Bex & Arts -Triennale de sculpture contemporaine en plein air

Bex & Arts – Triennale de sculpture contemporaine en plein air de juin au 18 ou 25 octobre 2020 au Parc de l’ancienne propriété Szilassy, surplombant la ville de Bex et la Plaine du Rhône dans le Chablais Vaudois.

50 G de Denis Roueche – La trahison/Il tradimente de Daniela Carrara – Objet rotatif en plein air de Romain Crelier

L’oeuvre 50 G de Denis Roueche renvoie à quelque chose de connu, les antennes de télévision qui envahissent les toits de toutes les constructions. La construction est trop grande, trop percutante pour ne pas glisser vers l’ironie.  Le thème de l’écologie traité par Daniela Carrara dans l’installation La trahison/Il tradimente comprenant plusieurs carottages entrepris dans le sous-sols: pas d’argile, mais du plastique, des câble électriques, de l’aluminium. La Sculpture de Romain Crelier: Objet rotatif en plein air constitue des surfaces réflechissantes un jeu de réflexion de l’espace.

Anne Bielman, Présidente de la Fondation Bex & Arts, Maéva Besse, reponsable médiation et la directrice Cathrin Bolle.

Andreas Schneider: Superior

Yves Boucard: Smokes and Smogs

Andrea Wolfensberger: Du chant mystérieux de la chevêche d’Athéna

Le kiosque: cartes postales de Huguette Poirier

Aurélien Gamboni: Le Tiret

La Fondation Bex & Arts a décidé de maintenir l’édition 2020 de sa triennale de sculpture contemporaine en plein air cet été, tout en respectant les mesures d’hygiène et de conduite établies par l’OFSP. En effet, sur quelques 8 hectares, le parc de Szilassy à Bex est suffisamment grand pour éviter les rassemblements de foule et gérer les consignes à respecter. Si son ouverture était initialement prévue au 6 juin, le conseil de Fondation a décidé de reporter le début de l’exposition au 22 juin. Au lieu de l’habituel vernissage réunissant environ 500 personnes, l’équipe de Bex & Arts opte pour un vernissage virtuel, diffusé le dimanche 21 juin à 18h30. La vidéo est mise en ligne sur le site internet de Bex & Arts afin d’être accessible par tous·tes dès l’ouverture de l’exposition.

34 artists ont réalisé une oeuvre inédite pour la triennale 2020: De l’Homo à l’Erectus et au Superior, l’artiste Andreas Schneider construit en trois stations une réflexion sur l’évolution humaine et accompagne le visiteur tout au long de son parcours à un jeu entre le sens d’un mot et la spécification du lieu. – Pour se rendre à la Triennale en 10 min. (500m) depuis la place du marché, vous découvrez en arrivant au sommet du chemin sinueux qui amène au Parc de Szilassy, non loin de la grange l’oeuvre d’Yves Boucard: Smokes and smogs (fumée et smog en français), un enchevêtrement de cercle en bouleau multiples de tailles différentes dans un camaïeu de bleu-gris, une traduction abstraite de la fumée crachée par les cheminées. L’observation de la nature: la chouette chevêché réintroduite depuis peu dasn la région est au coeurde la sculpture d’Andrea Wolfensberger. Le choix d’éléments Eternit ajoute du relief, les surfaces ondulées s’animent avec la lumière. Le passage du temps, les transformations des paysages urbains et des sites industriels forment les sujets photographies de Huguette Poirier, des photographies  argentiques, passée à la photocopieuse et coloré à l’aquarelle et à l’écoline que vous trouez au kiosque. Cinquième participation de l’artiste Anne Blanchet avec une oeuvre ludique Lumen XXV mettant les notions de mouvement et d’espace à l’honneur.

