Cité de la Musique – le nouveau pôle de musique classique à Genève

Exposition de 18 projets pour la future Cité de la Musique au Sicli, Genève

Genève, un des pôles de la musique classique en Suisse

Le Conservatoire créé en 1835 a accueilli les plus grands maîtres et a formé nombre d’artistes devenus célèbres. Pour la formation des musiciens professionnels, la Haute école de musique (HEM) lui a succédé dès 2009. Fondée sur de hautes exigences et sur un enseignement prodigué par des professeurs de renom, la réputation de cette école transcende largement les frontières de notre pays et est internationalement reconnue. Le Grand Théâtre Genève est l’une des maisons d’opéra qui comptent en Europe.

Le Festival OSR – Orchestre Suisse Romande à Genève Plage samedi 29 août 2020

OSR, l’Ensemble des cuivres, sous la direction de John Fiore, Genève Plage, 29 août 2020

Quelle belle initiative de l’OSR – Orchestre de la Suisse Romande qui a dû réinventer sa saison en raison du Covid-19, d’organiser des concert en plein air sur les pelourse de Genève Plage grâce à une scène (Mobile Stage) de 102 mètres carrés qui peut accueillir une cinquantaine de musiciens.

Nous avons assisté au concert gratuit du samedi, 29 août 2020. Superbe concert en plein air à Genève-Plage par l’Ensemble des cuivres de l’OSR, dirigé par le chef d’orchestre dynamique, le New Yorkais John Fiore qui avait côtoyé Leonard Bernstein et qui nous a concocté un programme varié sous le titre de De Verdi à Morricone de différents genres musicaux avec du jazz (George Gershwin), de la musique de film (Ennio Morricone), d’opéra (Giuseppe Verdi) et latine (Joaquín Rodrigo). Seul Bémol: peu de publique à cause de la pluie menaçante qui a finalement épargné le concert.

L’OSR débute son cycle avec le premier concert de l’abonnement « Chi va piano » lundi 7 septembre 2020 au Victoria Hall de Genève. Le pianiste polonais Krystian Zimerman end hommage au grand compositeur allemand Ludwig van Beethoven, dans le cadre du 250ième anniversaire de Beethoven en produisant une œuvre unique au caractère préromantique, accompagné de Jonathan Nott. Pour ce premier concert, l’Orchestre de la Suisse Romande met également à l’honneur le compositeur genevois, Alexandre Mastrangelo, en interprétant ses Deux pièces pour ensemble de cuivres et percussions à l’aide d’un important effectif de cuivres se composant de 6 cors, 6 trompettes, 4 trombones, 1 euphonium, 1 tuba, 3 percussions et de timbales.

Dès le samedi 6 juin 2020, le Victoria Hall ouvrira ses portes avec les adaptations suivantes

  • Une répartition du public dans la salle selon les règles de distanciation prescrites pour le public assis, à savoir un siège vide entre chaque personne seule et chaque groupe de personnes et une jauge de 300 personnes (public, artistes et personnel inclus).
  • Des marquages au sol pour organiser l’attente et garantir la distanciation sociale de deux mètres entre les personnes, dans la zone d’entrée, au contrôle des billets, à la buvette et aux WC.
  • L’installation de postes de désinfection des mains, aux entrées principales
  • Une garantie de la traçabilité des personnes, avec la prise des coordonnées lors de la réservation de sa place (et ce même lors des concerts gratuits).

L’Orchestre de la Suisse Romande reprend sa place auprès du Victoria Hall avec une série de concerts gratuits.

Il propose 8 concerts offerts dans le courant du mois de juin. D’une durée d’une heure et sans entracte, le nombre de spectateurs·rices est limité à 250 personnes. A noter les dates: 16 et 18 juin de la première série comporte quatre concerts se composant d’une programmation identique, avec pour artiste invité le pianiste Nelson Goerner aux côtés de l’OSR et sous la direction de Jonathan Nott. La deuxième série de concerts comporte trois dates : le 23, 25 et 27 juin. Plus.

