Les Musées de la Ville de Morges

Musée Alexis Forel à Morges

Morges Paris Bretagne. L’aventure artistique d’Emmeline & Alexis Forel du 21 avril au 5 septembre au Musée Alexis Forel 

Des recherches récentes invitent à un nouvel éclairage sur les figures fondatrices du Musée comme d’ambitieuse et ambitieux artistes. Originaires de Morges et de Saint-Prex, Emmeline et Alexis Forel quittent leur famille et tout ce qu’iels connaissent pour réaliser leur vocation d’artistes dans la ville qui est au cœur du monde de l’art au XIXesiècle : Paris. Comme la plupart des jeunes artistes, iels y vivent modestement, apprennent le dessin, côtoient aspirants, professeurs et artistes aguerris, fréquentent Salons et Expositions Universelles. Et comme nombre de leurs pairs, iels font le voyage en Bretagne, haut lieu de rendez-vous artistique depuis les années 1860, marqué par la présence de Gauguin et l’École de Pont-Aven, mais aussi par des artistes de tous courants qui emplissent les auberges, les villages, les champs, les falaises pour représenter la nature sauvage et les traditions ancestrales de cette région. Leurs œuvres – gravures pour Alexis, pastels et peintures à l’huile pour Emmeline – traduisent la richesse de leurs expériences et les joies de leur découvertes, accrochées dans le lieu qu’iels ont choisi ensemble pour pérenniser leurs trésors. Cette exposition a également pour but de redonner une juste place à Emmeline Forel, qui loin d’être seulement « l’épouse de », est une artiste, bien-sûr, mais aussi la véritable maîtresse des lieux en qualité de conservatrice et restauratrice des collections de ce musée dont elle a pris soin des décennies durant, après la mort d’Alexis.

Ouverture: mercredi > dimanche 14h à 18h

Federer – ça va être sa fête! du 17 juin au 20 septembre 2021 à la Maison du Dessin de Presse, Morges

La Maison du Dessin de Presse place l’été sous le signe du tennis en conviant Herrmann et Vincent et « Mirka & Rodger« , le nouveau tome de leur bande dessinée consacrée à notre star nationale enviée à l’internationale, qui fêtera ses 40 ans le 8 août.  A côté des croquis et des planches exposées sur nos murs, une trentaine de dessins de presse retracent les grands moments du tennisman depuis 2003. En 2018, les dessinateurs de presse Herrmann (LaTribune de Genève) et Vincent (Le Courrier, Vigousse, La Torche 2.0) sortaient leur bande dessinée « Rodger, l’enfance de l’art », fable fantasmée sur la conception du mythe Federer. L’occasion pour la Maison du Dessin de Presse de présenter le travail des dessinateurs de presse sur un récit au long court. Dans une scénographie reprenant les codes des courts et des matches de tennis, l’exposition propose ainsi près de 80 planches et croquis issus des deux tomes. Se succèdent des dessins d’Alex, Ballouhey, Barrigue, Bénédicte, Bertschy, Burki, Caro, Chappatte, Mix & Remix, Pétillon, Pitch, Soulcié, Schrank et Swen. Vernissage jeudi 17 juin, 18h. Présence à confirmer: contact@mddp.ch.

Horaires:
Me-Ve 14h-18h / Sa: 10h-18h / Di 14h-18h
Entrée libre et ouverts les jours fériés

Archives: les Expositions, événements passées

Willis from Tunis – Dix ans de printemps arabe toutes griffes dehors du 25 mars au 16 mai 2021 à la Maison du Dessin de Presse, Morges

Patrick Chappatte, dessinateur de presse et Marie Deschenaux, spécialiste en communication et réseaux sociaux

