COVID-19: actualité cinématographique

Les Cinémas du Grütli à Genève rouvrent leurs portes dès le mercredi 10 juin, plus.

Le Festival cinémas d’Afrique, édition spéciale été 2020 du 9 juillet au 3 septembre à Lausanne 

  • Le 14 août au Théâtre de verdure à Montbenon, une soirée en plein air fera vibrer le public au rythme d’Annaba qui mêle les épices du Maghreb et les saveurs du Moyen-Orient aux délicatesses électro (20H). Au crépuscule un programme de courts métrages met en lumière des films en provenance d’Algérie, du Ghana, d’Afrique du Sud, de la République Démocratique du Congo ainsi que de l’Egypte. Des petites pépites pour un moment d’évasion (22h).
  • Cinéma en plein air vendredi 21 août 21h, La Tour-de-Peilz. Le Festival cinémas d’Afrique – Lausanne présente le film DUGA LES CHAROGNARDS d’Aboulaye Dao et Hervé Eric Lengani, une odyssée pleine de rebondissements comiques à travers le Burkina Faso.
  • Cinéma Cityclub Pully jeudi 3 septembre 20h: En collaboration avec le CityClub Pully, le Festival cinémas d’Afrique – Lausanne emmène le public dans un havre de paix avec le film 143 SAHARA STREET du réalisateur algérien Hassen Ferhani. Un huis-clos dans une échoppe en plein Sahara, une oasis aux couleurs d’un western documentaire.

La Montagne est de retour : le Festival International du Film Alpin des Diablerets aura bel et bien lieu cet été entre le 8 et le 15 août 2020 tout en assurant la sécurité et les contraintes imposées par la situation sanitaire. Pour compenser le fait que les salles de projection devront sans doute accueillir un nombre réduit de spectateurs, le festival mettra pour la première fois sur pieds des projections supplémentaires, permettant ainsi de diffuser en matinée une sélection de films projetés la veille. Pour être en mesure de garantir une traçabilité des spectateurs, ceux-ci seront invités à acheter leurs billets en ligne ou directement sur place, à l’Office du Tourisme des Diablerets. Plus de 50 films au programme : le monde de la Montagne sera à la fête, cet été aux Diablerets ! Plus.

Rencontres 7e Art Lausanne 2020: Déclaration d’amour au cinéma du 24 juin au 16 juillet 2020

Vincent Perez, Président des Rencontres 7e Art Lausanne

Les Rencontres 7e Art Lausanne n’ont pas eu lieu en mars, mais aujourd’hui que les salles ont ouvert leurs portes à nouveau, le désir de cinéma est trop grand et l’envie de lui déclarer notre amour est irrépressible. Du 24 juin au 16 juillet, les Rencontres présenteront une sélection des chefs-d’œuvre de son thème Histoires d’amour, en partenariat avec les cinémas Pathé Lausanne : Love Story, Notting Hill, Out of Africa, Casablanca, Eternal Sunshine of the Spotless Mind et bien d’autres monuments du 7e art. En tout, une vingtaine de films seront présentés dans les salles Pathé – Les Galeries de Lausanne. Ce cycle de films a été inauguré le 20 juin par la projection de Breakfast at Tiffany’s (Diamants sur canapé) de Blake Edwards, présenté par Vincent Perez, Président des Rencontres 7e Art Lausanne, qui sera également présent le 1er juillet pour la projection de l’un de ses films préférés, It’s a Wonderful Life (La vie est belle) de Frank Capra. Cycle du 24 juin au 16 juillet : dès le 23 juin sur pathe.ch. Programme et billetterie uniquement en ligne. Plus.

20e Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF), événement hors-série interactif en ligne du 3 au 11 juillet 2020

Cette édition articulera une offre premium de films inédits en streaming ainsi que le lancement de NIFFF TV, une émission quotidienne et gratuite qui proposera des échanges et axes de réflexions sur l’actualité du cinéma fantastique. Ce projet inédit sera dévoilé le 18 juin prochain. Plus.

