Noël et Réveillon – Geneva Lux, Festival de lumières à Genève

Hivernals Nepenthes de Sophie Guyot

Geneva Lux 2021, 7e édition de ce festival de lumières du vendredi 22 au dimanche 31 janvier

21 oeuvres lumineuses d’artistes suisses et internationaux illumineront les rues de Genève dès la tombée de la nuit, initié par le Département de la sécurité et des sports de la Ville de Genève. Dans l’hyper-centre, mais aussi dans les quartiers, comme aux Pâquis, aux Eaux-Vives ou à Plainpalais. Des artistes suisses mais aussi français, anglais ou allemands ont uni leur talent pour vous surprendre et jeter sur nos rues une lumière originale, tantôt ludique et provocante, tantôt douce et joyeuse. Parmi les nouveautés de cette édition, on relèvera notamment la baleine et son baleineau du collectif CUBE HTX qui nageront à l’abri de l’île Rousseau. Tout en restant dans le registre animalier, mais en repassant sur la terre ferme, le groupe LAPS nous fera gentiment frissonner avec ses araignées installées sur la Rotonde du Mont-Blanc. Les fleurs seront aussi au rendez-vous avec les très beaux coquelicots des PITAYA qui pousseront rue Chantepoulet et rue du Mont-Blanc, sans oublier les fameuses «Hivernales Népenthèses» de l’artiste suisse Sophie Guyot qui reviennent place du Rhône.

Parmi les nouvelles créations, on relève notamment Le Pont de la Machine par Mourka, dont la scénographie illumine l’esplanade du pont par des cadrans solaires disposés comme une dentelle d’antan et par une animation de rouages lumineux sur la façade de la Cité du Temps afin de donner l’illusion d’engrenages qui tournent. Des traits de lumières et des guirlandes complètent ce dispositif (photo à gauche). Plusieurs parcours sont proposés: En famille – Au fil de l’eau – Rive droite.

Photographies de l’Île Rousseau, décembre 2020. Droits photos : ©Laurent Guiraud

La magie de Noël prend ses quartiers au coeur de l’île Rousseau du 10 au 31 décembre 2020

La magie de Noël aura bel et bien lieu à Genève, avec un concept exclusif et éphémère, imaginé par Du Rhône Chocolatier, repris par Joël Fradkoff et Joël Dicker et son partenaire l’Hôtel des Bergues. Sur la romantique île Rousseau, récemment parée de mille feux à l’occasion du Geneva Lux Festival, un lodge d’hiver accueillera les gourmands dans un univers féérique et gustatif, pour un goûter ou un repas en soirée. Afin de respecter les mesures sanitaires, ce concept se tiendra uniquement en extérieur, avec une terrasse chauffée pour l’occasion et des plaids mis à disposition des frileux. L’offre de restauration déclinera boissons et mets chaud: fondues au chocolat, raclettes au fromage, panettones artisanaux et créations de Noël chocolatées by Du Rhône Chocolatier, le tout accompagné d’une belle sélection de vins genevois et suisses, et de champagne. Les enfants ne seront pas oubliés, avec le traditionnel chocolat chaud de la Maison du Rhône. L’Île du Rhône ouvrira ses portes ce jeudi 10 décembre dès 17h pour la soirée d’inauguration et de partager avec eux leur passion pour leur savoir-faire artisanal. Mercredis, jeudis et vendredis de 17h à 22h, samedis et dimanches de 12h à 22h

Geneva Lux 2020, 6e édition du vendredi 24 janvier au dimanche 2 février 2020, 26 oeuvres lumineuses d’artistes suisses et internationaux illumineront les rues de Genève dès la tombée de la nuit. Parmi les onze nouvelles créations, on relève notamment les dodus Anooki, un duo d’esquimos lumineux, espiègles et imposants (6 m de haut) se sont emparés de l’espace urbain, jouant avec les places, les bâtiments, les monuments,  s’amusant sur le toit de la gare Cornavin. Ces Inuits, une création de Moetu Batlle et David Passegand, sont les premiers concernés par les conséquences dramatiques du réchauffement climatique, trouvant refuge à Genève pour 10 jours, ils ont sensibilisé le public de manière subtile, accessible et joyeuse. La création de Janet Echelman Earthtime 1.26, une immense forme flottante à la Place Bel Air, composée de couches de fibres, entrelacées et nouées ensemble en de vibrantes nuances qui pulsent au gré du vent et de la météo, générant une chorégraphie de couleurs ondulantes, s’est animée grâce à la projection de lumières colorées. Souple et ultralégère, l’œuvre a été conçue pour être présentée dans des villes du monde entier, manifestation physique de leur interconnexion.