Willis From Tunis, c’est l’histoire d’un chat qui naît en réagissant au discours de Ben Ali le 13 janvier 2011. Depuis dix ans et le début du printemps arabe en Tunisie, Willis n’a pas cessé de feuler ni de sortir ses griffes. Willis est une création de la dessinatrice tunisienne Nadia Khiari, en quelque sorte son alter ego qui n’hésite pas à égratigner la corruption, la vie familiale, le terrorisme ou le patriarcat. En collaboration avec l’artiste, la Maison du Dessin de Presse a sélectionné près de 80 dessin Ouverture le 25 mars à midi (les vernissages sont encore encore interdits). Table ronde du 7 mai 2021 sur le dessin de presse et les réseaux sociaux dans le cadre de l’exposition « Willis from Tunis, 10 ans de printemps arabe, toutes griffes dehors », avec Patrick Chappatte, Vincent L’Epée, Marie Deschenaux et la présence de Barrigue et de Luc Schindelholz et Nadia Khiari en direct depuis Tunis (en photo sur l’écran). En savoir plus.

Horaires: me-ve: 14h-18h, sa: 10h-18h / di: 14h-18h (ouvert le lundi de Pâques et le jeudi de l’Ascension)

A gauche: Barrigue, fondateur de Vigousse, à droite: Vincent L’Epée, dessinateur de presse et Luc Schindelholz, fondateur de La Torche 2.0

Les chantiers navals. Un patrimoine en péril? du 27 mars au 13 juin 2021 à la Fondation Bolle, Morges

Reconstruction d’un podoscaphe (ancêtre du paddle) – embarcation à deux coques, sorte de catamaran propulsé à la pagaye, selon les plans de Silas Pfund, Rolle, 1903. Sebastian Godard, constructeur de bâteaux de Rolle

Cette exposition est la première traitant de la thématique de la construction navale lémanique. En effet, la Suisse romande est réputée pour la qualité de sa construction navale et les chantiers abondent sur le pourtour du lac. Mais pour combien de temps encore et dans quelles conditions? Divers facteurs, notamment économiques, ont favorisé l’essor de nombreux bateaux d’excellente qualité, souvent innovants, sur les eaux du Léman. Propriétaires amoureux de bel ouvrage et artisans chevronnés ont contribué et contribuent encore à la remarquable image et réputation de la construction navale suisse. Grâce à une corporation bien organisée, la formation au métier a toujours été assurée et des générations de jeunes passionnés se sont succédés dans les chantiers, garantissant ainsi un transfert des connaissances. Aujourd’hui, il apparaît indispensable d’attirer l’attention du public sur la pérennité de cette profession et de faire mieux connaître toute la richesse de cette tradition lémanique.

L’exposition se veut didactique : dans une des salles reconvertie spécialement en atelier pour l’occasion, un bateau (un podoscaphe, selon les plans de Silas Pfund, Rolle, 1903) est construit sur place par des constructeurs navals qui sont présents quotidiennement pour expliquer aux visiteurs les étapes de sa réalisation. De plus, un ensemble de plans, photographies d’archives, outils anciens et maquettes permettent de se rendre compte de la variété de ces savoir-faire.

Des textes retracent en outre l’historique des chantiers navals lémaniques (salle en photo à gauche).

Un troisième volet présente des photographies de chantiers navals et de bateaux réalisées par le photographe Yves Ryncki. Sa passion pour la photographie navale trouve son origine et ses sources d’inspiration dans les nombreuses régates auxquelles il a participé durant des années tant au niveau national qu’international (photos d’Yves Ryncki à gauche). Son ouvrage « Histoires de Constructeurs navals » paraît à l’occasion de cette exposition.

