Fureur de lire, festival littéraire itinérant en novembre à Genève

festival littéraire genève lectures rencontres performances dédicaces Bérénice Bejo Nicole Garcia

Festival la Fureur de lire du 21 au 24 novembre 2019 à Genève

Fureur de Lire 2019 Théâtre Pitoëff Genève

Salle Communale Plainpalais

Des rencontres, lectures, performances et séances de dicace seront au programme, près de 70 événements, mêlent textes, musique et arts visuels. Des grands noms de la littérature contemporaine côtoient des auteur·e·s à découvrir et des artistes toutes générations et disciplines confondues: Cécile Coulon, Sylvain Prudhomme, Elisa Shua Dusapin, Karine Tuil, Tom Tirabosco, Michel Layaz, Douna Loup, Fabiano AlborghettiDes grands noms de la scène littéraire et des auteur·e·s en plein envol, des artistes de renommée internationale et des talents de chez nous croiseront les genres et les disciplines pour donner le texte en partage. Astronautes, poètes, fantômes, ethnographes, animaux domestiques, pongistes, sorcières, rhinocéros, chasseurs de mots, tricoteuses, figures de l’ombre, oiseaux aveugles, et bien d’autres personnages vous y donnent rendez-vous. 35 lieux partenaires – dans des librairiesdes maisons d’éditiondes bibliothèques, ainsi que dans des lieux originaux ou inattendus qui graviteront autour de la salle centrale, le Théâtre Pitoëff qui accueille 4 soirées emblématiques:

Fureur de Lire 2019 Théâtre Pitoëff Genève

Bérénice Béjo, Douna Loup

Karine Tuil, Les choses humaines, rencontre précédée d’une lecture d’extraits par Vincent Kucholl jeudi 21, 19h20 – Nicole Garcia et Bérénice Bejo, dont le talent vibrant fait entendre des textes suisses : Sans Silke de Michel Layaz vendredi 22, 20h et Déployer de Douna Loup samedi 23, 20h – Par les routes de Sylvain Prudhomme, pour une soirée de clôture en musique dimanche 24, 18h30. Les noms qu’on aime et qu’on connaît & les cinq lauréat·e·s du Prix suisse de littérature: Karine TuilSylvain PrudhommeCécile CoulonCraig JohnsonClaire BerestTom TiraboscoEric HoesliEugèneMichel VoïtaThierry Romanens ; Elisa Shua Dusapin (2019, Les Billes du Pachinko), José-Flore Tappy (2019, Trás-os-Montes), Fabiano Alborghetti(2018, Maiser), Michel Layaz (2017, Louis Soutter, probablement), Laurence Boissier (2017, Inventaire des lieux). Les artistes qu’on aurait aimé éternels : John BergerNoemi Lapzeson. Nous et les autres : un pour tous, tous pour un: Le siècle d’Emma, une saga suisse par Eric Burnand & Fanny Vaucher – La rive opposée (dix ans plus tard), lecture psalmodique par Fabiano Alborghetti – Exploration du flux, un torrent de mots qui cline le thème de la migration par Marina Skalova & Simone Aubert – Les Kouya, voyage ethnographique avec Denis Ramseyer  – L’instinct, le cœur et la raison, l’appel à l’ouverture de Daniel Pennac par Valérie Frison – L’os à vœux, le Grand Nord conté par Béatrice Leresche. Les femmes et leur corps, leurs passions, leurs engagements, leurs destinéesUne bête au Paradis, Cécile Coulon – Rien n’est noir, plongée dans le cœur de Frida Kahlo avec Claire Berest – Les battantes, rencontre avec un premier roman par Simona Brunel-Ferrarelli – Tu es la sœur que je choisis, écriture collective – Amour fusion au féminin avec Diane Peylin et Chirine Sheybani – Rock’n roll Star, plaidoyer bordant par le Collectif Princesse Leopold – Les Tricoteuses, immersion sanglante avec Emile Fleuve dans un petit village suisse – Le sang des Lilas, la Méde Coutance, fait divers tragique par Michel Porret – Je t’aime affreusement,

