Prix Martin Ennals pour les défenseurs des droits humains de la Ville de Genève

Cérémonie pour le Prix Ennals, pour les défenseurs des droits humains
Prix Ennals 2019 de la Ville de Geneve, Salle Communale Plainpalais

Depuis 1994, le Prix Martin Ennals offre chaque année reconnaissance ainsi que protection aux défenseurs et aux défenseuses des droits humains qui mènent un combat pour la liberté, la justice, l’égalité et luttent contre l’impunité dans leurs communautés et leurs pays, souvent au péril de leur vie. Le jury, composé de dix des plus importantes organisations de défense des droits humains, a nominé cette année trois militant·e·s exceptionnel·le·s, dont leurs combats indéfectibles sont une source d’inspiration au sein de leur communauté et à l’international.

Le Prix Martin Ennals célèbre trois personnalités inspirantes des droits humains jeudi 2 juin 2022 à 18h à la salle communale de Plainpalais, Genève

La Fondation Martin Ennals, le Jury et la Ville de Genève accueillent Dr. Daouda Diallo ainsi que les représentant·e·s et les familles de Pham Doan Trang et de Abdul-Hadi Al-Khawaja, les deux lauréat·e·s toujours en détention dans leurs pays respectifs. Pharmacien de formation, le Dr Daouda Diallo milite pour les droits humains au Burkina Faso, pays fragilisé par des coups d’états à répétition, le dernier datant du 23 janvier de cette année. Il documente sans relâche les violences et les affrontements féroces qui opposent les forces gouvernementales, les groupes paramilitaires locaux et les factions islamistes. – Pham Doan Trang est une éminente journaliste et militante prodémocratie au Viêt Nam, où le gouvernement communiste, seul parti autorisé à régir, tente par tous les moyens d’étouffer les voix de l’opposition. Elle a dirigé plusieurs médias indépendants et écrit de nombreux livres afin de sensibiliser les citoyen·ne·s vietnamien·ne·s à leurs droits fondamentaux. – Pierre angulaire du mouvement des droits humains au Bahreïn, Abdul-Hadi Al-Khawaja est une figure de proue des manifestations de 2011. Il a appelé à davantage de responsabilité des autorités gouvernementales, aux droits des prisonniers d’opinion ainsi qu’à plus de démocratie et de libertés, avant d’avoir été arrêté en avril de la même année. 

La soirée est ouverte au public et diffusé parallèlement en ligne. + d’infos.

Patrick Chapatte, dessinateur presse

Rejoignez la Cérémonie de remise du Prix Martin Ennals 2021 pour les défenseurs des droits humainsen ligne ce jeudi 11 février 2021 à 18h (UTC+1) pour célébrer les finalistes du Soltan Achilova, République du Turkménistan & Loujain AlHathloul, Royaume d’Arabie saoudite & Yu Wensheng, République populaire de Chine. Avec les dessins de Patrick Chapatte, la musique de Gaspard Sommer et une chorégraphie du Ballet Junior de Genève. Une soirée inoubliable présentée par la journaliste Catherine Sommer et diffusée sur le site web ou la page Facebook en français et en anglais.

Prix Ennals défenseur droits de l'homme Genève 2019

Abdul Aziz Muhamat, lauréat du Prix Martin Ennals 2019

25e Cérémonie de remise du Prix Martin Ennals 2019 pour les défenseurs des droits humains ce mercredi 13 février, 18h à la Salle communale de Plainpalais, Genève. Cette soirée gratuite et ouverte au public est organisée par la Ville de Genève, en partenariat avec la Fondation Martin Ennals. La cérémonie, présentée par Mme Catherine Sommer, journaliste à la RTS, a eu lieu en français et en anglais à la Salle communale de Plainpalais. Le défenseur des droits des réfugiés Abdul Aziz Muhamat (Soudan) est le lauréat du Prix Martin Ennals pour les défenseur-e-s des droits humain 2019. Il figurait parmi les trois finalistes désignés en octobre dernier par un jury composé de dix des plus importantes organisations de défense des droits humains (voir liste ci-dessous), aux côtés du Colombien Marino Cordoba Berrio et de la Turque Eren Keskin. Tous trois ont été honorés aujourd’hui, lors d’une cérémonie organisée par la Ville de Genève. De courts documentaires sur le parcours des finalistes ont été projetés durant la soirée, donnant ainsi un aperçu de leur travail et des conditions particulièrement difficiles dans lesquelles ils et elles vivent. Plus.