COVID-19: Le FIFOG 2020, une 15ème édition se prolonge dans le temps et dans l’espace en automne

Placée sous le signe de la Résistance… au féminin, de la bonne humeur face à l’adversité et du déconfinement des esprits, la 15ème édition du Festival International du Film Oriental de Genève, va se prolonger encore dans le temps et dans l’espace. La phase 3, finale, du FIFOG interviendra en automne si les conditions sanitaires le permettent, dans plusieurs endroits dont des salles de cinéma, maison de quartier, cafés genevois et centres pour requérants d’asile.

Pour en savoir plus.

L’édition 2020 du FIFOG, c’est 41 courts-métrages en compétition pour célébrer la Résistance… au féminin, 6 courts-métrages pour enfants (section FI-FON-FAN), 3 communes partenaires : Genève, Presinge, Céligny, 20 pays : Algérie, Belgique, Égypte, Afghanistan, États-Unis d’Amérique, France, Irak, Iran, Liban, Maroc, Tunisie, Libye, Turquie, Grande-Bretagne, Suisse, Canada, Argentine, Kosovo, Chine, Inde, 2 expositions ; peinture et photographique en ligne (Akila Dahache, Ahmed Ait Issad), 1 cours d’initiation à la danse orientale en ligne (par www.maryam.ch), 5 Compétitions : Compétition Officielle Internationale des Courts-métrages, Compétition Prix du Public des Courts-Métrages, 3 Compétitions scolaires (ECG Henry-Dunant et ECG Ella Maillart, Classe d’accueil intégré Lissignol). Après la phase 2 du FIFOG 2020 sur le net, du 8 au 14 juin 2020, et les palmarès  des 14 films en compétitions internationale, 15 en compétition pour le Prix du public et 12 en compétitions scolaires. Tandis que le public a plébiscité 3 œuvres en provenance d’Irak (Smile one minute de Mustafa Alsumaidaie, documentaire, 2020), du Liban (Django de Scarlett Saad, fiction, 2015) et de Turquie/France (Toprak de Onur Yagiz, fiction, 2017), le jury officiel, constitué de 6 membres issus de divers pays et professions, a récompensé des films venant d’Égypte (This is my night réalisé par Yzssef Noaman, 2019), du Liban/Angleterre (Two woman can Tango réalisé par Maria Abdel Karim), du Maroc (Un Philosoph réalisé par Fdil Abdellatif, 2019). De leur côté, les jurys scolaires ont jeté leur dévolu sur des œuvres d’origine française (Ô Rage, réalisé par Florent Sabatier et Le Chant d’Ahmed réalisé par Foued Mansour (fiction, 2019) et irakienne (Pearl Islandréalisé par Dana Karim, fiction 2016).

La Cinémathèque suisse à Lausanne reprend le 26 août 2020

Suite à l’annonce du Conseil fédéral d’autoriser la réouverture des cinémas à partir du 6 juin, la Cinémathèque suisse, qui ferme traditionnellement ses salles de projection en été, reprendra ses activités publiques le 26 août par mesure de précautions sanitaires liées au Covid-19. En attendant la reprise de la programmation habituelle, des rétrospectives et la poursuite des rendez-vous réguliers, est proposée en ligne  jusqu’au 3 juillet avec deux films par semaine, un long et un court métrages, le plus souvent restaurés.

Le Festival international du film d’animation d’Annecy qui aurait dû avoir lieu du 15 au samedi 20 juin 2020 sur place est annulée.

Un projet de version d’Annecy 2020 en ligne permettra un accès aux œuvres, ainsi qu’à du contenu exclusif et inédit, en dépit des circonstances. Rendez-vous ensuite du 14 au 19 juin 2021, pour fêter à Annecy, comme il se doit, le 60e anniversaire du Festival et célébrer enfin l’animation africaine