Marché de Noël du 4 au 31 décembre 2019 au Parc des Bastions

Marché de Noël, Parc des Bastions, 2019, entrée

Marché de Noël, Parc des Bastions, 2019

Le Marché de Noël transforme le Parc des Bastions en véritable monde magique de Noël pendant tout le mois de décembre. Des dizaine d’artisans de la région, de créateurs et de producteurs de délicatesses vous présentent leurs trésors du 4 au 31 décembre. Un village de Street Food hivernal, grand Chalet à Fondue avec le nouveau Christmas Pub où tous les jeudis, vendredis et samedis différents DJ seront invités pour mettre l’ambiance dès 19h et jusqu’à la fermeture à minuit, des bars à vin chaud pour l’apéro.

Parc des Bastions Genève Noël aux

Patinoire, Kiosque des Bastions

Une patinoire, un carrousel et un chalet d’animations accueillent familles et enfants. Lundi à mercredi, 11h à 21h, jeudi à samedi 11h à 22h, dimanche 11h à 20h. Une multitude d’artistes viendront se produire au Marché. De l’Orchestre de la Suisse Romande à des défilés d’échassiers lumineux, en passant par un concert de cors des Alpes. Programme Noel aux Bastions.

La patinoire est ouverte du 16 novembre 2019 au 23 février 2020 sur la Place de Sardaigne à Carouge, mardi à vendredi dès 15h30, samedi 9h à 20h, dimanche 10h à 20h, de nombreuses animations, parmi lesquelles cinq discos pour enfants, une journée de jeux, de contes et de bricolages et une action de soutien en faveur d’urbaSEN, la Coopérative des habitants de Pikine au Sénégal (Patinez pour aider). À côté de la Patinoire, l’Ice Bar ouvre sa porte à qui veut se restaurer dans une ambiance chaleureuse. Pour la première fois, les personnes en fauteuil roulant peuvent faire l’expérience de la glisse en s’installant, avec leur fauteuil, sur l’une des deux «plateformes à patins», mises à disposition par la Fondation Cerebral. Plusieurs afterwork en musique sont également au programme. Découvrez le programme complet des animations ICI.


Noël aux Bastions

Noël aux Bastions du 6 au 31 décembre 2018

Pour la première fois à Genève, un Marché de Noël s’est tenu du 6 au 31 décembre au parc des Bastions à Genève. Ses charmants chalets en bois avec des spécialités du monde et régionales, illuminés par des guirlandes lumineuses ont attire les foules.

Fête du 31 décembre 2018: concerts, DJs, feux d’artifice sur le quai du Mont-Blanc

La fête du réveillon organisée par la Ville de Genève a repris ses quartiers sur le quai du Mont-Blanc. Trois scènes ont proposé de 21h à 3h une programmation variée qui a valorisé les talents locaux et féminin: La Grande Scène de la Rotone a accueilli entre autres le groupe Wuïwa (Afro Pop), la Brésilienne Flavia Coelho (00:15) et Gypsy Sound System Orkestra (01:30), celle des Mouettes les musiques urbaines, celle des Bains des musiques électroniques dans la scénographie du quai, grâce à une collaboration avec l’équipe du Mapping festival. Le magnifique feu d’artifice  qui a suivi le décompte du passage à l’an neuf a été offert par le Grand Hôtel Kempinski. Le célèbre artificier Pierre-Alain Beretta a été à la manœuvre de ce spectacle pyrotechnique de 15 minutes. Un spectacle qui a illuminé la rade de mille couleurs. Les services de Noctambus et de Nez Rouge ont été disponibles la nuit du 31 décembre pour permettre de rentrer en toute sécurité.

Promenade de la Treille

La Commémoration officielle de la Restauration de la République a eu lieu comme tous les matins du 31 décembre sur la promenade de la Treille: 23 coups de canon tiré dès 8h (correspondant aux 23 cantons suisses), aubade donnée par le Corps de musique de Landwehr, partie officielle en présence de la conseillère d’Etat Nathalie Fontanet au pied de la statue de Pictet de Rochemont, suivie d’une collation est offerte par le Conseil d’Etat sous l’ancien Arsenal. En 1798, occupée militairement, Genève est annexée à la France et devient chef-lieu et préfecture du département du Léman. Suite aux défaites de l’armée napoléonienne, les troupes françaises se retirent de la ville le matin du 30 décembre 1813. Les troupes autrichiennes arrivent à Genève dans l’après-midi, annonçant la restauration de l’ordre ancien. Le 31 décembre, une proclamation d’indépendance est préparée et un gouvernement provisoire est constitué. Genève retrouve son statut de république indépendante.