Nelson Goerner est né à San Pedro en Argentine en 1969. Après ses études avec Jorge Garrubba, Juan Carlos Arabian et Carmen Scalcione, il obtient le premier prix du Concours Franz Liszt de Buenos Aires. Cela lui permet de bénéficier d’une bourse pour étudier avec Maria Tipo au Conservatoire de Genève. En 1990, il remporte le premier prix du Concours de Genève. Il a joué avec les orchestres les plus prestigieux : Philharmonia Orchestra, London Philharmonic Orchestra, Orchestre de la Suisse Romande, Deutsche Kammerphilharmonie, Hallé Orchestra et NHK Symphony Orchestra Tokyo. Il a travaillé avec les chefs d’orchestre les plus renommés, notamment Neeme Järvi, Sir Mark Elder, Paavo Järvi, Vassily Sinaisky, Jonathan Nott, Fabio Luisi, Esa-Pekka Salonen, Vladimir Ashkenazy et Philippe Herreweghe. Il participe régulièrement aux festivals de Salzbourg, La Roque d’Anthéron, La Grange de Meslay, Édimbourg, Verbier, du Schleswig-Holstein, aux Folles Journées (Nantes et Tokyo), « Chopin et son Europe » en Pologne, ainsi qu’aux BBC Proms. En musicien de chambre passionné, Nelson Goerner a collaboré avec des artistes comme Martha Argerich (répertoire pour deux pianos), Janine Jansen, Steven Isserlis et Gary Hoffman.

Jonathan Nott, directeur musical et artistique de l’OSR où il entre en fonction en janvier 2017. Son parcours débute lors d’études de musique à l’Université de Cambridge, de chant et de flûte au Royal Northern College of Music de Manchester et de direction d’orchestre à Londres. En 1997 des liens privilégiés s’établissent avec la Suisse : en tant que chef principal de l’Orchestre de Lucerne, il prend une part active dans la période inaugurale du nouveau KKL où il se produit également avec l’Ensemble Intercontemporain créé par Pierre Boulez et dont il assure la direction musicale de 2000 à 2003. Son premier enregistrement à la tête de l’OSR avec des oeuvres de Richard Strauss, Claude Debussy et György Ligeti est sorti en septembre 2018 chez le label PentaTone. Par ailleurs, il occupe le poste de directeur musical à l’Orchestre Symphonique de Tokyo depuis 2014. L’Orchestre de la Suisse Romande (l’OSR) est le premier orchestre symphonique de la région ainsi que l’orchestre principal du Grand Théâtre de Genève. Composé de 112 musiciens, l’OSR compte aujourd’hui parmi les grands orchestres internationaux. Fondé en 1918 par Ernest Ansermet, l’OSR rayonne à la fois en Suisse romande, ainsi qu’à l’international.

Maquette: Cite de la Musique du projet de Pierre Alain Dupraz

L’Orchestre de la Suisse Romande a acquis dès ses origines, en 1918, grâce à son fondateur Ernest Ansermet, une excellente réputation qu’ont pérennisée des directeurs artistiques de talent. D’autres formations musicales, à l’instar de l’Orchestre de Chambre de Genève ou Contrechamps, font briller dans notre Cité la musique classique traditionnelle, baroque et contemporaine. Le public genevois est mélomane et fidèle. Il apprécie la diversité de l’offre musicale locale, que viennent encore étoffer de nombreux artistes et orchestres étrangers qui programment volontiers Genève dans leurs tournées.

