Prix du cinéma suisse – Semaine des nominés

Prix du cinéma suisse 2019, BFM Genève

Semaine des nominé-e-s – le meilleur du cinéma suisse du 21 au 27 mars aux Cinémas du Grütli, Genève

Dans le cadre des Prix du cinéma suisse 2022: les fameux Quartz remis le 25 mars à Zurich, les Cinémas du Grütli (simultanément au Filmpodium à Zurich), offrant au public la possibilité de voir ou revoir les films nommés, ainsi que d’échanger avec les équipes des films qui seront, pour la plupart, présents pour une discussion avec les spectatrices et spectateurs, modérée par Julie Evard, journaliste Société et culture de la RTS, et Alfio di Guardio, directeur-adjoint des Cinémas du Grütli. En tout, 14 longs métrages et 11 courts métrages seront présentés, dont les longs métrages romands LA MIF de Frédéric Baillif, AZOR de Andreas Fontana, OLGA de Elie Grappe, LES GUÉRISSEURS de Marie-Eve Hildbrand et RÉVEIL SUR MARS de Dea Gjinovci. Une chance pour les cinéphiles de découvrir des œuvres suisses alémaniques de grande qualité qui ne sont pas encore sorties sur les écrans romands.

Le week-end du 26 et 27 mars, place aux films primés, ainsi qu’à la comédie dramatique PLEINE LUNE de Fredi M. Murer, lauréat du Prix d’honneur 2022. Les séances sont proposées au prix de CHF 5.- en semaine et gratuites le week-end.  + d’infos.

Prix du cinéma suisse 2021 le 26 mars 2021 à Genève

 Ce que sont les Oscars du cinéma aux Etats Unis, la Palme d’Or à Cannes, ce sont les « Quartz »du cinéma suisse. Ces prix récompensent les prestations remarquables de cinéastes suisses. Cette manifestation d’importance nationale réunira des représentants des milieux du cinéma, de la politique, de l’économie et de la culture.

La cérémonie de remise des Quartz, Prix du cinéma suisse aura lieu le vendredi 26 mars à 20h à Genève, en direct du studio 4 de la RTS. Une remise des prix à suivre en direct sur www.quartz.ch.

Semaine des nominés du 22 au 28 mars 2021 – édition en ligne

Les vingt-six films de fiction, documentaires, d’animation ou de diplômes, nominés dans l’une des douze catégories pour l’obtention d’un Quartz, seront disponibles du 22 au 28 mars en streaming via le portail des Cinémas du Grütli. Cette édition totalement en ligne propose de voir ou revoir notamment « Petite Soeur (Schwesterlein) » de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond (Berlinale 2020), « 5 nouvelles du cerveau » de Jean-Stéphane Bron (Les Journées de Soleure) , « Atlas » de Niccolò Castelli (Les Journées de Soleure) , « Les Enfants du Platzspitz (Platzspitzbaby) » de Pierre Monnard ou encore « Das neue Evangelium » de Milo Rau (Human Rights Film Festival). Chaque film sera accessible durant vingtquatre heures, selon le programme établi par les cinémas partenaires, au prix unique de CHF 5.- le film. L’achat des billets virtuels se fait en ligne, dès le lundi 15 mars, et le nombre de billets est limité à cinquante par film et par cinéma. Suite à l’annonce du palmarès des Prix du cinéma suisse, les films primés seront programmés une nouvelle fois sur les portails des cinémas partenaires gratuitement, durant le week-end du 27 et 28 mars. En savoir plus.

Dès 2013, cette soirée a lieu en alternance à Genève et à Zurich.

Bâtiment des Forces Motrices BFM Genève 2019 Prix Cinéma suisse BFM Genève

Alain Berset, BFM, 2019

Ce que sont les Oscars du cinéma aux Etats Unis, la Palme d’Or à Cannes, ce sont les « Quartz »du cinéma suisse. La cérémonie a lieu tous les ans, une fois à Genève, une fois à Zurich. Pour les désigner les lauréats, le Département fédéral de l’intérieur se base sur les recommandations des quelque 440 membres de l’Académie du cinéma suisse. Pour 2019, les quelque 440 membres de l’Académie du cinéma suisse ont examiné et jugé chacune des œuvres présentées, environ 13000h: nonante-neuf (99) films dans 12 catégories s’étant inscrits pour le Prix du cinéma suisse.