Une application à télécharger sur smartphone est mise à disposition des visiteurs afin de les accompagner en leur proposant des commentaires écrits et audio sur les 34 oeuvres présentées. Ces derniers ont été réalisés par des étudiantes en histoire de l’art de l’Université de Lausanne. La plupart des activités et événements autour de l’exposition sont maintenus dans le strict respect des mesures d’hygiène:

  • Visites commentées publiques dimanches 12 juillet, 9 août, 13 septembre et 11 octobre à 15h (gratuites, sans inscription)
  • Visites à deux voix avec un·e artiste jeudi 2 juillet à 18h avec Anne Blanchet, dimanche 27 septembre à 15h avec Aurélien Gamboni et samedi 3 octobre à 15h avec Olivier Estoppey (gratuites, sans inscription)
  • Visites-brunch samedis 18 juillet et 19 septembre à 10h30 (25 personnes max., sur inscription)
  • Visites-yoga, suivie d’une séance de yoga dans le parc avec Corinne Bezençon ! samedi 15 août de 15h à 18h (25 personnes max., sur inscription)
  • Visites botaniques et pique-nique dans le parc de Szilassy avec François Felber, directeur des Musées et Jardins botaniques de Lausanne et Julien Réchautier, architecte-paysagiste du bureau Verzone Woods samedi 22 août à 10h30 (25 personnes max., sur inscription)
  • Visites nocturnes à la lampe de poche jeudi 24 septembre à 20h (adultes) et vendredi 16 octobre à 20h (familles) (25 personnes max., sur inscription)
  • Journée des artistes samedi 5 septembre, 10h-18h : présence de nombreux artistes autour de leurs oeuvres o 10h30-12h / 14h30-16h : « Cabinet du droit de l’art » avec Maître Marc-André Renold et Zoé Seiler de l’Université de Genève sous forme de questions-réponses, 16h30 : Causerie avec Richard Timsit, informaticien et fondateur du FABLAB Renens et Federica Martini, docteure en histoire de l’art et curatrice (gratuites, sans inscription)
  • Autour du projet « le tiret » d’Aurélien Gamboni dimanche 13 septembre, 13h30 : Conversation autour d’Alice Rivaz avec le comité de l’Association A. Rivaz – 16h30 : Assemblée des lectrices-lecteurs (gratuites, sans inscription)

Thème de cette édition et de l’affiche est Industria. Une thématique liée à la ville de Bex comme lieu historique d’exploitation du sel, productrice de vin et de gypse. Industria désigne toute forme d’activité productive, soit-elle culturelle, artistique ou intellectuelle. Les artistes vont exploiter le terme selon divers angles d’approche, par une conception spécifique, un matériel choisi et une technique particulière.  Pour en savoir plus.

Le Parc de l’ancienne propriété Szilassy, un jardin paysager à l’anglaise conçu en 1825, surplombant la ville de Bex et la Plaine du Rhône dans le Chablais Vaudois accueille tous les trois ans une exposition d’arts plastiques centrée sur la sculpture. Elle offre à des artistes suisses ou travaillant en Suisse la possiblité d’exposer leurs oeuvres. Avec la volonté de s’ouvrir au monde, Bex & Arts fera désormais venir lors de chaque édition un artiste extra-européen. En 2020, c’est un sculpteur chinois qui est invité ainsi que deux artistes allemands de Tuttlingen, ville jumelle de la commune de Bex et une trentaine d’artistes actifs dans la sculpture monumentale, dans l‘installation et le Land art vont créer un oeuvre inédit à l’occasion de la Triennale.

Nouveauté pour cette édition: La Grange accueille une buvette permanente (conçu avec la participation d’étudiants en architecture de l’EPFL) avec un petit espace d’exposition accolé à la Buvette. Réaménagement de locaux installés au rez-de-chaussée de la Grange, et qui sont actuellement des dépot de l’Etat de Vaud.

Thématique 2020: Industria.

Après 2017, cette nouvelle triennale 2020 sera organisée du 6 juin au 18 octobre 2020 par l’artiste curatrice Catherine Bolle et présidée par Anne Bielman.

Thème de cette édition et de l’affiche est Industria. Une thématique liée à la ville de Bex comme lieu historique d’exploitation du sel, productrice de vin et de gypse. Industria désigne toute forme d’activité productive, soit-elle culturelle, artistique ou intellectuelle. Les artistes vont exploiter le terme selon divers angles d’approche, par une conception spécifique, un matériel choisi et une technique particulière.

L’expsition sera ouverte tous les jours, de 10h à 19h. Pour en savoir plus.