La Rétro 20 s’invite dans la rue du 11 décembre 2020 au 7 février 2021

C’est une première, la Maison du Dessin de Presse à Morges propose sa Rétrospective du dessin de presse suisse en version hors-les-murs. Tout le long de la Grand-Rue à Morges, près de 130 dessins de presse vous invitent à revivre avec humour et talent une année particulière, faite de raviolis en boîte et de télétravail, de rencontres masquées et de cheveux en pagaille, de politiciens tiraillés et de soignants applaudis. Sans oublier les votations en Suisse ou, à l’international, le Brexit, le mouvement Black Lives Matter ou l’élection de Joe Biden, 46e président des Etats-Unis le 20 janvier prochain. En parallèle, la Rétro s’expose également à la Maison du Dessin de Presse, avec 90 différents dessins de presse, sur d’autres thèmes de l’année, demandant davantage de perspective ou d’avertissement, à l’instar de l’affaire Crypto, du procès des attentats de janvier 2015, de la violence faite aux femmes, de l’affaire Darius Rochebin. En savoir plus.

Horaires: à la Maison du Dessin de Presse, mar-ven: 14h-18h /sam: 10h-18h /dim: 14h-18h

Impressions d’antan. Alphonse Deriaz (1827-1889), photographe du 3 octobre au 31 décembre 2020 à la Fondation Bolle, Morges

Alphonse Deriaz naît à Baulmes le 16 mai 1827. Très vite il fait le choix de quitter le pied du Jura et de partir découvrir le monde. D’abord l’Angleterre puis l’Australie et les Etats-Unis avant de revenir en Europe, à Paris, où il se familiarise avec l’art de la photographie aux côtés d’Abel Niépce de Saint-Victor, neveu du célèbre inventeur de ce nouveau medium. En 1870, la guerre franco-prussienne incite Alphonse Deriaz à rentrer au pays et il installe son atelier rue Centrale à Morges où il travaille jusqu’à son décès en 1889. En savoir plus.

Pompiers. Du Tocsin au 118 jusqu’au 22 novembre 2020 au Musée Alexis Forel

Le feu et sa fureur, les tempêtes et les inondations anéantissent aveuglément tout ce qui se trouve sur leur passage en ne laissant parfois que ruines et souvenirs. En leur faisant face en toutes circonstances, la figure du pompier, soldat du feu, s’impose en héros ! Au-delà de la réalité, il domine aussi de nombreuses fictions littéraires ou cinématographiques comme dans Chaplin Fireman, La Tour infernale ou Backdraft. Et très tôt, il habite l’imaginaire de l’enfant qui se rêve en pompier… Pompiers du réel et pompiers de fiction se croisent dans cette exposition qui présente autant des thèmes universels qu’un ancrage historique vaudois. Avec une attention particulière consacrée au 250ème anniversaire de la première compagnie morgienne de pompiers instituée/organisée par les Bernois en 1770. Aussi sa commémoration en 2020 constitue le point de départ de ce beau projet. Provenant de collections publiques et privées, de photographies, films d’archives et de témoignages, véhicules et objets originaux donnent à cette exposition une dimension concrète et spectaculaire qui s’adresse aussi bien au spécialiste qu’au grand public. Mercredi à dimanche 14h à 18h. En savoir plus.

 

Vivement l’urgence, l’exposition sur le dessin de presse et l’écologie de la planète reprend du 20 mai au 21 septembre 2020 à la Maison du Dessin de Presse à Morges

A travers un choix d’une centaine de dessins par trente artistes de Suisse, de France, de Belgique, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, du Burkina Faso et de Chine, le parcours se dessine en fonction des quatre éléments (eau. air, terre, feu) qui rythment les thématiques abordées. Retrouvez ainsi Burki, Mix & Remix, Cabu, Pétillon, Tignous, Chappatte, Barrigue, Alex, Vincent, Bénédicte, parmi les artistes exposés.
Horaires: Me-Ve: 14h-18h / Sa: 10h-18h / Di: 14h-18h. Ouvert à l’Ascension, Pentecôte et le lundi du Jeûne. Entrée libre.

