Gruyères Château : exposition Noël

Noël en Erzgebirge du 26 novembre 2022 au 15 janvier 2023, Château de Gruyères (FR)

Divers chandeliers avec des anges, à quatre branches pour la période d’Avent.

Le Château de Gruyères consacre sa traditionnelle exposition d’hiver à l’artisanat désormais fameux de l’Erzgebirge, une région parfois qualifiée de « pays de Noël » tant l’atmosphère qui y règne durant les fêtes est particulière. L’exposition dans deux salles du Château invite ses visiteuses et ses visiteurs à découvrir un univers où l’obscurité glaciale des mines métallifères du sud-est de l’Allemagne contraste avec les illuminations de Noël et la chaleur des foyers décorés pour les célébrations. Pyramides de Noël, casse-noisettes, anges et autres figures en bois s’animent dans les vitrines de l’exposition, racontant l’histoire fascinante de cette région et de ses traditions. Vernissage Vendredi 25 novembre 2022 à 18h. + d’infos.

Ouvert tous les jours, de 10h – 17h (y compris le jour de Noël et le jour de l’an).

Les pyramides de Noël de 3 à 8 étages avec des épisoldes religieuses: crèche, roi mages, fuite en Egypte avec des figurines colorées en bois ou en verre. Les hélices tournent grace à la chaleur des bougies.

Depuis le milieu du XVIIe siècle, les habitant.e.s de l’Erzgebirge produisent pour Noël une multitude d’objets de toutes dimensions. Tournées ou sculptées, puis peintes à la main, les figurines de bois décrivent des foules de personnages religieux ou civils ou des animaux, qui s’installent à l’occasion dans des architectures ou des paysages. On fabrique d’abord en famille ces décors qui ornent et, pour certains, illuminent les foyers et les fenêtres des maisons durant les fêtes, mais on façonne aussi des jouets destinés aux enfants ou des pièces utilitaires, comme des chandeliers ou des diffuseurs d’encens. Bien plus qu’une expression des traditions et croyances de l’Erzgebirge, cet artisanat représente également une source de revenus complémentaires pour les familles de mineurs dont le salaire est modeste malgré la rudesse de la tâche. Les aléas de l’exploitation minière entre le XVIIIe et le XXe siècle incitent progressivement certaines familles à se concentrer sur la réalisation d’objets en bois, ressource dont la région regorge. Après la Seconde Guerre mondiale, les créations typiques de cette région de la Saxe rencontrent un succès retentissant dans toute la République démocratique allemande. Elles deviennent même des produits d’exportation pour le plus grand bonheur de la clientèle étrangère.

Fumeur d’encens

L’artisanat de Noël de l’Erzgebirge évolue au fil des ans, laissant apparaître de nouvelles figures emblématiques, comme le fumeur d’encens ou le casse-noisettes inspiré du conte de Noël d’Hoffmann, grandement popularisé à la fin du XIXe siècle par le ballet mis en musique par Tchaïkovski.

Casse-noisettes

Ces deux personnages trouvent leur origine aux alentours du village de Seiffen, berceau de cette production de l’Erzgebirge. L’église de cette localité, célèbre par son architecture, sert même de modèle pour nombre de maisonnettes lumineuses ou de pyramides.