Prix du cinéma Suisse 2019 vendredi 22 mars 2019 au Bâtiment des Forces Motrices, Genève

Bâtiment des Forces Motrices BFM Genève 2019 Prix Cinéma suisse BFM Genève

Beki Probst

Le Prix d’honneur a été décerné à Beki Probst pour l’ensemble de sa carrière. Dans le discours qu’il a prononcé en son honneur, le conseiller fédéral Alain Berset a souligné le rôle important qu’elle a joué pour promouvoir le cinéma: « Beki Probst est une locomotive du cinéma suisse et une médiatrice culturelle d’envergure internationale. En projetant des films systématiquement en langue originale sous-titrée, elle a offert aux Suisses l’opportunité de s’intéresser aux films du monde et de renforcer les liens entre nos diverses cultures cinématographiques. » Beki Probst avait commencé sa carrière internationale à Genève, au Grütli au Festival des Stars de demain.

Bâtiment des Forces Motrices BFM Genève 2019 Prix Cinéma suisse BFM Genève

Antoine Russbach, Philippe Dériaz

Le film de fiction Ceux qui travaillent et le documentaire Chris the Swiss ont chacun reçu trois distinctions lors de la remise du Prix du cinéma suisse. La cérémonie de remise des prix a eu lieu au Bâtiment des Forces Motrices à Genève en présence du conseiller fédéral Alain Berset. Le réalisateur et scénariste genevois Antoine Russbach a reçu des distinctions dans les catégories Meilleur film de fiction et Meilleur scénario pour son film « Ceux qui travaillent », produit par Box Productions sàrl, et Pauline Schneider a été récompensée pour son rôle de Hilde dans la catégorie Meilleure interprétation dans un second rôle. Frank consacre sa vie au travail. Accroché à son téléphone, il gère les cargos qu’il affrète pour de grandes compagnies. Alors qu’il doit faire face à une situation de crise, Frank prend une décision brutale et se fait licencier. Profondément ébranlé, trahi par un système auquel il a tout donné, il doit se remettre en question pour sauver le seul lien qui compte encore à ses yeux: celui qu’il a réussi à maintenir avec sa fille cadette, Mathilde. En photo les deux genevois: le réalisateur Antoine Russbach et Philippe Dériaz, critique de cinéma et dans le jury comme un des membres de l’Académie du cinéma suisse.

Bâtiment des Forces Motrices BFM Genève 2019 Prix Cinéma suisse BFM Genève

Stefan Kälin (montage), Marcel Vaid (musique)

Bâtiment des Forces Motrices BFM Genève 2019 Prix Cinéma suisse BFM Genève

Anja Kofmel (réalisatrice)

Chris the Swiss, réalisé par Anja Kofmel et produit par Dschoint Ventschr Filmproduktion AG, a lui aussi reçu trois distinctions, dont celle de Meilleur documentaire. Pour ce même film, Marcel Vaid a été récompensé dans la catégorie Meilleure musique de film et Stefan Kälin dans celle de Meilleur montage qui n’était pas chose facile comme le film d’animation existant Chrigi était intégré dans le nouveau documentaire. Croatie, janvier 1992. En plein conflit yougoslave, Chris, jeune journaliste suisse, est retrouvé assassiné dans de mystérieuses circonstances. Il était vêtu de l’uniforme d’une milice étrangère. Anja Kofmel était sa cousine.

Bâtiment des Forces Motrices BFM Genève 2019 Prix Cinéma suisse BFM Genève

Claudius Gentinetta (Selfies, meilleur film d’animation)

Petite, elle admirait ce jeune homme ténébreux. Devenue adulte, elle décide d’enquêter pour découvrir ce qui s’est passé et comprendre l’implication réelle de Chris dans un conflit manipulé par des intérêts souvent inavoués. 