Dessins de Pressoir – 100 ans d’André Paul du 1er juin au 27 octobre 2019 à la Maison du Dessin de Presse, Morges

Maison du Dessin de Presse Morges fête 10 ans 2019

Pascal Pellegrino, directeur, Maison de Dessin de Presse

Maison du Dessin de Presse Morges

Manoir Bernois

Maison du Dessin de Presse Morges fête 10 ans 2019

Adolf Ogi, Vincent Jaques, Isabelle Moret, ..

Dessins de Pressoir présente l’univers du vignoble, du vin, des vignerons vaudois à travers le trait élégant et élancé d’André Paul, père des dessinateurs de presse vaudois. André Paul avait inauguré la Maison du Dessin de Presse en 2009.

Exposition André Paul, Maison du Dessin de Presse Morges fête 10 ans 2019

Adolf Ogi, Isaelle Moret, exposition Dessins du Pressoir

Exposition André Paul, Maison du Dessin de Presse Morges fête 10 ans 2019

« Vignobles », dessins André Paul

André Paul aurait eu 100 ans cette année. Le destin en a voulu autrement, il nous a quittés le 9 novembre 2018. Dans un univers rappelant celui du vin, avec la vigne, la cave, la pinte, venez savourer une centaine de ses dessins originaux, partager son attachement au terroir vaudois, vivre au rythme de ses personnages débonnaires.

Maison du Dessin de Presse Morges fête 10 ans 2019

Yann Lambiel, Adolf Ogi

Maison du Dessin de Presse Morges fête 10 ans 2019

« Fresque des 10 ans », Herrman et Pitch

Vous en ressortirez enivrés par la couleur de ses aquarelles et la beauté de son trait.

Vernissage 1er juin 2019 à 11h, dans le cadre de la Fête des 10 ans, en présence d’Isabelle Moret, vice-présidente du Conseil national, de Vincent Jaques, syndic de Morges et de l’humoriste imitateur Yann Lambiel. Une grande journée festive pour célébrer le dixième anniversaire de sa création et, par ailleurs, les trente ans du premier Salon du Dessin de Presse, qui s’est tenu de 1989 à 2009 en marge du festival d’humour Morges-sous-Rire.

Maison du Dessin de Presse Morges fête 10 ans 2019

Debhume, Pitch, Hermann, dessinateurs

Une quinzaine d’artistes suisses du dessin de presse ont été présents afin d’animer cette manifestation qui s’est déroulé sur toute la place du Casino, transformée de 9h à 16h en un « Montmartre-sur-Morges » où le dessin a été roi.
Ouvert du mercredi au vendredi de 14h à 18h, samedi de 10h à 18h, dimanche de 14h à 18h, et les jours fériés de 14h à 18h.

Audrey Hepburn – Le talent, la grâce et l’engagement du 13 juin au 8 septembre 2019 à la La Fondation Bolle, Morges

Audrey Hepburn incarne le talent, la grâce et l’engagement mieux que personne. Le talent d’abord, car elle est l’une des plus grandes actrices qu’a connu l’histoire du cinéma. La grâce ensuite, car elle reste l’une des plus grandes icônes de beauté et d’élégance du XXème siècle. Et l’engagement enfin, car elle demeure l’une des plus célèbres et charismatiques personnalités à avoir apporté son soutien à l’UNICEF. C’est autour de ces trois thèmes que se dévoile cette nouvelle exposition. Grâce à son impressionnante collection dédiée à Audrey Hepburn, le musée emmènera le visiteur dans une rétrospective exceptionnelle sur le travail et la vie de l’actrice. Au travers de trois salles d’exposition, le public découvrira des portraits photographiques de la comédienne, des extraits de films, des objets, des couvertures originales de magazines célèbres et des récits incroyables.

Si vous vous rendez à la Rue Louis-de-Savoie 73, vous vous émerveillerez devant chaque regard, chaque sourire et chaque geste esquissés par l’ambassadrice de l’UNICEF. Audrey Hepburn, avec son talent, sa grâce et son engagement, a assurément laissé comme un parfum d’éternité envelopper Morges. Il est temps de venir en découvrir les essences !


