dimanche 24 septembre 2017

Tunnel du CEVA sous Champel

Tunnel du CEVA: sortie Val d’Arve

Plus de 30’000 visiteurs ont afflué dans les 10 sites ouverts au public à Lausanne, Renens et Genève. Les futures gares CEVA en particulier ont attiré de nombreux curieux, avec les plus fortes affluences recensées sur la traversée Champel – Val d’Arve.

A Lausanne, des visites exclusives permettaient par exemple de plonger à 25 mètres de profondeur dans le tunnel à câble du futur poste d’enclenchement. De nombreuses animations étaient proposées au public avec notamment des mises en scène 3D, des animations musicales, une chasse au trésor ou encore un concours avec abonnement général et cartes journalières. Pour faciliter les déplacements sur les différents sites, une carte journalière spéciale valable entre Lausanne et Genève était disponible à la vente, ainsi qu’un bus-navette gratuit à Genève.

Le chef du projet de CEVA en compagnie de Luc Barthassat, conseiller d’Etat genevois

Cette fin de semaine à Lausanne et à Genève, le public a pu visiter pendant 2 jours les travaux du RER Régional, à savoir du Léman 2030: Lausanne à Genève et la future ligne CEVA (Cornavin – Eaux-Vives – Annemasse) en découvrant de 10h et 17h le laboratoire de la mobilité de demain le long de gares, tunnels, ponts, trains, nouveaux quartiers, les coulisses  des métiers du chemin de fer et de la mobilité en général. De nombreuses animations ont été organisées avec notamment des mises en scène 3D, des animations musicales, une chasse au trésor, un concours avec abonnement général et cartes journalières, etc.

Chantier CEVA à Chêne-Bourg

Sous la bannière: Genève aime le train, à visiter samedi et dimanche de 10h à 17h les coulisses de la future gare des Eaux-Vives: Nautilus-Picardu, un poulpe géant qui prédit l’avenir et exposition sur le futur quartier de la gare, du tunnel de Champel-Val d’Arve: Traversée de Champel à Val d’Arve à travers le tunnel ferroviaire de 25m sous terre et de la halte de Bachet se dévoileront aux visiteurs: Parcours du tunnel de Pinchat jusqu’à Point-Rouge sur les futures voies.

A Chêne-Bourg, c’est une partie de la Voie verte d’agglomération, axe entièrement dédié à la mobilité douce, qui a pu être empruntée pour la première fois. Des navettes gratuites ont circulé entre Genève

Lac Barthassat et Pierre Duchêne

Montbrillant/Cornavin et les 4 sites CEVA. Cornavin – Vernier – La Plaine: Graffeurs et skateurs ont animé les après-midi de samedi et dimanche à l’emplacement de la future halte de Vernier-Châtelaine dans un esprit résolument urbain, tandis que chorales et gastronomies franco-valdo-genevoises se sont disputé le goût du public dans un esprit plus champêtre à la gare de La Plaine: Dimanche après les discours officiels à 11h, bataille de chorales et gastronomies franco-valdo-genevois, infos sur les futures développements de la ligne.

En photo Lac Barthassat, conseiller d’Etat Genevois et Pierre Duchêne, maire de Dardagny qui font appelle à la confédération pour des fonds à investir dans l’extension des gares du RER Genève-La Plaine, en compagnie du choeur transfrontalier: la chanson de Gaillard et de Genève

Enfin, à Cornavin, sur la rue piétonne du Mont-Blanc, un grand bal populaire intitulé «La première danse du Léman Express» invitera la population à clore ces deux jours dédiés au train en musique dimanche dès 16h.

Voici un an de la mise en service partielle du réseau Léman Express qui à terme, connectera 45 gares françaises, vaudoises et genevoises réparties sur 230km de ligne.


