Lausanne: les incontournables

Scène La Châtelaine devant le Château Saint- Maire

La 48e édition du Festival de la Cité Lausanne du 9 au 14 juillet 2019 sur 19 lieux artistiques du quartier historique et ses alentours.

Festival de la Cité Lausanne gratuit vieille ville arts vivants, musique jeune public

Cathédrale: Shout Saxophone

Le Festival de la Cité Lausanne se termine ce soir sur un bilan radieux et une très forte affluence estimée à plus de 100’000 personnes. Au total, 89 propositions artistiques, aussi bien du théâtre ou de la danse contemporaine que du cirque, de la musiquedes performances ou des installations sont proposées dans l’espace public, sur des scènes extérieures et in situ sur une multitude de lieux artistiques.

19 au total, ont permis une bonne respiration et la découverte d’un foisonnement de projets dans chaque recoin du périmètre. Nouveau lieu festif imaginé cette année, la Placette Centrale et sa vue à couper le souffle a vibré toute la semaine avec le soundsystem du NS Kroo, leurs invités et leur programmation dub, tropicale, électronique.

Festival de la Cité Lausanne gratuit vieille ville arts vivants, musique jeune public

Face Nord: Billie Bird

Petit festival dans le festival, le Jardin du Petit-Théâtre a fait le plein en mettant en lumière les artistes des labels locaux Hummus Records et three: four records. Pour la première fois, Les Marches situées sur le Pont Bessières ont accueilli des concerts amplifiés, tous pris d’assaut. Le rapport de proximité avec les artistes dans ce cadre majestueux offre une expérience inoubliable aux spectateurs.

Sur la Châtelaine (devant le château du XIIIe siècle) le spectacle À mon seul désir de Gaëlle Bourges avec la participation d’une vingtaines de volontaires a captivé par sa beauté et Kingdom de Agrupación Señor Serrano a connu un très grand succès. Côté musiques, les Ghanéens de Fokn Bois et les jeunes anglais de Squid ont été deux belles découvertes. Immense succès public pour les concerts de Derya Yildrim & Grup Simsek, Kokoroko, Aldous Harding, Ebony Bones ou encore pour la techno organique du Cabaret Contemporain qui a transformé le Grand Canyon en dancefloor géant.

Festival de la Cité Lausanne gratuit vieille ville arts vivants, musique jeune public

La Perchée: la fuite (Matias Pilet (FR)

La Cathédrale a accueilli Shout de Valentine Michaud et de son frère Emmanuel, un voyage onirique entre une saxophoniste et son ombre point fort de la programmation classique. La Face Nord de la Cathédrale la symphonie pop de l’incontournable Lausannoise Bille Bird.

La programmation jeune public variée et fournie a attiré de nombreuses familles avec de nombreux spectacles:cirque, théâtre, musique, marionnettes, danse à découvrir en famille et des ateliers pour expérimenter:

Festival de la Cité Lausanne gratuit vieille ville arts vivants, musique jeune public

La Perchée: Copyleft

La scène de la Perchée a accueilli vendredi La Fuite du cinéaste et metteur en scène Olivier Meyrou, petite forme de cirque qui réinvente la figure du clown, interprété par Matias Pilet qui incarne ce héros malmené, vagabonde, fugitif, réfugié d’hier ou d’aujourd’hui, tour à tour acrobate, mime, danseur, il excelle avec économie de moyens – une tente, les sonorités d’un piano bastrique, quelques bruitage évocateurs.. suivi de Copyleft, de Niconar de Elia: un tourbillon jonglé où la vitalité du corps, alliée à la virtuosité du jonglage, évolue en constante interaction avec la musique où en écho à l’univers du sport, une passe joinglée vient s’inscrire dans le même registre que celui du football..

Festival de la Cité Lausanne gratuit vieille ville arts vivants, musique jeune public

Chapiteau du cirque Trottola, La Friche

Ancré dans le quartier historique, le festival s’est installé également dans un quartier en voie d’urbanisation: la Friche du Vallon avec le cirque français Trottola (toupie en italien) qui y a dressé son chapiteau pour le spectacle intitulé Campana, créé par les circassiens et comédiens Bonaventure Gacon et Titoune Krall (conseillère artistique Cirqu’le – Ecole du Cirque de Genève) avec son esthétique singulière faite de virtuosité, où l’art circassien est prétexte à raconter l’âme humaine. En tordant la réalité ils créent un monde drôle et acrobatique ouvert au présent, ici et maintenant. Ils sont accompagnés par les musiciens Thomas Barrière et Bastien Pelenc – le duo joue en live en construisant un monde rempli de sons bigarrés, d’objets détournés, d’instruments foutraques et préparés  – et qui se révèlent également leur compagnons de cordée.