Musée Alexis Forel à Morges

Jacques Walter: Traversées du 27 septembre 2019 au 5 janvier 2020 au Musée Alexis Forel, Morges 

Après avoir fêté son 100ème anniversaire en 2018, le Musée Alexis Forel poursuit son cycle d’expositions monographiques initié en 2017 et dédié à des artistes contemporains de la région lémanique.
Succédant à Martial Leiter, Albertine et Jean-Claude Schauenberg, Jacques Walther est cette fois-ci l’invité du musée durant la saison de l’automne-hiver 2019. Son très riche parcours artistique -atelier et cours- commence sur la côte vaudoise et se poursuit, depuis 1997, dans son atelier du quartier du Flon à Lausanne. Il y explore les domaines de la peinture, du dessin et de la sculpture, complétés par des écrits poétiques. On lui doit ainsi de nombreuses expositions et éditions. Avec Traversées, l’artiste nous propose un cheminement dans une partie de son œuvre. Sans-titres, Intemporels, Racines, Crypto-graffies… autant de travaux de la dernière décenie qui révèlent la vision sensible, poétique et créative de Jacques Walther. mercredi au dimanche, 14h à 18h.

En parallèle:

Backdrop Switzerland Expo du 12 octobre 2019 au 5 janvier 2020 au Musée Alexis Forel, Morges et à La Fondation Bolle, Morges

Cette exposition rassemble photos iconiques, affiches et objets vintage, ainsi que des extraits de films étrangers qui utilisent la Suisse comme toile de fond, de 1900 à nos jours. Avec cette exposition, le Musée Alexis Forel et l’Expo Fondation Bolle bouclent leur cycle ‘cinéma’ qui ces dernières années a vu défiler Audrey Hepburn, Yul Brynner, Peter Ustinov et Capucine. Entre lacs et montagnes, Heidi et James Bond se rencontrent à Morges! Côté Montagne (musée Alexis Forel): Vertige, escalades hilarantes avec Laurel et Hardy, villégiature dans les palaces de Sils Maria ou Flims, prairie d’Heidi et Peter… qu’ils soient tournés en studio ou en milieu naturel, innombrables sont les films qui magnifient les montagnes helvétiques. Au détour d’un sentier on découvre Shirley Temple et ses chèvres dans Heidi, plus haut on médite dans le sublime décor de Sils Maria avec Juliette Binoche et Kristen Stewart puis, plus haut encore les larmes coulent face au destin tragique de Toni Kurz dans la tempête de neige de la face nord de l’Eiger, thème central de Nordwand. – Côté Lac (Fondation Bolle). Le long des rives du lac Léman, de Genève à Montreux, les paysages inspirent de nombreux réalisateurs. Et c’est non seulement le Léman mais aussi ses bateaux de la CGN, décor exceptionnel et unique au monde. On rencontre Sophia Loren sur les quais de Rolle durant le mémorable tournage de Lady L. Puis à Lausanne on peut suivre les courbes du Learning Center de L’Amour est un crime parfait ou on déguste dans Merci pour le chocolat… L’Expo Fondation Bolle offre aussi une place de choix à James Bond où on pourra découvrir comment les séjours en Suisse de son auteur Ian Fleming ont influencé les aventures du célèbre agent secret. Bien sûr on revisitera les lieux de tournage en Suisse de Goldfinger à GoldenEye.