Geneva Lux 2018, 5e édition du 29 novembre au 13 janvier 2018

Lux-Ige de Ben Busche

25 œuvres lumineuses d’artistes suisses et internationaux, dont six œuvres nouvelles illumineront les rues de Genève dès la tombée de la nuit. L’artiste anglais Chris Plant installe contre le mur de la promenade de l’Observatoire des cercles de lumières qui, en changeant constamment de couleurs, excitent et perturbent notre perception de l’œuvre et de son environnement. Les créateurs d’Encor Studio inventent un nouveau type de mapping vidéo sur la façade de l’Hôtel des Bergues en travaillant sur une approche typographique de l’architecture du bâtiment. Le collectif Pitaya investit une partie de la promenade Saint-Antoine pour y poser des traits de lumière sur plusieurs rangées d’arbres afin de créer un univers très graphique au-dessus de nos têtes. Ils font aussi voler des oiseaux au-dessus du Parc des Bastions et du Marché de Noël. L’artiste Mourka Glogowski crée un banc de poissons qui parcourt la rue des EauxVives. Les étudiants de la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève ont réalisé« Head Lux », une projection d’images qui sera diffusée place de la Madeleine. Le Fonds municipal d’art contemporain présente 4 œuvres : l’œuvre murale de Frédéric Post, visible toute l’année, illumine la place de Montbrillant. L’installation polymorphe du duo Alexandre Burdin et Boris Edelstein promène ses formes géométriques sur la rade et transforme le Vevey en bateau-phare. Aux Bains des Pâquis, The Montesinos Foundation (Elena Montesinos) hisse au-dessus de l’eau sa composition de néons reprenant des éléments iconiques du célèbre billet vert américain, et propose avec espièglerie une nouvelle enseigne dans ce paysage marqué par l’industrie du luxe. Enfin, la lente et délicate balade des montgolfières imaginées par Denis Savary donne à voir les ruelles de la Vieille-Ville comme un décor cinématographique, le temps de quelques rendez-vous magiques. Inauguration jeudi 29 novembre à 18h.


4e édition de Geneva Lux, Festival de lumières du 1 décembre au 14 janvier 2018

Voyageur de Cedric Le Borgne

Des oeuvres artistiques de lumières investissent la Ville durant la période des fêtes de fin d’année. Six nouvelles créations viennent s’ajouter sur un total de 22 oeuvres lumineuses. Parmi celles-ci, on relèvera notamment les montgolfières oniriques de Denis Savary qui flotteront sur la Vieille-Ville selon un calendrier précis. (performances: les jeudis 4 et 11 janvier 2018 dès 18h, les samedis 6 et 13 janvier 2018 dès 17h). Le FMAC propose Roma Roma Roma, ainsi que Maxima Lvx Viriditatis d’Elena Montesinos, qui déploie une iconographie inspirée de la science-fiction sur le bateau à roue Italie de la CGN.

Des œuvres sont ainsi installées sur la place de la Navigation, au Rond-Point de Plainpalais et au Rond-Point de Rive. Les Rues Basses ne sont pas délaissées pour autant, puisque 48 edelweiss signées Mourka font scintiller les rues de la Confédération, du Marché, de la Croix d’Or et de Rive. En face de la gare Cornavin: Lux-Ige revient avec ses lustres de 4 mètres de Ben Busche sur l’Esplanade et la Rue du Mont-Blanc,  les Hivernales Népenthèses de Sophie Guyot à la Place Longemalle, Les Voyageurs de Cédric Le Borgne, des personnages invisibles le jour vivent grâce à la lumière la nuit à Bel-Air sur le toit et au-dessus du Rhône….Cette année deux projections vidéo sont diffusées en boucle, chaque soir de 17h à minuit, du 1er décembre 2017 au 4 janvier 2018. La première, signée par l’artiste Yan Nguema, sera diffusée sur la façade de l’Hôtel des Bergues tous les soirs. La deuxième œuvre vidéo: Double vue, est visible devant le temple de la Madeleine. Cette création a été imaginée par les étudiants de la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD) dans un atelier conduit par la designer Camille de Dieu.