Léman Express 2030 – CEVA: Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse 2019

CEVA plan

Prévue en décembre 2019, la nouvelle liaison transfrontalière c’est

  • 14 kilomètre de ligne situés entre Genève Cornavin et la frontière, dont 8 kilomètres de liaison nouvelle entre la Praille (desservi par la station Lancy-Pont-Rouge) et les Eaux Vives (desservie par la station Genève Eaux-Vives) Genève
  • une double voie enterrée entre Genève et Annemasse, 2 kilomètres côté français, une voie verte entièrement dédiée aux modes doux, entre Eaux-Vives et Annemasse
  • 5 nouvelles stations: Lancy-Pont-Rouge (en surface), Carouge-Bachet, Champel Hôpital, Eaux-Vives et Chêne-Bourg.
  • plus de trains directs ou de correspondances quai à quai: Annemasse > Genève Cornavin en 20 minutes, 1 train toutes les 10 minutes en heures de pointe. La Roche-sur-Foron > Genève Cornavin en 40 minutes, 1 train toutes les demi-heures en heures de pointe. Chêne-Bourg > Champel-Hôpital en 7 minutes, Versoix > Champel-Hôpital en 30 minutes

La future Voie verte CEVA revêt ses premiers arbres

CEVA voie verteCe lundi 20 mars 2017, l’événement organisé autour des travaux paysagers sur le toit de la tranchée couverte marque le point de départ de la future Voie verte avant sa mise en service à la fin de cette année. Depuis le premier coup de pioche donné en novembre 2011, CEVA se concrétise par la construction des gares qui sortent de terre ou encore la creuse des tunnels. Aujourd’hui c’est la voie de la mobilité douce qui prend forme au-dessus des 3,6 km de tranchée couverte entièrement creusée entre la frontière et la future gare de Genève – Eaux-Vives. C’est au niveau du chemin de la Montagne, sur la commune de Chêne-Bougeries, que Monsieur Luc Barthassat, conseiller d’Etat chargé du Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture du canton de Genève, ainsi que les représentants politiques de la Ville de Genève et des communes de Cologny, Chêne-Bougeries, Chêne-Bourg et Thônex ont donné les premiers coups de pelle pour planter six arbres le long de la Voie verte. Le projet CEVA a conservé des essences de chacune des variétés de plante présentes sur le terrain avant le chantier pour préserver la diversité de la flore indigène. Ces essences seront replantées. La Voie verte sera mise en service fin 2017 entre le Foron et les Eaux-Vives, devenant ainsi un axe majeur pour les piétons et les cyclistes. Retrouvez le film de la Voie verte: http://www.ceva.tv

 Chantier CEVA – Un nouveau lien souterrain entre la Suisse et la France. Les équipes CEVA Suisse et
CEVA France se sont réunies ce vendredi 23 septembre 2016.

CEVA Jonction tunnelCEVA Tunnel JonctionCe vendredi 23 septembre a été inauguré la Jonction des Tunnels entre Gaillard et Thônex pour la future liaison ferroviaire entre Genève et Annemasse en présence des autorités politiques
de haut rang franco-suisse. Si en surface la frontière est marquée par la rivière du Foron, les représentants des autorités et des maîtres d’ouvrage des deux pays, ainsi que les nombreux partenaires du projet, se sont réuni pour franchir la frontière en souterrain. Cette étape n’est pas uniquement symbolique: elle marque une avancée concrète pour CEVA en donnant au projet sa dimension binationale. CEVA jonction tunnel discours

La réunion des deux chantiers est le fruit d’un travail coordonné entre CEVA France et CEVA Suisse, qui constituent deux entités distinctes. Cet événement invite à se projeter dans la mobilité ferroviaire que le Léman Express offrira aux voyageurs transfrontaliers, via la nouvelle ligne CEVA, dès décembre 2019. Le Léman Express, futur réseau régional de l’ouest lémanique. A cette occasion, l’identité visuelle et l’habillage des 40 rames du Léman Express ont été rendus publics. La flotte suisse et française sera aux couleurs du futur réseau qui desservira 230 km de lignes et 45 gares entre Coppet, Genève, Annemasse, Evian-les-Bains, St-Gervais, Annecy, mais aussi Bellegarde.


