Théâtre éphémère, musique en plein air, Genève

Festival théâtre Genève 2019
Tour Vagabonde, Parc Trembley, Genève

Les concerts du 1er au 4 juillet 2020 auront lieu au Parc Stagni à Chêne-Bougeries

Entrée libre.

Le public respectant les règles sanitaires liées au COVID-19 assistant au concert à deux pianos de Mayumi Kameda & Iona- Raluca Avramescu: chefs-d’oeuvre classiques et romantiques, pour deux pianos Mozart et Rachmaninoff jeudi 2 juillet 2020.

Orchestre de Lancy-Genève, sous la direction de Roberto Sawicki en 2019

Le premier concert le mercredi 1er juillet par le Trio KLIMT, créé en 2018 et regroupant trois musiciennes et amies de longue date (Julie Sévilla Fraysse, violoncelle, Lucile Podor, violon, Sonia Moshnyager, alto) a dû être annulé à cause de la météo.

Suite du programme: Ensemble Vocal Malinine – EVM vendredi 3 juillet, 19h, art vocal russe, religieux, classique, folklorique. L’Ensemble Vocal Malinine, spécialisé dans la musique russe, à l’image de son chef Mathieu Malinine, issu d’une famille de musicien portant la tradition russe depuis plus de 5 générations, se produit depuis 20 ans partout en Europe.

L’Orchestre de Lancy-Genève, sous la direction de Roberto Sawicki (violon) avec la participation de Jozsef Trefeli et Gabor Varga, danse se produira samedi 4 juillet, 19h: Esquisses hongroises, enrichies d’influences qui se traduisent par une fusion colorée de sonorités locales inspirant Brahms (1833-1897) et, après lui, la brillante génération de compositeurs hongrois nés à la fin du 19ème siècle parmi lesquels Béla Bartók (1881-1945) et Leó Weiner (1885-1960) qui vont s’approprier la musique de leur pays en se servant des harmonies particulières des musiques traditionnelles pour créer un langage original.

 Les Concerts au Parc du 3 au 6 juillet 2019 au Parc Stagni à Chêne-Bougeries

Concerts au Parc Stagni Chêne-Bougeries Genève

Orchestre de Lancy-Genève, dir. Roberto Sawicki

Magnifique premier concert mercredi 3 juillet avec l’Orchestre de Lancy-Genève, Roberto Sawicki, direction et violon: Un parfum d’Andalousie sur des airs de tango en présence des deux danseurs de tango argentin: Claudio Blanc et Valentine Iten pour ouvrir les 4 soirée de concerts gratuits dans le magnifique Parc Stagni. Les concerts se sont poursuivis avec Geneva Brass Quintet: Opéra, danses et autres délices jeudi, le duo guitare et violon: Jan et Julian Azkoul vendredi, et United Strings of Europe: D’Oslo à Buenos samedi. Tous les concerts sont en entrée libre. En cas du mauvais temps, les concerts sont maintenus et auront lieu à la salle communale Jean-Jacques Gautier. Plus.


Théâtre de L’Orangerie au Parc La Grange été 2019

Rendez-vous à la Buvette du Théâtre de L’Orangerie au Parc La Grange: accueillante, elle constitue le sien vivant entre le théâtre, les expositions, les installations d’arts plastiques et le potager. Théâtre de l'Orangerie 2019 Parc La Grange, GenèveC’est un projet d’envergure: l’exposition: Sur les traces en plastique de Magallan qui clore la saison Arts plastiques 2019 du Théâtre. Déployée dans la grande serre du 27 août au 28 septembre 2019, elle met en scène une sélection de particules microplastiques trouvées après analyse dans une partie des 208 prélèvements d’eau de surface effectués au total par le voilier suisse de 33 m *Fleur de Passion* dans le cadre du programme *Micromégas* de cartographie de la pollution méso et microplastique, lors de son tour du monde de 4 ans et demi (avril 2015-septembre 2019) sur les traces de Magellan. L’installation graphique et photographique – en version bilingue française/anglaise – proposée par la Fondation Pacifique et l’association Oceaneye raconte une petite partie de cette histoire cauchemardesque qui ne fait que commencer, la colonisation du monde par le plastique, matériau devenu indispensable dans notre vie de tous les jours. Elle donne à voir 20 de ces prélèvements — fragments, fils ou filets de pêche, pellets, mousses ou films plastiques — photographiés en très gros-plan par le photographe genevois Fred Merz de l’agence lundi13 qui en magnifie, au sens propre comme au figuré, les formes, les couleurs chatoyantes et venimeuses ainsi que les textures parfois trompeuses pour mieux suggérer l’ambivalence de notre rapport avec ce matériau, source dont ces fragments proviennent. Concernant l’exposition: Le Grand Lapin Blanc de Christian Gonzenbach(en photo) elle a fait son apparition depuis 1er août dans l’enceinte du TO. Les concerts gratuits en plein air, sous la tente du Théâtre de l’Orangerie s’enchaînent. Plus.


