Genève: art contemporain

Le FMAC, Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève, appelé Fonds de décoration jusqu’en 1997, a été créé par un arrêté du Conseil municipal en 1950. La collection patrimoniale est composée de presque 300 oeuvres d’art intégrées à l’architecture ou placées dans l’espace public, de près de 3000 dessins, gravures, peintures, photographies, sculptures, installations, et de plus de 1500 oeuvres vidéo/multimédia(voir la Médiathèque), tout en reflétant l’activité du milieu artistique : du rôle et de l’importance des artistes à Genève, du développement et de la diversité des pratiques et médiums artistiques, de même que de l’évolution du travail des institutions, associations et galeries qui oeuvrent pour l’art contemporain. Situé actuellement dans le Bâtiment d’art contemporain (BAC) à Plainpalais, le FMAC et la Médiathèque rejoindront en 2023 le Carré Vert.

Projet MIRE: vidéo d’animation de Ceel Mogami de Haas (gare de Lancy Bachet, février 2021)

Le projet MIRE du Léman Express

Son programme d’installer des œuvres du patrimoine genevois appartenant aux fonds d’art contemporain du canton et de la Ville de Genève dans les cinq gares du Léman Express (Lancy-Pont-Rouge, Lancy-Bachet, Genève-Champel, Genève-Eaux-Vives et Chêne-Bourg) pour accompagner la mobilité douce en mettan en valeur la création artistique vidéo par des artistes confirmé.e.s et émergent.e.s. D’installer un dispositif qui sera maintenu sur une période de 10 ans, pour offrir une scène à des productions artistiques multiples et renouvelées, permettant un rayonnement et une politique artistique ambitieuse, tout en faisant rayonner la Biennale de l’image en mouvement dans l’espace public. Les commandes répondent spécifiquement aux emplacements pour lesquelles elles sont destinées, inscrivant Mire comme un véritable levier de soutien à la création artistique vidéo d’aujourd’hui.

Dans le cadre du programme MIRE sont diffusées jusqu’à fin mai 2021: Beirut et Snow Storm at Robarts Library, deux vidéos de Mark Lewis – à voir à la gare de Chêne-Bourg, ainsi que The Grand Old Face of the Plateau, une vidéo d’animation de Ceel Mogami de Haas à voir à la gare de Lancy Bachet.

Ligne de Terre de Benoît Billotte, mur de soutènement CFF, Lancy Pont-Rouge, terminus du tram 17, février 2021

Fonds d’art visuel de la Ville de Lancy

Il organise depuis 2006 des concours/ mandats dans le cadre de travaux d’aménagements urbains ou de construction de bâtiments. Lauréat d’un concours du Fonds d’art visuel en avril 2020, Benoît Billotte a réalisé une peinture murale monumentale sur le mur de soutènement CFF au terminus du tram 17 à Pont-Rouge. Intitulée Ligne de terre, cette œuvre s’inscrit dans les thématiques chères à cet artiste arpenteur, liées au territoire et au paysage, physiques ou imaginaires, présents ou passés. Benoît Billotte est parti ici de l’observation de ce quartier qui évoque le voyage par la présence du train, du tram, des routes et de la nouvelle promenade Nicolas Bouvier qui passe par là – en hommage à l’écrivain voyageur né à Lancy. Pour cette peinture murale, il a imaginé des codes cartographiques, géographiques et astronomiques qui s’entremêlent le long d’une ligne d’horizon, une ligne de terre. Dans la partie basse, une succession de couches géologiques révèle les dessous de l’écorce terrestre. Plus aérienne, le haut de la composition représente en jaune les courbes de terrain, sur lesquelles viennent se superposer en blanc les constellations du poisson et du scorpion, clin d’œil au récit de Nicolas Bouvier.