COVID-19: Frontière franco-genevoise

barrière frontière piéton franco genevois avril 2020

Covid-19 : État d’urgence sanitaire et couvre-feu en Haute-Savoie à compter du samedi 24 octobre 2020

Les deux département français qui font frontière avec Genève, à savoir la Haute-Savoie et l’Ain sont considérés désormais comme zone à risque. Le Premier Ministre Jean Castex vient de les placer avec 36 autres nouveaux départements en situation de couvre-feu. Les horaires du couvre-feu sont de 21h à 6h du matin. La mesure s’applique à partir de ce vendredi, 23 octobre minuit. Seront fermés à compter du samedi 24 octobre 2020 au matin: Les débits de boissons, salles de jeux et casinos, les salles de sport, gymnases, piscines et équipements sportifs couverts (ERP de type X), sauf pour certaines activités : formations, concours, entraînement des sportifs de haut-niveau, activités à destination des mineurs, groupes scolaires et périscolaires, assemblées délibérantes ou réunion obligatoires de personnes morales, accueil de personnes vulnérables, dépistage sanitaire.

Crise sanitaire – extension de la zone du port du masque obligatoire à Annemasse dès lundi 19 octobre 2020

Comme c’est déjà le cas dans de nombreuses communes de France, et suite à l’arrêté préfectoral du 13 octobre 2020, le port du masque obligatoire est étendu à certaines nouvelles zones de la ville d’Annemasse. Par arrêté, le Préfet de Haute-Savoie a, cette semaine, élargi les zones de port du masque obligatoire au sein du département jusqu’au 30 octobre 2020. Ainsi, à compter du mercredi 14 octobre, le port du masque est devenu obligatoire aux abords des établissements scolaires d’Annemasse ainsi que de la gare dans un périmètre de 50 mètres. De même, le port du masque est désormais obligatoire dans les parcs de stationnement de certains centres commerciaux. A Annemasse, le centre commercial La Galerie-Géant Casino est concerné par cette nouvelle mesure. En complément de cet arrêté préfectoral, Christian Dupessey, Maire d’Annemasse, a pris un arrêté municipal effectif à compter du lundi 19 octobre 2020 et jusqu’au 30 octobre 2020. Ainsi, de 8h à 21h, le port du masque devient obligatoire pour les personnes de onze ans dans les rues suivantes et à l’intérieur du périmètre qu’elles dessinent: Rue de la Gare, place de la Poste, avenue de la Gare, rue du Môle, rue du Chablais, place – Deffaugt, rue du Commerce, avenue Pasteur (portion entre la rue du Commerce et la rue René Blanc), place de la Libération, avenue Bastin (portion entre la rue Charles Dupraz et la rue Fernand David), la rue Fernand David (portion entre l’avenue Bastin et l’avenue de la République, la place de l’Hôtel de Ville et le passage Jean Moulin). Vous pourrez retrouver les informations régulières et les vidéos sur la page Facebook Annemasse-Officiel ainsi que sur le site internet de la Ville.

Demir Sönmez, photographe Genève feu d’artifice 2018

Genève confinée, témoignage photographique sur une période historique de Demir Sönmez (photographe) et Christian Vellas (textes). Préface du Pr Didier Pittet

Un témoignage photographique historique. Des dizaines de photos et de commentaires qui montrent comment Genève a vécu cette épouvante période de pandémie, restituant l’étrange atmosphère qui s’est abattue sur la ville et le canton. La lutte de tous, le combat exemplaire de certains, particulièrement des soignants. Sans oublier l’élan de solidarité des dizaines de bénévoles qui ont aidé les aidé les plus démunis.

Editions Slatkine, 2020. Pour chaque exemplaire vendu, CHF 2.- sont versés à la Fondation Partage, la banque alimentaire genevoise

  • Demir Sönmez est un photographe d’origine arménienne/kurde. Il débuta le journalisme et la photgraphie dans les années 1980 en Turquie, mais n’a pu poursuivre ces activités en raison des répressions politiques. Ses photos sont publiées par de nombreux médias et institutions en Europe et dans le monde. A ce jour, il a couvert plus de 4000 activités sociales, culturelles, et conférences internatonales. Il a obtenu de nombreux prix pour ses photographies. En 2017, il publié aux Editions Slatkine Place des Nations, Place des peuples.
  • Christian Vellas, en marge de sa carrière à la Tribune de Genève (journaliste et chef d’édition), a écrit une vingtaine d’ouvrages. Passioné par sa ville et son canton, il leur a consacré une vingtaine d’ouvrages, dont une Histoire de Genève racontée par le professeur Chronos (Slatkine, 2008), survol rigoureux mais amusant à l’intention de ceux qui veulent retenir l’essentiel sans avoir à potasser des ouvrages trop savants.

