Genève: Grand-Saconnex Route des Nations

Cérémonie du Percement du tunnel de la future route des Nations vendredi 15 octobre 2021

Michel Pomatto, maire du Grand Saconnex – Paul Freudiger, entreprise Marti – Stefano Coraducci, Office fédéral des routes – Serge Dal Busco, Conseil d’Etat

Les deux fronts de creuse du tunnel de la route des Nations se sont rejoints ce vendredi 15 octobre 2021 en fin de matinée, marquant une étape à la fois symbolique et stratégique dans le cadre de la réalisation du futur axe destiné à mieux connecter le quartier des organisations internationales à l’autoroute. Une soixantaine d’ouvriers se sont relayés depuis septembre 2017 pour percer le tube de près d’un demi-kilomètre creusé entre 7 et 19 mètres de profondeur. La mise en service de la route des Nations est prévue pour la fin du premier semestre 2023. Pendant 40 mois, les travaux de creuse de la calotte ont été menés sur deux fronts, Appia en aval et Colovrex en amont, progressant de 70 cm par jour. Cette creuse a produit 60’000 m3 de matériaux, soit l’équivalent de 16 piscines olympiques, dont une partie a pu être revalorisée directement sur le projet. A noter que la composition très spécifique du sous-sol, avec des couches géologiques très différentes, a rendu les travaux particulièrement complexes. « Il s’agit d’une réalisation d’importance majeure« , a souligné M. Serge Dal Busco, président du Conseil d’Etat et conseiller d’Etat chargé du département des infrastructures lors de la cérémonie officielle. « Une fois en service, la route des Nations constituera une infrastructure stratégique pour la mobilité de l’ensemble du canton. En effet, outre le fait de renforcer et de fluidifier le trafic entre l’autoroute et le cœur de l’agglomération, le nouvel axe délestera la route de Ferney et permettra d’y créer une ligne de tram et des axes efficaces et confortables, pour les vélos comme pour les piétons. Une alternative efficace sera ainsi offerte pour le trafic automobile pendulaire. Au final, la route des Nations permettra un renforcement multimodal de toute cette zone. »

Conçue pour pouvoir accueillir 20’000 véhicules par jour, la route des Nations reliera sur 1,2 km – dont 80% du tracé en sous-terrain – l’avenue Appia à la nouvelle jonction autoroutière du Grand-Saconnex, actuellement en cours de finalisation sous l’égide de l’Office fédéral des routes. Ces deux chantiers font l’objet d’une importante coordination pour assurer le fonctionnement de l’infrastructure dès sa mise en service. D’importants travaux restent à réaliser avant la fin du premier semestre 2023, date prévue de mise en service de la route des Nations, avec, notamment, la creuse de la partie inférieure de la galerie (appelée le stross), les travaux d’étanchéité du tunnel, l’aménagement intérieur de celui-ci, l’équipement électromécanique ou encore la fin des travaux du carrefour entre l’avenue Appia et la route des Morillons. La route des Nations bénéficie d’un crédit d’investissement de 153 millions de francs.

Tram des Nations: exposition autour de la place des Nations en été 2021

A gauche Antonio Hodgers, conseiller d’Etat

à droite Laurent Jimaja, conseiller administratif du GrandSaconnex

ainsi que Frédérique Perler, Maire de la Ville de Genève et Anne Hornung-Soukup, présidente des TPG

Pour présenter la démarche de concertation du Tram des Nations initiée en 2019, une exposition a été inaugurée le 24 juin 2021 par Serge Dal Busco, président du Conseil d’Etat, Antonio Hodgers, conseiller d’Etat chargé du département du territoire (DT), Frédérique Perler, Maire de la Ville de Genève, Laurent Jimaja, conseiller administratif du GrandSaconnex et Anne Hornung-Soukup, présidente des TPG.