All Inclusive, de Corina Schwingruber Ilić (Freihändler Filmproduktion GmbH), a été récompensé dans la catégorie Meilleur court métrageSelfies, de Claudius Gentinetta (Gentinetta Film), dans la catégorie Meilleur film d’animation et

Bâtiment des Forces Motrices BFM Genève 2019 Prix Cinéma suisse BFM Genève

Joel Basman (Motti), meilleure interprétation masculine

Les Heures-Encre, de Wendy Pillonel, qui a étudié à la Zürcher Hochschule der Künste, dans la catégorie Meilleur film de diplôme.

Les prix récompensant la Meilleure interprétation masculine et la Meilleure interprétation féminine ont été décernés

Bâtiment des Forces Motrices BFM Genève 2019 Prix Cinéma suisse BFM Genève

Judith Hofmann (Ruth), meilleure interprétation féminine

à Joel Basman pour son rôle de Motti dans Wolkenbruch et à Judith Hofmann pour son rôle de Ruth dans Der Unschuldige. Peter Indergand a reçu le prix de la Meilleure photographie pour sa prestation dans le film documentaire Eldorado de Markus Imhoof. Le Prix spécial de l’Académie a été attribué à la costumière Monika Schmid et à la scénographe Su Erdt pour le réalisme historique des costumes et des décors du film Zwingli.

La prochaine édition du Prix du cinéma suisse aura lieu le vendredi 27 mars 2020 à Zurich.

Semaine des nominés au Prix du Cinéma Suisse: Sélection officielle du 18 au 24 mars 2019 aux Cinémas du Grütli à Genève

Cinéma du Grütli 2019 projections des films nominés au Prix du Cinéma SuisseAfin que le public puisse découvrir tous les films et rencontrer toutes les personnes nominées, l’Association « Quatz » Genève Zurich organise une semaine des Nominés conjointement aux Cinémas du Grütli et au Filmpodium à Zurich, soit une semaine de projections, en présence des équipes des films. A cinq francs la séance, le public genevois a été invité à découvrir le meilleur de notre production nationale la semaine,  samedi 23 et dimanche 24, les projections des films primés étaient en entrée libre!


Semaine des nominés du 19 – 25 mars 2018 aux Cinémas du Grütli à Genève

Jean-Stéphane Bron

Jean-Stéphane Bron

Le public genevois à pu découvrir la diversité du cinéma suisse lors des projections des films nominés. Septante-neuf films dans 12 catégories inscrits pour le Prix du cinéma suisse. Les quelque 350 membres de l’Académie du cinéma suisse ont examiné et jugé chacune des œuvres présentées. Des rencontres avec les professionnels nominés – réalisateurs, producteurs, comédiens – accompagnent les films présentés tout au long de de la semaine. Des projections gratuites du samedi 24 et dimanche 25 mars ont permis notamment de revisiter la carrière exceptionnelle du genevois Georges Schwizgebel, grand maître du film d’animation et lauréat du Prix d’honneur 2018.

Palmarès: Le film «Blue My Mind», réalisé par Lisa Brühlmann et produit par Tellfilm S.à.r.l, a reçu troisdistinctions: celles de «Meilleur film de fiction» et de «Meilleur scénario», le prix de la «Meilleure interprétation féminine» allant à Luna Wedler pour le rôle de Mia. Le prix du «Meilleur documentaire» a été décerné au réalisateur  Jean-Stéphane Bron et à la sociétéde production Bande à part Films S.à.r.l. pour «L’ Opéra de Paris».«Facing Mecca» de Jan-Eric Mack (Dschoint Ventschr Filmproduktion SA)  aété désigné «Meilleur court métrage» et «Airport» de Michaela Müller (Schick Productions) «Meilleur film  d’animation».