Toutes les vidéos sur la présentation de saison 2020-2021 de l’OSR peuvent être visionnées sur la chaîne YouTube de l’Orchestre de la Suisse Romande à l’adresse :
https://www.youtube.com/user/OSR1918/featured

Répertoire phare de l’OSR, Ernest Ansermet, fondateur de l’orchestre décrit l’œuvre lors d’une interview, à revoir ici: https://www.rts.ch/play/tv/concerts-o-s-r-/video/la-valse-de-ravel-vue-par-ansermet?id=10649011

Visualisez des concerts de l’Orchestre de la Suisse Romande en streaming sur les chaînes de la RTS et sur la chaîne YouTube de l’OSR tous les mardi, jeudi et samedi de la semaine à l’heure habituelle des concerts de l’OSR sous la direction de Jonathan Nott. Ils peuvent être visionnés jusqu’au 31 juillet 2020. Mardi 21 avril 2020 à 20h: Johannes Brahms, Concerto pour violon et orchestre en ré majeur op. 77, avec le violoniste arménien Sergey Khachatryan. – Jeudi 23 avril 2020 à 20h: Enregistré le 30 novembre 2018 dans le cadre du Premier Siècle OSR, ce concert met le célèbre compositeur russe Piotr Ilitch Tchaïkovski à l’honneur avec quatre de ses œuvres romantiques : trois airs d’opéras et une ballade symphonique. La soprano lituanienne Asmik Grigorian, lors de cette représentation, dévoile avec prouesse le répertoire lyrique du compositeur, figure dominante du romantisme russe du 19ième siècle. – Samedi 25 avril 2020 à 20h Maurice Ravel: Valses nobles et sentimentales.

 Le besoin d’un nouveau lieu  – La Cité de la Musique

Cite de la Musique, projet de Pierre Alain Dupraz

La Cité de la Musique voir le jour au cœur de la Genève internationale au lieu-dit « les Feuillantines », qui jouxte, au nord, la Place des Nations et qui se situe entre la route de Ferney et l’avenue de la Paix.  Son inauguration est prévue fin 2022.

La Haute école de musique dont l’enseignement est aujourd’hui dispersé sur sept bâtiments trouvera un lieu unique où musiciens professionnels, étudiants en musique, professionnels de demain, se côtoieront. La situation se péjorera en 2018 quand l’école devra quitter le bâtiment du Conservatoire à la Place Neuve, qui est voué à une importante rénovation et qui à l’avenir ne sera plus destiné qu’à l’enseignement musical des enfants et des adolescents. La nouvelle salle Philharmonique, adaptée aux technologies du XXIème siècle répondra d’avantage aux besoins des orchestres contemporains, en termes d’infrastructures, d’acoustique et de confort et permettra l’accueil du public, des artistes et des producteurs. La Victoria Hall (don du lord Barton en 1904) continuera a accueillir certains orchestres locaux, de moindre taille que l’OSR, qui aujourd’hui n’y trouvent pas de place et pourrait élargir la palette musical, au jazz, entre autres.

Concours d’architecture Cité de la Musique à Genève

Exposition du Concours d’architecture: Cité de la Musique à Genève du 31 au 5 novembre au Pavillon SICLI, route des Acacias à Genève

Présentation des maquettes en compétition des 18 projets en compétition et de l’équipe lauréate, vainqueur du projet de Cité de la Musique de Genève qui est le groupement d’architectes : le bureau genevois: Pierre-Alain Dupraz Architecte ETS FAS, (architecte entre autres de la passerelle de la Paix, quartier de Sécheron et du projet de la passerelle piétonne et cycliste du pont du Mont-Blanc),  Goncalvo Byrne Arquitectos, LDA de Lisbonne. Le projet vainqueur remplit les objectifs que s’était fixé le Conseil de fondation : un bâtiment fonctionnel pour ses futurs utilisateurs, dont l’Orchestre de la Suisse Romande et la Haute école de Musique, mais aussi un geste architectural fort, marquant la Cité de Genève pour des décennies, ainsi qu’un lieu d’ouverture de la musique classique aux habitants de Genève et d’ailleurs, susceptible d’entraîner l’adhésion de nouveaux publics.