La ligne de tram actuelle 15 sera prolongée jusqu’au Grand-Saconnex puis Ferney-Voltaire à l’horizon 2025 après deux ans de travaux. Elle empruntera la route de Ferney réservée prioritairement à ce nouveau transport public ainsi qu’à une double bande cyclable. Le trafic automobile se fera prioritairement sur la route des Nations mise en service à fin 2023. Bien plus qu’une ligne de tram, ce projet propose de redessiner la mobilité et les espaces publics dans le secteur. C’est ainsi que des urbanistes et paysagistes collaborent avec les ingénieurs en mobilité et génie civil depuis les prémices du projet. Les deux communes concernées (Genève et Grand-Saconnex) travaillent en amont pour concevoir les espaces publics en cohérence avec le tram et les nouveaux quartiers. C’est ainsi que de nouvelles liaisons piétonnes seront réalisées pour relier, par exemple, les deux côtés de la route de Ferney.

Pour contribuer à la conception du projet du Tram des Nations, une démarche de concertation a été organisée en 2019 et 2020. Déclinée en huit dispositifs différents – malgré la situation sanitaire – elle a rassemblé 1500 personnes autour de ce projet. La démarche participative a permis de faire des choix stratégiques, comme prioriser la mobilité douce et collective ou encore préserver le patrimoine bâti et paysager. Elle a amélioré la conception du projet et a fait émerger les savoirs d’usage. L’exposition fait ainsi office de restitution de la démarche de concertation et met en évidence les apports de cette dernière, thématique par thématique. 214 propositions ont ainsi émergé, elles sont présentées et disponibles sur participer.ge.ch.

Combiné à la mobilité douce, le Tram des Nations fait la part belle à l’environnement. En plus de n’émettre aucun CO2 ce projet promeut l’usage des vélos (des haltes vélos seront installées à proximité des arrêts). Plus encore, le projet prévoit une très large arborisation du secteur, notamment côté « entrée de ville » au Grand-Saconnex, qui sera repensée, ainsi qu’une végétalisation du tram sur de larges tronçons. La trame paysagère verte du secteur avec ses cordons boisés, grands parcs et domaines sera renforcée. Le patrimoine sera préservé au maximum, notamment le mur d’enceinte côté Nations, et mis en valeur par les espaces publics réalisés et des choix architecturaux (Loge de la Pastorale, Cure catholique, Domaine Pictet…). Des éléments d’éclairage parcimonieux, le traitement des eaux par des noues urbaines, la recherche de biodiversité dans le choix des essences, la réutilisation des matériaux sur le site ou encore la prise en compte des îlots de chaleur font d’ores et déjà partie intégrante du projet.

Le projet en quelques chiffres:
5.5 km de nouvelle ligne sur la rive droite exploitée par les TPG; 2 tronçons: 3 km sur la route de Ferney, entre la place des Nations et Grand-Saconnex P+R (tronçon 1) et 2,5 km jusqu’à Ferney-Voltaire (tronçon 2); 10 stations: Nations, Intercontinental, Morillons, Pommier, Grand-Saconnex Place-Carantec, Susette, Grand-Saconnex P+R, Le Cours, Allée de la Tire, P+R Bisous; 3 villes desservies: Genève, Grand-Saconnex et Ferney-Voltaire; 12 quartiers desservis: Jardins des Nations, Sous-Bois, Colombettes, Budé, Morillons, Pommier, Carantec, Susette, zone commerciale Poterie, Paimboeuf, Très-La-Grange, Cité internationale des savoirs; 6 minutes de cadence maximale; 193 millions budgétés pour la partie genevoise jusqu’à la frontière, subventionnés à 40% par la Confédération, et à 60% par le canton de Genève et les communes. Le tronçon 2 jusqu’à Ferney-Voltaire figure dans le projet d’agglomération 4 (2024-2027); mi-2023: démarrage des travaux; décembre 2025: mise en service.
Retrouver le projet du Tram des Nations sur ge.ch/blog/tram-nations