Fureur de Lire 2019 Librairie Nouvelles pages Carouge

Estelle Gapp, Aleksandra Svrinina

Estelle Gapp imagine la lettre que la fille de Marina Tsvetaïeva aurait écrite à sa mère samedi matin à la librairie nouvelles Pages – Le monologue de Michée Chauderon, les pensées de la dernière sorcière exécutée à Genève par Mélanie Chappuis. L’écologie: Planète, sauvetage en cours, un dialogue écologique entre Alisa Host et René Longet – Cœur de plastique, lecture théâtralisée par des étudiant·e·s de l’Institut littéraire suisse – Quand un auteur s’invite en classedes écrivain·e·s en herbe de l’ECG Jean-Piaget et du Collège Calvin. Le monde paysan à bout de soufflePetite Brume, Jean-Pierre Rochat, Tom Tirabosco et Jean-Louis Johannides pour une lecture dessinée – Une bête au Paradis, l’attachement à la terre au-delà de toute raison par Cécile Coulon. Les Etats qui dérapentLe Journal d’Anne Frank, lecture mémorielle de la récente acquisition de ce journal par la Fondation Martin Bodmer – Les Printemps de Jan, promenade pragoise avec Flora Buberle et Clea Eden – A la conquête du Caucase, conférence géopolitique par Eric Hoesli, grand journaliste et spécialiste de la Russie.

Fureur de Lire 2019

Balade littéraire avec Jeremy Ergas

Balade littéraire avec Jeremy Ergas à la poursuite des meurtres dans son polar: La Machination depuis la Roseraie du parc La Grange (Pergola) à Colongy.

Les musicalesMoisson, voyage initiatique avec Alexandre Lecoultre, Jérôme Melly & Lucas Buclin – Cargo, larguer les amarres avec le Collectif Veau Biche Ours – Autour de Border, quintette pour une ville d’écorchés vif avec Jacques Houssay & Lapsus de luxe – Exploration du flux, Marina Skalova & Simone Aubert – Une lettre innombrable, triangulation multiforme entre texte, dessin et musique. Les décalé·e·s: Inconnu & insupportable, lecture ping-pong de Fabienne Radi & Cyrille Martinez – Les macaronis des chiens, conférence gastronomique par Christophe Rey – Safari au Röstigraben, un peu de Bärndütsch avec Laurence Boissier & Gerhard Meister – Après Saturne, une échappée cosmique avec Bastien Roubaty. Les écritures en direct et les performatives: Service Trois pièces, quand tout s’imprime automatiquement avec Sylvain Gelewski – Thérèse et la Chèvre, accouplement surprise par Dorothée Thébert – Au village, écriture sur commande par le collectif Caractères mobiles – Ville bavarde, les propos volés au coin d’une rue par Guillaume Rihs – L’altitudes des orties, marathon d’écriture de 50 heures dans la Cabinerie – Traduction sous verre, jouer sur les sons, sur les mots, la hiérarchie des langues par le collectif Craduction.

Fureur de Lire 2019 Librairie Les Recyclables

Café, librairie Les Recyclables

En partenariat avec Lettres Frontière: Diane Peylin et Chirine Sheybani (lauréat 2019 côté Suisse Romande) dimanche matin Les Recyclables, rue de Carouge. Deux fictions, deux histoires d’amour intense, l’une décrivant un lien qui construit, l’autre radiographie une passion desctructice. Pour Chirine Sheybani et son premier roman Nafasam (éd. Cousu Mouche), l’amour est un compagnon de route qui permet de regarder la vie droit dans les yeux, envers et contre toute épreuve. Entre l’Iran du Shah, les Etats-Unis et Genève, l’histoire de Sepideh et de sa famille s’écrit. Une traversée à vif des sentiments des personnages, confrontés aux non-dits familiaux, au poids des convenances et à celui de la tradition. De la dislocation de l’identité à celle du corps et des phrases, des vies touchantes se dessinent. Un texte sensible qui continue d’habiter son lecteur.

