Prix du cinéma suisse – Semaine des nominés

Bruno Ganz

Semaine des nominés du 19 – 25 mars 2018 aux Cinémas du Grütli à Genève

Jean-Stéphane Bron

Jean-Stéphane Bron

Le public genevois à pu découvrir la diversité du cinéma suisse lors des projections des films nominés. Septante-neuf films dans 12 catégories inscrits pour le Prix du cinéma suisse. Les quelque 350 membres de l’Académie du cinéma suisse ont examiné et jugé chacune des œuvres présentées. Des rencontres avec les professionnels nominés – réalisateurs, producteurs, comédiens – accompagnent les films présentés tout au long de de la semaine. Des projections gratuites du samedi 24 et dimanche 25 mars ont permis notamment de revisiter la carrière exceptionnelle du genevois Georges Schwizgebel, grand maître du film d’animation et lauréat du Prix d’honneur 2018.

Palmarès: Le film «Blue My Mind», réalisé par Lisa Brühlmann et produit par Tellfilm S.à.r.l, a reçu troisdistinctions: celles de «Meilleur film de fiction» et de «Meilleur scénario», le prix de la «Meilleure interprétation féminine» allant à Luna Wedler pour le rôle de Mia. Le prix du «Meilleur documentaire» a été décerné au réalisateur  Jean-Stéphane Bron et à la sociétéde production Bande à part Films S.à.r.l. pour «L’ Opéra de Paris».«Facing Mecca» de Jan-Eric Mack (Dschoint Ventschr Filmproduktion SA)  aété désigné «Meilleur court métrage» et «Airport» de Michaela Müller (Schick Productions) «Meilleur film  d’animation».

Max Hubacher dans le film Mario

Les prix récompensant la «Meilleure interprétation masculine» et  la«Meilleure interprétation dans un second rôle» ont été décernés à Max Hubacher et à Jessy Moravec, qui incarnaien t respectivement lespersonnages de Mario et de Jenny Odermatt dans le film «Mario»(production: Triluna Film SA; réalisation: Marcel Gisler). Le prix pour la «Meilleure musique de film» est revenu au trio formé de Diego, Lionel Vincent et Nora Baldenweg, pour sa composition pour le film «Die kleine Hexe» (production: Zod iac Pictures Ltd ; réalisation: Michael Schaerer). Pio Corradi a reçu le prix de la « Meilleure photographie »pour le documentaire «Köhlernächte» (production: Zeitraum Film S.à.r.l.; réalisation: Robert Müller ). Gion-Reto Killias s’est vu décerner celui du «Meilleur montage» pour le documentaire «Almost there» (production: Hugofilm Produc tions S.à.r.l., Intermezzo Films SA; réalisation: Jacqueline Zünd). Le Prix spécial de l’Académie a été attribué au maquilleur Thomas Nellen pour son travail dans le film «Vakuum» (production: Dschoint Ventschr Filmproduktion SA; réalisation: Christine Repond). Le Prix d’honneur a été décerné à Georges Schwizgebel, distinguant pour  l’ensemble de son œuvre l’un des créateurs dans  le genre les plus reconnus au monde.

L’Office fédéral de  la culture s’associe à ses partenaires, la SRG  SSR et l’association «Quartz» Genève Zurich, pour rendre hommage à la production cinématographique suisse; la cérémonie est organisée encollaboration avec Swiss Films, l’Académie du cinéma suisse et les Journées de Soleure.

La prochaine édition du Prix du cinéma suisse aura lieu le vendredi 22 mars 2019 à Genève.


Cérémonie de remise des Prix du cinéma suisse 2017 du vendredi 24 mars au Bâtiment des Forces Motrices à Genève

La « Semaine des nominés » existe grâce à l’engagement de l’Association « Quartz » Genève Zürich, qui réunit le canton et la Ville de Genève ainsi que la Ville de Zurich, et grâce à une contribution du canton de Zurich.

Marie Leuenberger

Sophie Hunger

La cérémonie de remise des Prix du Cinéma Suisse 2017 a eu lieu cette année à Genève (en alternance avec Zurich) à l’endroit atypique des grands événements genevois, à savoir au BFM – Bâtiment des Forces Motrices, en collaboration avec l’office fédéral de la culture, en présence du conseiller fédéral Alain Berset et filmé par la SSR.

Un hommage au grand comédien Bruno Ganz, en présence de grands artistes qui ont remis les prix entre autres le dessinateur de presse suisse Patrick Chappatte (photo à gauche en bas) et la comédienne bien connue en Suisse Romande Brigitte Rosset, en photo avec la comédienne belge Natacha Régnier (photo suivante).

Brigitte Rosset et Natacha Régnier

Patrick Chappatte

Primé de multiples fois à l’international, Ma vie de Courgette, le film d’animation de Claude Barras  (photo de droite), a été sacré Meilleur film de fiction lors du Prix du cinéma suisse. Ce film suisse à succès a également remporté le Prix de la Meilleure musique de film (Sophie Hunger) ainsi que le Prix spécial de l’Académie.

The Divine Order de Petra Volpe, film de fiction portant sur le combat pour le droit de vote des femmes en Suisse, a lui aussi obtenu trois trophées: le Meilleur scénario (Petra Volpe), la Meilleure interprétation féminine (Marie Leuenberger) et la Meilleure interprétation dans un second rôle (Rachel Braunschweig), avec également les deux grandes actrices Sibylle Brunner et Therese Affolter (en photo).

Claude Barras

Sibylle Brunner et Therese Affolter

Cahier africain, le documentaire de Heidi Specogna, a été primé à deux reprises: Prix du Meilleur documentaire et Prix du Meilleur montage pour Kaya Inan. Ce sont ces trois films qui ont dominé la 20e édition du Prix du cinéma suisse. En parallèle le meilleur du cinéma suisse a été présenté du 20 au 26 mars dans le cadre de la Semaine des Nominés aux Cinémas du Grütli, les deux derniers jours l’entrée était libre pour voir les films primés.