Festival de la Cité Lausanne gratuit vieille ville arts vivants, musique jeune public

Cirque Trottola

Bonaventure Gacon, barbe hirsute et allure de colosse et la fluette Titoune campent deux êtres qui, ayant connu la lueur des tréfons, cherchent l’éclat des ommets. En chemin ils s’embrouillent, se cherchent, se trouvent et s’enroulent. La patte Trottola, miraculaeuse et singulièr est faite d’exploits virtuoses (trapèze volant, portés acrobatiques..) et d’impalpables petits riens, ces instants furtifs où une mimique, un regard ahuri ou un dos fatigué sont les détails du paysage pointilliste qu’il font de la condition humaine. Les 300 places dans le chapiteau pour les trois soirées du spectacle dans le cadre du Festival de la Cité étaient pris en assaut. Mais vous avez l’occasion de voir le spectacle en tournée: du 25 septembre au 13 octobre 2019 sous Chapiteau au Théâte de Vidy, Lausanne et à Genève, dans le cadre du Festival Cirqule les jeudi et vendredi 24, 25 et mardi, mercredi 29 et 30 octobre 2019.


14e Chocolate Festival du 7 au 9 juin 2019 dans le cadre idyllique des Pyramides de Vidy, ainsi qu’au D! Club de Lausanne

Le festival ouvre vendredi 7 juin avec le techno dense de l’Anglais Alan Fitzpatrick. Installé au bord du lac Léman, le dancefloor vibrera sous les sonorités des lives de Reset Robot et de Nølah. Dès 23h00, la scène nocturne du D! Club se chargera de faire danser les festivaliers jusqu’au petit matin avec un plateau résolument techno. Samedi 8 juin, la scène lacustre recevra la tête pensante du label Whatiplay, Sascha Braemer, Tim Green, l’une des valeurs sûres du label de Sven Väth, et Frankey & Sandrino, ainsi que les performances électroniques live de Unami et Mononoid. Le D! Club recevra le petit prince de la scène électronique française et internationale, Rone. Pour compléter cette affiche alléchante, le live de Jonas Saalbach, ainsi que le set de clôture de l’Anglais Sacha Yonan. Profitant du week-end de Pentecôte, le Chocolate Festival se tiendra pour la première fois sur trois jours avec une closing party au D! club le dimanche 9 juin. Un tremplin électronique sous la forme d’un DJ Contest sera lancé en amont du festival et permettra à trois nouveaux talents de se produire en live lors de la finale le samedi 8 juin. Une initiation au mix ouvert à tous ainsi que des workshops pour les professionnels auront lieu le vendredi 8 et le samedi 9 juin.


Lausanne – Méditerranées: Temps fort sur le Maghreb, 1re édition du 2 au 4 novembre 2017

Rayhana et Frédéric Maire au Capitole à Lausanne

Du 3 au 4 novembre, Lausanne Méditerranées, un temps fort initié par la Ville de Lausanne, invite à la rencontre du Maghreb, de ses arts et de ses cultures, pour redécouvrir la richesse culturelle d’une région en dépassant les lieux communs et les idées reçues.

Ouverture de la manifestation ce jeudi 2 novembre au Cinéma Capitole avec le film: A mon âge, je me cache encore pour fumer, en présence de la jeune réalisatrice algérienne Rayhana et de la productrice Michèle Ray, en collaboration avec la Cinémathèque suisse, en photo en discussion avec Frédéric Maire de la Cinémathèque Suisse. Dans les années 1990, au début de la vague de terreur islamiste qui va mener l’Algérie à la guerre civile, un groupe de femmes se retrouve dans un hammam. A l’abri du regard des hommes, elles partagent les joies et les peines de la condition féminine musulmane, se confrontent, s’interpellent…

Au Théâtre de Vidy assistez samedi 4 novembre au débat: Maghreb/Europe – Art et culture: entre histoire commune, échanges et coopération , à 16h (entrée libre), et au concert des Tunisiens Amine et Hamza (oud et qanoun) à 20h30 (entrée libre) au Pavillon,  et à une soirée dansée avec un parcours dans l’oeuvre hypnotique, entre esthétisme et spiritualité, de la chorégraphe algéroise Nacera Belaza: La Nuit, La Traversée, Sur le fil vendredi 3 novembre à 20h et samedi 4 novembre, à 18h (entrée payante).

En parallèle se tient le 20e Ciné-Festival du 1 au 5 novembre à Lausanne-Prilly, sept films et documentaires en compétition: Une soirée Cuba libre avec animation musical vendredi 3 novembre dès 18h au Cinétoile à Prilly et l’inauguration du nouveau bar du Café Corto avec projection des films en compétition: Buena Vista Social Club: adios de Lucy Walker vendredi à 18h30, suivi de Marvin ou la belle éducation d’Anne Fontaine à 20h30 au Cinétoile à rilly, en présence de la cinéaste.