Fureur de Lire 2019 Librairie Les Recyclables

Chirine Sheybani, Prix Lettres Frontière 2019, Diane Peylin

La Grande Roue (éd. Les Escales) de Diane Peylin rappelle en revanche combien les plus beaux contes de fée peuvent être cruels. (Retrouvez d’ailleurs le programme des activités du Café Les Recyclables)

Les textes qui dialoguent avec l’illustration: Une lettre innombrable, triangulation multiforme entre texte, dessin et musique – Petite Brume, Jean-Pierre Rochat, Tom Tirabosco et Jean-Louis Johannides pour une lecture dessinée – Le siècle d’Emma, une saga suisse par Eric Burnand & Fanny Vaucher. Les collectifs : AJAR Caractères mobiles (Catherine Favre, Mathias Howald, Benjamin Pécoud) – Princesse Leopold (Fanny Wobmann, Laure Aubert, Laurence Maître) – Craduction (Cindy Bannani, Gilles D’Andrès, Valentin Decoppet, Eva Marzi, Anina Mirjam Schärrer) – Collectif Veau Biche Ours (Thibaud Gerber, Antoine Guerne, Antoine Rubin) – Collectif Particules (Victor Comte, Sarah Marie, Lisiane Rapin, Marilou Rytz et Ed Wige). Retrouvez le programme complet en ligne sur www.fureurdelire.ch


15e Fureur de lire du 23 au 26 novembre 2017 avec centre névralgique la Maison de Rousseau de la Littérature (MRL), en vielle ville de Genève

Lydie Salvayre et Melanie Croubalian

Durant quatre jours entièrement gratuits, la Fureur de lire croise les genre et les disciplines, et vous entraîne dans un flux incandescent allant de polars en humour noir, de contes en romans, d’installations plastiques et musicales, d’essais en récits érotiques. Poésie sonore et musique de chambre sont aussi au rendez-vous, ainsi que des sorties littéraires et des textes présentés en primeur. Les générations d’écrivains se mêlent, les grands noms de la littérature s’entrelacent à des auteurs en plein envol.

Les grands comédiens Gérard Darmon (vendredi 24 novembre, 20h, Théâtre de la Madeleine), Mathieu Amalric (vendredi 24, 22h30, Théâtre de la Madeleine) et Julie Depardieu (dimanche 26 novembre, 18h, Société des Arts, Palais de l’Athénée) qui liront tous trois textes d’auteurs romands: Arthur H, poète charnel à la voix rocailleuse (lecture musicale et érotique jeudi 23 novembre, 19h30, Alhambra), Lydia Salvayre, la sublime (samedi 25 novembre, 20h, Théâtre de la Madeleine), le très rock Caryl Férey, l’exquise Monica Sabolo.

Gérard Darmon au Théâtre de la Madeleine

Les trois premiers jours se déroulent dans les librairies, les bibliothèques et la Maison de Rousseau et de la Littérature. Le quatrième explore la Vieille-Ville, avec des escales dans des lieux historiques ou inattendus. Pendant le festival, la MRL accueille une discussion avec la pédagogue Jessica Vilarroig qui nous apprendra comment guérir les refus d’apprendre de nos chères têtes blondes grâce à la littérature; Malax, une performance-lecture de Marie-Jeanne Urech et Frédéric Farine en noir et blanc dynamitant avec humour les codes du polar; Pièces Assemblées, une lecture collective par des étudiants de la HEAD-Genève et de l’institut littéraire suisse, fruit d’un atelier transdisciplinaire vivifiant organisé par le far° Nyon; et C’est quoi le titre?, conférence participative de Fabienne Radi qui s’amuse à confronter les titres d’oeuvres et leurs traductions souvent loufoques en langue étrangère.