A voir un soir à Morges 2019A noter jeudi 13 juin: Cours en lien avec la sculpture gratuits et pour tout âge en parallèle à: À voir un soir à Morges, 18h à 22h, quatrième édition de cette rencontre entre le public et les musées, ateliers d’artistes et galeries de Morges. Le temps d’un soir, en cet été, chacun-e peut découvrir à sa guise des expositions, des espaces et des événements divers. Ainsi que celles et ceux qui, grâce à leur créativité, représentent et font vivre ces lieux d’art et de culture. À voir un soir à Morges invite à se déplacer à pied dans l’agréable centre historique de la ville et d’aller, le temps d’une balade nocturne, à la rencontre d’artistes et de lieux emblématiques, entrée libre. Dépliant à télécharger


Crayons engagés du  15 février au 5 mai 2019 à la Maison du Dessin de Presse, Morges

Pour cette première exposition de l’année de ses dix ans, la Maison du Dessin de Presse met l’accent sur l’engagement dont font part les dessinateurs de presse dans leur travail. Favoriser l’esprit critique, c’est aussi mettre la pointe du crayon sur ce qui va mal, dénoncer les injustices, faire du bien à ceux qui n’ont plus rien. Pour certains dessinateurs, citoyens de pays autocratiques, cela signifie la prison. Trois expos en une: Du 15 février au 31 mars Piem & Barrigue, un regard croisé père et fils sur l’évolution du monde, avec un focus sur l’association de Barrigue, CrayonSolidaires. – Du 5 avril au 5 mai Musa Kart, dessinateur de presse turc du journal Cumhuriyet, menacé de prison et interdit de sortie du territoire, est le lauréat 2018 du prix Cartooning For Peace. Au bout du crayon, en collaboration avec l’association Le Crayon, défend les droits des femmes à travers les dessins de plus de 200 artistes à travers le monde. Horaires d’ouverture de 14h à 18h, samedi de 10h à 18h, entrée libre.

Maison du dessin de presse Morges 2018

Rétrospective du dessin de presse suisse 2017 du 8 décembre 2017 au 4 février 2018 à la Maison du Dessin de Presse, Morges

2017 est une bombe qui a laissé peu de répit aux dessinateurs de presse. De l’investiture de Donald Trump à sa joute avec Kim Jong-Un, en passant par l’élection présidentielle français,  la démission du conseiller fédéral Didier Burkhalter, la crise catalane, iles et elles ont armé leur crayon pour nous faire davantage exploser de rire que de pleurs. Dans un univers rappelant visuellement celui des journaux, la Rétro2017 met en avant le meilleur d’une vingtaine d’artistes, de différents cantons.

Horaires d’ouverture de 14h à 18h, samedi de 10h à 18h, entrée libre.


Audrey Hepburn & Hubert de Givenchy, une élégante amitié du 19 mai au 17 septembre 2017 à Morges

Exposition à Morges: Audrey Hepburn et Hubert de Givenchy

La Fondation Bolle, le Château de Morges et ses musées et la Ville de Morges presentent la troisième rétrospective mondiale de l’oevre de Hubert de Givenchy, créateur clé du XXe siècle. La dernière légende vivante de la mode a choisi de venir à Morges, au bord du Léman, pour l’une de ses précieses expositions. Au travers d un voyage dans le monde de la haute couture, le public découvrira les pièce créées par le couturier français depuis l’ouverture de la maison à Givenchy en 1952 jusqu à aujourd’hui. Rares sont les expositions sur les oeuvres de Hubert de Givenchy. À ce jour, seules deux rétrospectives majeures lui ont été consacrées. Elles se sont tenues au musée Thyssen-Bornemisza, à Madrid (2014) et au prestigieux musée Gemeente à La Haye en Hollande (2016). La célèbre Cité de la Dentelle et de la Mode à Calais (2017) accueillera, elle aussi, une rétrospective sur le travail du créateur clé du XXe siècle cet été. L’homme qui a longtemps refusé qu une exposition lui soit dédiée, estimant que seul Balenciaga — son mentor et ami — méritait cet hommage, nous fait l’honneur de venir au bord du Léman pour sa troisième rétrospective mondiale. Pour Morges et sa région, ainsi que la Suisse tout entière, c’est assurément une venue exceptionnelle. L’événement morgien jouera la carte de l’intimité. On y découvrira une relation qui changea les codes de la mode et empreint le style des générations futures. Aucune autre exposition dans le monde n’a présenté une telle vue d’ensemble sur le grand couturier français et la comédienne britannique. Au total, plus de cinquante robes, chapeaux et accessoires issus de la Maison Givenchy, de collections privées et de musées prestigieux seront exposés. Quarante croquis réalisés spécialement pour l’exposition par Hubert de Givenchy viendront compléter les pièces de haute couture.