Max Hubacher dans le film Mario

Les prix récompensant la «Meilleure interprétation masculine» et la «Meilleure interprétation dans un second rôle» ont été décernés à Max Hubacher et à Jessy Moravec, qui incarnaient respectivement les personnages de Mario et de Jenny Odermatt dans le film «Mario»(production: Triluna Film SA; réalisation: Marcel Gisler). Le prix pour la «Meilleure musique de film» est revenu au trio formé de Diego, Lionel Vincent et Nora Baldenweg, pour sa composition pour le film «Die kleine Hexe» (production: Zod iac Pictures Ltd ; réalisation: Michael Schaerer). Pio Corradi a reçu le prix de la « Meilleure photographie »pour le documentaire «Köhlernächte» (production: Zeitraum Film S.à.r.l.; réalisation: Robert Müller ). Gion-Reto Killias s’est vu décerner celui du «Meilleur montage» pour le documentaire «Almost there» (production: Hugofilm Produc tions S.à.r.l., Intermezzo Films SA; réalisation: Jacqueline Zünd). Le Prix spécial de l’Académie a été attribué au maquilleur Thomas Nellen pour son travail dans le film «Vakuum» (production: Dschoint Ventschr Filmproduktion SA; réalisation: Christine Repond). Le Prix d’honneur a été décerné à Georges Schwizgebel, distinguant pour  l’ensemble de son œuvre l’un des créateurs dans  le genre les plus reconnus au monde.

L’Office fédéral de  la culture s’associe à ses partenaires, la SRG  SSR et l’association «Quartz» Genève Zurich, pour rendre hommage à la production cinématographique suisse; la cérémonie est organisée encollaboration avec Swiss Films, l’Académie du cinéma suisse et les Journées de Soleure.

La prochaine édition du Prix du cinéma suisse aura lieu le vendredi 22 mars 2019 à Genève.


Cérémonie de remise des Prix du cinéma suisse 2017 du vendredi 24 mars au Bâtiment des Forces Motrices à Genève

Bruno Ganz

La « Semaine des nominés » existe grâce à l’engagement de l’Association « Quartz » Genève Zürich, qui réunit le canton et la Ville de Genève ainsi que la Ville de Zurich, et grâce à une contribution du canton de Zurich.

Marie Leuenberger

Sophie Hunger

La cérémonie de remise des Prix du Cinéma Suisse 2017 a eu lieu cette année à Genève (en alternance avec Zurich) à l’endroit atypique des grands événements genevois, à savoir au BFM – Bâtiment des Forces Motrices, en collaboration avec l’office fédéral de la culture, en présence du conseiller fédéral Alain Berset et filmé par la SSR.

Un hommage au grand comédien Bruno Ganz, en présence de grands artistes qui ont remis les prix entre autres le dessinateur de presse suisse Patrick Chappatte (photo à gauche en bas) et la comédienne bien connue en Suisse Romande Brigitte Rosset, en photo avec la comédienne belge Natacha Régnier (photo suivante).

Brigitte Rosset et Natacha Régnier

Patrick Chappatte

Primé de multiples fois à l’international, Ma vie de Courgette, le film d’animation de Claude Barras  (photo de droite), a été sacré Meilleur film de fiction lors du Prix du cinéma suisse. Ce film suisse à succès a également remporté le Prix de la Meilleure musique de film (Sophie Hunger) ainsi que le Prix spécial de l’Académie.

The Divine Order de Petra Volpe, film de fiction portant sur le combat pour le droit de vote des femmes en Suisse, a lui aussi obtenu trois trophées: le Meilleur scénario (Petra Volpe), la Meilleure interprétation féminine (Marie Leuenberger) et la Meilleure interprétation dans un second rôle (Rachel Braunschweig), avec également les deux grandes actrices Sibylle Brunner et Therese Affolter (en photo).

Claude Barras

Sibylle Brunner et Therese Affolter

Cahier africain, le documentaire de Heidi Specogna, a été primé à deux reprises: Prix du Meilleur documentaire et Prix du Meilleur montage pour Kaya Inan. Ce sont ces trois films qui ont dominé la 20e édition du Prix du cinéma suisse. En parallèle le meilleur du cinéma suisse a été présenté du 20 au 26 mars dans le cadre de la Semaine des Nominés aux Cinémas du Grütli, les deux derniers jours l’entrée était libre pour voir les films primés.