Thomas Flahaut, Genevieve Bridel

La MRL servira également de point de départ au rallye littéraire des éditions Encre Fraîche. Rendez-vous de 14h à 15h à la Maison de Rousseau et de la Littérature (40 Grand-Rue, vieille ville). Vous pourrez vous lover – littéralement – dans l’installation Plumule de l’artiste Cassandre Poirier-Simon qui vous entraînera dans un voyage hypnotique et relaxant au creux des mots, ainsi que l’exposition temporaire Amoureux et écrivains: Corinna Bille et Maurice Chappaz, consacrée à la relation épistolaire intense entre les deux célèbres écrivains suisses. C’était également l’occasion de venir à la rencontre de jeunes écrivain dans plusieurs libraries de la Ville de Genève et de Carouge:

Laure Mi Hyun

Le jeune auteur français Thomas Flahaut, né en 1991 à Montbéliard, mais qui vit, étudie et travaille à Lausanne, où il a cofondé le collectif littéraire franco-suisse Hétérotrophes qui nous donne rendez-vous d’ailleurs le 7 décembre au Café littéraire à Vevey. Il nous a présenté Ostwald son premier roman (Editions de l’Olivier), un entretien mené de Geneviève Bridel à la Librairie Nouvelles Pages à Carouge. La librairie Lettres de Chine a accueilli la romancière Laure Mi Hyun Croset qui nous a livré de extraits de  l’ensemble de son oeuvre: Les velléitaires (Éd. Luce Wilquin), quelques-unes de ses hontes tirées de son autofiction Polaroïds (Éd. Luce Wilquin), des fragments de On ne dit pas je (Ed. BSN Press), la biographie d’un ancien toxicomane devenu fondateur d’un label de musique, et enfin l’histoire d’un amour épistolaire, S’encrimer à l’aimer (Ed. BSN Press). Une performance musicale et électrique Volubiles Nudités (Ed Samizdat), texte Alexandre Caldara et Vinz Volanthen à la guitare a animé samedi soir le café Slatkine en vieille ville en nous plongeons dans les bas-fonds de Lisbonne, un paysage magmatique, un monde bruyant et rock’n’roll.

Alexandre Caldara, Vinz Volanthen

A noter le prochain rendez-vous au café Slatkine bar littéraire: Vernissage de « Rire, c’est bon pour la santé » de Gérald Herrmann le 30 novembre de 18h à 20h. A l’heure où les rois se font bouffons et les bouffons se font trucider, Herrmann ne se laisse pas démonter; il contemple le monde avec son regard souvent amusé, parfois énervé, mais toujours décalé. Le présent album est un recueil de ses meilleurs dessins parus ces cinq dernières années dans la Tribune de Genève. Le lecteur devrait y trouver à penser et à pouffer.

L’exposition Amoureux & Ecrivains. Dans l’intimité de Corinne Billet et Maurice Chappaz continue jusqu’au 31 janvier 2018 à la Maison de Rousseau de la Littérature (MRL), en vieille ville de Genève, mardi à dimanche, de 11h à 17h30, entrée libre. Les deux auteurs suisses se rencontrent en 1942. Ils initient dès lors une relation amoureuse, ainsi qu’un échange épistolaire qui perdure jusqu’au décès de Corinna en octobre 1979. De leur amour nomade et non-conventionnel, naît une correspondance de près de 700 lettres qui retrace le travail littéraire, les coups de cœur, les rencontres artistiques, les multiples voyages mais également les colères, les infidélités, les préoccupations du quotidien, l’instabilité financière et l’éducation des enfants. Une matière dense et incroyablement intense sur le lien qu’unit deux êtres portés par une même passion : la littérature

La Fureur de lire est le fruit d’une collaboration entre la Maison de Rousseau et de la Littérature, le Cercle de la Librairie et de l’Édition Genève et les bibliothèques municipales, en partenariat avec la Ville de Genève et avec le soutien de la République et canton de Genève.