Une étape importante: le percement partiel du tunnel de Champel reliant le pont sur l’Arve à la halte de Champel-Hôpital en juillet 2016

Ceva - Pont d'Arve

Ceva - Pont d'Arve

Ceva – Pont d’Arve

En ce début du mois de juillet 2016, le tunnel de Champel depuis le front Val d’Arve a rejoint la halte de Champel – Hôpital, à 25 mètres de profondeur deux ans après le début de ce chantier. Depuis le premier coup de pioche donné en novembre 2011, CEVA se matérialise peu à peu avec la construction des ouvrages de génie civil: des ponts sont poussés, des gares sortent de terre et des tunnels se creusent. A 60 % de l’entier des travaux réalisés et au début du second oeuvre, le percement partiel du tunnel de Champel vient à son tour marquer un jalon clef, permettant de concrétiser le tracé et de relier ainsi le pont sur l’Arve à la Halte de Champel-Hôpital. Faire tomber cette paroi en béton armé épaisse de plus de 100 cm sans endommager le reste de l’ouvrage aura pris plusieurs jours. Les ouvriers ont commencé par percer une série de trous à travers le mur pour réaliser un maillage. Ils l’ont ensuite découpé méticuleusement au moyen d’un fil à diamant et ponctuellement d’une scie circulaire spéciale. Les pans de murs ainsi dégagés ont enfin été retirés à l’aide d’engins de chantier. Plusieurs jours de travaux auront été nécessaires pour retirer l entier de la paroi. Long de 1 600 mètres, le tunnel de Champel est aujourd’hui creusé à 70%, en pleine section, halte de Champel-Hôpital incluse. La creuse continue depuis le front Eaux-Vives en direction de cette halte. Les travaux du tunnel de Champel s’achèveront en 2018, le temps de réaliser le radier (sol de l’ouvrage), l’étanchéité et le revêtement. L’objectif de mise en service, qui permettra au Léman Express de se déployer sur 230 km de ligne et de relier 45 gares de part et d’autre de la frontière franco-suisse, est maintenu à décembre 2019. Pour visiter le chantier des Eaux-Vives, inscrivez-vous sur le site internet aux Rencontres CEVA, qui reprendront chaque mardi dès la rentrée.


Journées Portes Ouvertes CEVA les 26 et 27 septembre 2015 sur cinq chantiers: Lancy-Pont-Rouge, Carouge-Bachet, Val d’Arve, Genève-Eaux-Vives.

CEVA portes ouvertes Chêne-BourgCEVA portes ouvertes Chêne-BourgPlus de 32 000 visiteurs ont visité les chantiers CEVA durant les journées portes ouvertes en ce dernier week-end de septembre 2015. En pénétrant au coeur des stations et des tunnels, les genevois et français ont pu constater l’ampleur des travaux, particulièrement ceux réalisés en souterrain du futur RER franco-genevois et ont parcouru les différents stands d’explication de ce projet qui aboutit fin 2019. CEVA portes ouvertes Eaux-VivesLes chantiers des tunnels, Carouge-Bachet et Val d’Arve, ont attiré à eux seuls près de la moitié des 32 382 visiteurs. Des navettes gratuites ont relié les cinq différents sites du parcours. Au total, vous étiez presque deux fois plus nombreux qu’en 2013 sur l’ensemble des sites genevois. Un parcours pied sur la future voie verte CEVA, corridor de verdure d’environ deux kilomètres, dont le terre-plein, a été accessible à pied entre les Eaux-Vives et Chêne-Bourg dans le cadre de Journée sans ma voiture. En photo la future halte de Chêne-bourg, dont les quais sont en voie d’achèvement et autour de laquelle s‘élèvera un tout nouveau quartier, avec environ 250 logements, ainsi que des commerces (un nouveau bâtiment de Migros) des espaces de bureaux et d’activités. L’ancienne gare de Chêne-bourg, déplacée, a été conservée. Nouvelle Comédie Fres architectesEn photo également la future gare de Genève-Eaux-Vives, une des principaux pôles d’échange de Genève. A 16 mètres sous la surface du sol et sous les galeries commerciales: une immense caverne de béton avec la possibilité de marcher à l’emplacement de la future voie ferrée. En surface des explications sur les travaux d’architecture, l’équipement de la station par les ateliers Jean Nouvel: des parois en verre/des « brique de verre » de grande dimension, constituée de plusieurs couches de verre de différentes qualités et textures. Y seront construits 340 logements, des commerces, des espaces de bureaux et d activités, ainsi que des équipements sportifs, sociaux, et la Nouvelle Comédie qui s’implante dans le nouveau quartier de la Gare des Eaux-Vives, sur l’ancien site ferroviaire. Le projet des jeunes architectes mandatés: Laurent Gravier et Sara Martin Camara, FRES architectes feront de la Nouvelle Comédie une véritable usine de création artistique – non seulement un lieu de représentation théâtrale, mais aussi un lieu de création de spectacles. Les décors et costumes sont créés sur place. La Comédie devrait être inaugurée en même temps que le CEVA fin 2019.