La frontière franco-suisse restera fermée jusqu’au 15 juin, mais suite à la demande du Conseil d’Etat genevois, les autorités fédérales suisses autorisent les écoliers domiciliés en France ainsi que les personnes qui les accompagnent – y compris les chauffeurs de bus scolaires – à franchir la frontière suisse. Seule une attestation de l’école ou une carte d’étudiant est nécessaire. De nouvelles douanes franco-genevoises se sont ouvertes ce lundi. Il faut constater que c’est la première fois depuis la Seconde Guerre Mondiale 1939-45 que l’armée suisse est mobilisée et étalée sur la frontière suisse. Les douanes franco-genevoises, notamment Thônex-Gaillard sont bordées de blocs de béton et de grillages et gardées par des soldats suisses aux fusils et munitions chargés. Alors que côté français, il n’y a ni armée ni barrières dans les petites douanes. Je trouve choquant que la Suisse réagisse de la sorte.

Photo: anniversaire franco-suisse au pont de l’Escalade à la frontière à Thônex-Gaillard, avril 2020

COVID-19: Dès lundi 11 mai, c’est le déconfinement pour toute la France et outre-mer, d’autres mesures seront prises dès le 2 juin. Les écoles primaires sont ouvertes, plus de dérogations de sorties au-delà de 100km, possibilité de rendre dans les parcs et jardins, masques obligatoire pour les transports en communs. Il faut noter que prochainement seront ouverts les bibliothèques et petits musées et galeries. A Annemasse, les marchés de plein air reprennent à leur fréquence habituelle, mais sous une forme adaptée pour assurer la protection de tous. Les parcs de la ville seront ouverts dès ce vendredi, 15 mai pour les promenades et la détente.

Reprise progressive de la vie culturelle dès le 6 juin 2020

Pour la Suisse, c’est un déconfinement progressif en trois phases: l’ouverture de jardineries, coiffeurs, cabinets médicaux depuis le 27 avril, l’ouverture des musées et restaurants, la reprise des activités sportives (ouverture du centre sportif du Bois-des-Frères pour la pratique sportive en ville de Genève) dès le 11 mai. Dès ce samedi 30 mai, les groupes de 30 personnes au lieu de 5 jusqu’à présent – seront autorisées dans l’esace public. c’est dès le 6 juin la troisième phase de déconfinement avec l’autorisation de rassemblements privés et publics jusqu’à 300 personnes, les théâtres et cinéma pourront reprendre leur travail, de nombreux lieux publics vont rouvrir dans les règles d’hygiène et de distanciation: discothèques (jusqu’à minuit), zoos, piscines, ainsi que les infrastructures touristiques: campings, remontées mécaniques. Concernant les frontières: un assouplissement est prévu pour le 15 juin avec tous les Etats membres de l’Union européenne (UE)/AELE et le Royaume-Uni.

Musée du Léman, Nyon

Musée suisse de l’appareil photographique, Vevey

Réouverture des musées Vaudois

Pour mon premier jour dimanche 17 mai 2020, après deux mois confinés à Gaillard, j’été autorisé par Berne de passer la frontière avec la Suisse afin de faire des reportages sur la réouverture des musées de Suisse Romande. Ce dimanche arrêt à Nyon, dont les musées ont rouvert dès samedi 16 mai: après une visite brève au Château, direction au magnifique musée du Léman avec l’exposition Un Tsunami sur le Léman et une nouvelle exposition qui démarre ces jours-ci, à savoir Des Rives et des Crêtes d’une artiste coréenne dans les alpes lémaniques par Ji-Young Demol Park: une série de vues sur ce panorama entre lac et montagne. Ensuite, c’est à Vevey qui fut la prochaine étape dominicale au musée suisse de l’appareil photographique qui présente Bobines Neuves jusqu’au 23 août 2020: une quarantaine de portraits argentiques pris par Jean-Claude Péclet, journaliste vaudois, ex-rédacteur en chef de l’Hebdo et lauréat d’un prix Jean Dumur en 2007, avec un vénérable Rolleiflex de 1938, chargé de pellicules noir et blanc (la société mère – Rollei a été fondée il y a exactement un siècle en Basse-Saxe). Avec la nuit des musées de la Riviera, prévue ce week-end annulée – nous espérons qu’en septembre: le festival Images pourrait avoir lieu. Au musée de l’Alimentarium, une nouvelle exposition temporaire: The food we love to hate ouvre ce mercredi 20 mai. Plus. J’ai été d’ailleurs surpris par le nombre de personnes se promenant au bord du lac, sans faire attention à la distanciation sociale, incroyable, dans l’agglomération annemassienne je n’ai jamais vu cela.

Jean-Luc Nabet