Albertine et Germano Zullo au Musée Alexi Forel à Morges

Albertine et Germano Zullo, La Grande Exposition du 31 août au 26 novembre 2017 au Musée Alexis Forel, Morges

Costumes d’Albertine au Musée Alexis Forel

L’exposition s’inspire librement des albums Grand couturier Raphaël et Les Robes publiés par Albertine et Germano Zullo aux éditions La Joie de Lire. Rétrospective de leur travail: films, planches originales, séries des Mascarades, des Lacs, des Portraits, des Jardins, ainsi qu’une salle dédiée au processus d’écriture. La thématique du vêtement est une récurrence dans le travail de l’illustratrice genevoise Albertine. Si le vêtement est souvent considéré par sa dimension ethnologique, sociale et identitaire, Albertine nous invite à redécouvrir le vêtement pour son expression plastique et graphique. Elle a choisi de répondre aux questions suivantes: Comment matérialiser des vêtements issus de l’illustration? Comment le vêtement peut-il servir de support au dessin ? Comment exposer ces vêtements ? Comment défiler avec ces mêmes robes et dans quelle mesure un vêtement peut-il devenir un objet purement artistique ?

Albertine nous invite à entrer dans des créations jubilatoires, extravagantes et poétiques. Parures et accessoires viennent accompagner les robes, ainsi qu’une multitudes d’objets et de dessins.

L’entrée du Musée Alex Forel

Grand défilé samedi 2 septembre à 15h, 16h, 17h sur réservation. Dessinées, confectionnées avec la collaboration de l’atelier de couture Créature, puis peintes. La mise en scène est confiée à la filière danse contemporaine du CFP Arts de Genève. Rencontre et dédicace avec Albertine et Germano Zullo jeudi 21 septembre dès 18h30 dans le cadre de A voir un soir à Morges, 2e édition. A noter également le week-end du Jeûne vaudois en famille du 16 au 18 septembre avec alteliers et lectures. Heures d’ouverture mercredi à dimanche, 14h-18h.


Maison du Dessin de Presse, Morges

Barrigue fondateur de Vigousse

Mix & Remix, Burki vous nous manquez…du 1er septembre au 12 novembre 2017 à la Maison du Dessin de Presse, Morges

Philippe Becquelin, alias Mix et Remix

Vernissage ce jeudi 31 août en présence de Barrigue, fondateur de Vigousse et ami proche des deux dessinateurs en l’absence des deux très grandes signatures du dessin de presse suisse qui nous ont quitté en 2016: Philippe Becquelin, alias Mix & Remix, dessinateur incontournable de L’Hebdo, du Matin Dimanche ou encore du magazine de la RTS « Infrarouge » s’est éteint le 19 décembre 2016, à l’âge de 58 ans. Né en 1958 à Saint-Maurice (VS),  Philippe Becquelin rencontre sa future femme aux Beaux-Arts de Lausanne avec qui il signe sous le pseudonyme Mix & Remix avant de continuer à dessiner seul tout en conservant le pseudo.

Raymond Burki, dessinateur de presse vaudois

Sa mort est suivie peu de temps après par la disparission dans la nuit du 28 au 29 décembre 2016 à l’âge de 67 ans de Raymond Burki dessinateur mythique du quotidien vaudois 24 heures. Né en 1949 à Epalinges, le Vaudois après une formation de retoucheur-photographe part à Paris durant un an, où il rencontre un des ses mentors Cabu. Dès son retour à Lausanne, il entame sa carrière de dessinateur de presse à La Tribune, devenue depuis le Matin et ensuite dessinateur attitré du quotidien vaudois 24 heures durant 38 ans, jusqu’à sa retraite en 2014.