Transports collectifs d’agglomération: le réseau express ferroviaire franco-valdogenevois s’appelle…Léman Express

Léman ExpressParmi les quatre noms qui ont été proposés dans le cadre de la consultation ouverte sur Internet, le public a choisi. Ouvert lundi matin 1er juin, clôturé lundi 15 juin peu avant minuit, le formulaire de vote a permis de recueillir 7884 votes déclarés valables sur un total de 9792. Verdict de l’urne électronique: LÉMAN Express a obtenu le plus grand nombre de votes avec 40,7% des suffrages. Viennent ensuite : CEVA Express avec 25,7%, LEMANIS avec 17,8%, REFLEX avec 15,8%.

Aujourd’hui, 15’000 voyageurs prennent le train ou le bus entre la Suisse et la France et 60’000 personnes prennent le train entre les cantons de Vaud et de Genève. On compte 550’000 déplacements quotidiens aux frontières du canton de Genève, dont seulement 16% sont effectués en transports publics. Les frontaliers se rendant à Genève utilisent la voiture faute d’avoir suffisamment de moyens de transports publics performants. Idem pour les Suisses se rendant en France.

LÉMAN Express, ce sont 230 kilomètres de lignes, reliant 45 gares genevoises, vaudoises et rhônalpines entre l’Ain et la Haute-Savoie. Avec la mise en service de CEVA en 2019, LÉMAN Express transportera près de 50’000 voyageurs par jour au coeur du réseau. En moyenne un train toutes les 10 minutes entre les gares de Coppet, Genève-Cornavin et Annemasse. Deux trains par heure dans tout le réseau aux heures de pointe, 7 jours sur 7. Quelque 250’000 personnes vivront à moins de 500 mètres d’une gare du LÉMAN Express.


CEVA

Lancés en 2011 côté Suisse, les travaux de réalisation de la ligne ferroviaire Cornavin – Eaux Vives – Annemasse ont débuté côté français ce mardi 19 mai 2015 à Ambilly. La réalisation de la ligne ferroviaire CEVA est un projet structurant qui permettra la création d’un véritable réseau régional irriguant, au-delà du périmètre de l’agglomération franco-valdo-genevoise, l’ensemble du Nord de la Haute-Savoie.

Ce projet, dont le Département est le premier financeur côté français, a pour but d’assurer la liaison ferroviaire manquante entre la Praille et Genève EauxVives ainsi que la liaison périurbaine avec Annemasse. La connexion des réseaux ferrés Suisse et Français donne une nouvelle ambition de l’étoile ferroviaire d’Annemasse, constituée de 5 branches (vers Bellegarde, Genève, Evian, St-Gervais et Annecy). Cette réalisation représente un point clé dans l’organisation des transports en Haute-Savoie, tant pour les déplacements domicile-travail, que pour les loisirs ou l’accessibilité longue-distance.
Côté français le coût du CEVA est estimé à 234 M€ et comprend les aménagements de la frontière Suisse jusqu’à Annemasse ainsi que les aménagements complémentaires sur l’étoile ferroviaire d’Annemasse. Le Département de la Haute-Savoie est le premier financeur de cette infrastructure ferroviaire, avec une participation de 65M€, alors même qu’il ne s’agit pas d’une compétence départementale. Aussi, le Contrat de Plan Etat-Région (CPER) 2015-2020, signé le 11 mai dernier, prévoit 36M€ pour le franchissement des voies de la gare d’Annemasse et les aménagements de sécurité et d’accessibilité sur les gares de l’étoile ferroviaire.