Une balade en tram à la découverte des pires criminels de la ville: Tram’Drames de Jacques Sallin, d’après Meurtres à Genève de Corinne Jaquet du 12 au 30 juin et du 11 au 29 septembre 2019.

Si Genève peut paraître bien sage, c’est que la ville de Calvin est plutôt du genre cachottière, car il existe une Genève plus curieuse, qui peut être aussi noire qu’insolite. Une Genève comme on ne l’imagine sûrement pas! Une Genève méconnue que les genevois eux-mêmes ignorent. Adapté du best-seller de Corinne Jaquet «Meurtres à Genève» (ed. Saltkine) par Jacques Sallin, le spectacle Tram’Drames sera présenté dans le vieux tram vert de l’Association genevoise du musée des tramways. Dans le vieux tram; l’idée est audacieuse, tant par l’exiguïté que par la mobilité de la «scène», et ô combien originale, car ce vieux véhicule a été le contemporain des faits divers qui seront exposés et le témoin historique de cette époque. D’arrêt en arrêt, le public découvrira des récits des crimes fous et sanglants qui le feront frissonner! Il partira à la rencontre de l’étrange père de famille de la Maison de Verre, du bijoutier dépeceur, du cocu/veuf/flingueur de Rive ou du crime du Tram 12, l’histoire du seul «cold-case» jamais recensé sur les banquettes d’un wagon! Arrêt de Tram, Plainpalais, Genève. mercredi au samedi, 20h13 – dimanche à 16h13. Plus.


Dernière semaines à voir le spectacle de Valentin Rossier et son équipe de la Tour vagabonde qui propose jusqu’au 20 juin 2019 Le Dieu du Carnage d’après Yasmina Reza dans la structure de bois, élisabéthaine, circulaire et mobile au parc Trembley à Genève.

Festival théâtre Genève 2019

Tour Vagabonde, Parc Trembley, Genève

Jouée dans le monde entier au théâtre et adaptée au cinéma par Polanski en 2011, cette satire en huis clos revient à Genève pour le plus grand plaisir des spectateurs. Acclamée par le public pour sa première Suisse en 2016 au Théâtre de l’Orangerie et forte du succès des tournées qui ont suivi, la mise en scène de Georges Guerreiro sera sans doute l’un des évènements de la saison. Dans un square paisible, le jeune Ferdinand Reille frappe à coups de bâton son camarade d’école, Bruno Houllié. Les parents des deux garçons se rencontrent pour régler le litige. Civilisés, bienveillants et conciliants dans un premier temps, les deux couples tentent de tenir un discours commun de tolérance policée qui s’envenime très vite pour sombrer dans un jeu de massacre. Derrière les discours de circonstance, les vrais visages se dévoilent peu à peu, les failles de chaque couple apparaissent, et tout dérape progressivement. L’amour-propre, l’hypocrisie, la jalousie, sont les ingrédients de cette pièce redoutable, subtile, sur les masques, la superficialité des convenances dissimulés sous le vernis des bonnes manières.

L’entrée dans le parc Trembley est libre et accessible depuis la Rue Moillebeau, la Rue Pestalozzi et l’avenue Giuseppe Motta. (TPG Bus lignes 3 et 22, arrêt: Trembley, Bus lignes 3 et 11, arrêt: Grand-Pré