Réalisée en collaboration étroite avec leurs épouses, Dominique Becquelin et Catherine Burki, cette exposition-hommage présente plus de 200 de leurs dessins parus dans 24 heures, L’Hebdo, Le Matin Dimanche ou réalisés en direct durant l’émission « Infrarouge » sur la RTS. Dans une scénographie évoquant un paradis joyeux et inspirant, les œuvres se répondent sur douze thèmes, tels que le terrorisme, l’immigration, la finance, le sport ou la mort. Visite guidée de l’exposition jeudi 21 septembre  à 18h30 et à 20h30 dans le cadre de A voir un soir à Morges, 2e édition. Créée en 2009, la Maison du Dessin de Presse est un espace unique d’exposition et d’animation qui propose chaque année quatre expositions. Horaires d’ouverture de 14h à 18h, samedi de 10h à 18h, entrée libre.


“à voir un soir à Morges” du 26 mai 2016

Musées de Morges

Philippe Pache, photographe

La première édition de à voir un soir à Morges de ce jeudi 26 mai 2016 a permis au public de visiter gratuitement les musées, ateliers d’artistes, galeries et bibliothèques. Fil rouge de la soirée, une exposition éphémère dans chaque lieu d’une photographie de Philippe Pache, lauréat de la distinction culturelle 2016 de la Ville de Morges. Ce photographe passionné et reconnu Diplômé de l’Ecole des Arts Appliqués de Vevey en 1982, travaille dès 1983 comme photographe indépendant. Son intérêt pour la lumière et les corps l’ont amené à travailler de nombreuses années dans le monde de la danse, notamment pour le Prix de Lausanne et comme photographe du Béjart Ballet Lausanne de 1992 à 2000. Il a remporté plusieurs prix prestigieux, notamment le Grand Prix Suisse de la Photographie en 1989.

Exposition temporaire Jean Walther

Le Musée Alexis Forel: deux expositions temporaires: Jean Walther: ideas, design and graphics jusqu’au 31 juillet et Alexandre Yersin jusqu’au 14 août 2016

Le musée Alexis Forel, logé dans une magnifique maison du 16e siècle, et transformé par le graveur et collectionneur Alexis Forel (1852-1922) en 1918 pour y installer ses collections, offre une variété de collections, telle que l’univers des Boîtes à rêves de Marie d Ailleurs où l’artiste Madeleine Schlumberger (1900-1981) a créée des mondes miniatures avec des centaines d’objets et figurines qui habitent les Boîtes de rêves. Une exposition temporaire: Jean Walther: ideas, design and graphics est consacrée du 9 mars au 31 juillet 2016 à Jean Walther. Elle invite à découvrir le travail et la trajectoire de ce graphiste de Morges qui a fait carrière aux Etats Unis où il travaille pour des marques et entreprises prestigieuses.

Exposition temporaire sur Alexandre Yersin, découvrir de la bacille de la peste

Le parcours de vie hors norme d’un autre morgien, le Dr. Alexandre Yersin (1863-1943), découvreur du bacille de la peste et qui abonna un poste prometteur de chercheur en microbiologie à l’institut Pasteur de Paris, pour se lancer dans l’aventure et collaborer à la naissance de l’Indochine française où il se taillera une place très particulière: tour à tour, médecin de marine, explorateur, génial bactérologiste, directeur d’école de médecine, créateur de laboratoire et d’exploitations agricoles géantes fait objet de deux expositions temporaires. La Fondation Bolle consacre en parallèle une exposition à l’explorateur et suit son trajectoire humaine peu banale, tandis que le Musée Alexis Forel expore les différents champs iconographiques, littéraires et cinématographiques qui évoquent la peste.