Ceva ChêneExposition projets de concours: Espaces publics halte CEVA Chêne-Bourg

Ce jeudi, 12 janvier 2012 a été dévoilé le lauréat de la future gare Cornavin─Eaux-Vives─Annemasse (CEVA) de Chêne-Bourg en présence du conseil d Etat Mark Müller. Le premier prix attribué au projet «PALIMPSESTE» des bureaux EMA Architectes à Genève, Ilex SAS à Lyon et Ingphi SA à Lausanne. Dès 2017, la nouvelle halte CEVA et les projets urbains qui l’accompagnent créeront un nouveau pôle central de Chêne-Bourg et un maillon fort commun pour les Trois-Chêne entre le centre de Genève et Annemasse. Le démarrage des travaux des espaces publics est prévu en 2015. Le projet lauréat créera bien plus qu un lieu de transit entre train, tram, bus, vélo et voitures. Ces espaces seront un lieu de vie, on y trouvera commerces, cafés, nouveaux logements et bureaux. La voie verte traversera ce nouvel espace. Axe de mobilité douce et couloir écologique recouvrant la ligne souterraine de CEVA, elle servira autant aux loisirs qu aux liaisons entre quartiers. Le concours lancé aux normes de la Société suisse des ingénieurs et architectes (SIA 142): les projets des 16 équipes suisses et internationales ont été reçus.


Premier coup de pioche du CEVA le 15 novembre 2011

CEVA coup de pioche Mark MullerDoris Leuthard Mark MullerMardi 15 novembre tous les politiciens de haut niveau franco-suisse étaient présents à la Gare de marchandises de Praille pour inaugurer le futur RER franco-suisse qui va relier Genève Cornavin à Annemasse, à savoir le CEVA. Ce moment historique s’est déroulé devant deux locomotives affrétées pour l’occasion, l’une de 1912 l’autre flambant neuve construite en 2011, symbolisant les cent ans après la convention conclue entre le canton de Genève et la Confédération suisse, de la liaison ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse et ce Jean-Jack Queyranne1er coup de pioche de ce chantier du siècle. Il s’est déroulé en présence de Doris Leuthard, Conseillère fédérale chargée du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication, le conseil d’Etat genevois au complet avec son président Mark Muller, une délégation française avec à sa tête Jean-Jack Queyranne, Président du Conseil régional Rhône-Alpes qui nous a donnée la confirmation que le les maires d’Annemasse, d’Ambilly, de Saint-Julien, les députés-maires de Divonne et de Bonneville et Andreas Meyer, Directeur général exécutif des CFF. Il faut se réjouir que Jean-Jack Queyranne a confirmé que le financement côté France est assuré.

Andreas Meyer Doris Leuthard_Mark MullerLa cérémonie s’est terminée par la brise d’un heurtoir de voie ferroviaire qui symbolise la fin du cul de sac entre les réseaux ferrés suisse et français de part et d autre de la frontière. D’une longueur totale de 16 kilomètres, dont 14 km sur territoire suisse, la ligne CEVA relie Cornavin à Annemasse via cinq gares est majoritairement souterrain et nécessite la construction de deux tunnels et de plusieurs tranchées couvertes. Deux ponts, l’un sur l’Arve, l’autre sur la Seymaz, viennent compléter les ouvrages à réaliser. Le chantier concernant le tronçon Chêne-Bourg et la frontière française débuteront entre 15 et 18 mois après le début du chantier début 2012. La gare des Eaux-Vives sera mise hors service dès le 28 novembre 2011. Un terminus provisoire en gare de Chêne-Bourg sera aménagé pour les voyageurs depuis Annemasse dès le 11 décembre. Un service spécial de quatre trams, coordonné avec les arrivées des trains du matin, de 6h30 à 9h, permettra de gagner le centre-ville directement depuis la gare de Chêne-Bourg. Décision du Tribunal fédéral, 27 septembre 2011: Les travaux concernant la Liaison ferroviaire CEVA (Cornavin– Eaux-Vives–Annemasse) démarrage sur l’ensemble du tracé, à l exception du tunnel de Champel. La mobilisation des entreprises adjudicataires va débuter afin d’ouvrir le chantier dans les prochaines semaines. Les travaux de gros oeuvre démarreront en début d’année prochaine. La durée du chantier, initialement planifiée sur six ans, pourrait néanmoins être prolongée à la suite de l octroi de l effet suspensif sur le tunnel de Champel. L’objectif d’une mise en service du Réseau Express Régional franco-valdo-genevois en décembre 2017 est conservé.