Carouge: Printemps Carougeois

Installation Baume Volatil Lionel Stocard

Installation Baume Volatil de Lionel Stocard dans les Halles de la Fonderie, octobre 2021

Printemps Carougeois – Festival culturel de la Ville de Carouge: expositions, concerts, spectacles inédits, installation, danse et art participatif invitent chaque année au mois de mai un grand nombre d’artistes de divers horizons à venir se produire sur les scènes carougeoises et dans les espaces publics autour d’une thématique. L’entrée à la majorité des spectacles est ainsi gratuite et le prix des billets pour les manifestations payantes n’excède pas 30 francs. 

57e Printemps carougeois en automne du 30 septembre au 10 octobre 2021

Spectacles, concerts, expos et ateliers autour du thème 2021 En Apesenteur. Des évasions suspendues, des incursions poétiques et des voyages en apesanteur sont au menu de ce printemps particulier en automne qui joue des équilibres et invite à prendre de la hauteur. Comme chaque année, le Printemps carougeois étend ses tentations au fil des galeries, des librairies et de la Bibliothèque de Carouge. Ouverture du Printemps carougeois avec la projection des films sélectionnés du désormais traditionnel Concours de courts-métrages CourtsCarouges au Cinéma Bio. 

Lionel Stocard

«Le Baume volatil» de Lionel Stocard, prend ses quartiers aux Halles de la Fonderie. D’une finesse inouïe, cette installation, qui a déjà été réalisée pour le Musée de Saint-Antoine- l’Abbaye, propose une expérience sensorielle, méditative, chargée de poésie. L’artiste plasticien crée des univers à partir de plantes et de fleurs séchées à peine fixées, où le moindre souffle d’air crée un mouvement diffus. Minutieuse et très technique malgré les apparences, l’installation cinétique questionne la matérialité des éléments en suspension qui sont accompagnés de parfums les visiteurs dans un univers imaginaire. +d’infos.

C’est en hauteur qu’il faudra aussi porter le regard pour se laisser emporter par les figures de Chloé Moglia dans son solo «Horizon». Ã voir sur la place de Sardaigne, en plein air. Suspendue à une structure spécialement conçue baptisée «La Courbe», une hampe souple haute d’environ six mètress et soutenue par trois pieds, l’artiste enchaîne une chorégraphie athlétique qui tient de l’acrobatie, s’imprègne aussi des arts martiaux. Le collectif pluridisciplinaire Les 3 Points de suspension, issu du cirque, de la musique, du théâtre, de la danse, des arts plastiques et des sciences sociales, proposera une déambulation à travers Carouge, en six étapes, jalonnées de questions et orchestrées comme une chasse aux trésors à l’échelle d’une ville: «Des événements impromptus transforment l’espace urbain en scène de théâtre, en indices et en expériences pour amener les participants à atteindre l’état d’esprit Paradise.» Si «Looking for Paradise» s’adresse à un public large, l’âge minimum pour y participer est de 12 ans. En revanche, le spectacle «La Gachette» par les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois  au Chat Noirs’adresse aux adultes. Léger, frivole et grivois, le répertoire enchaîné par le trio Lionel Aebischer, Frédéric Erard et Gobat-Bouchat et Titane Raphaël Pedroli, se revendique de l’art de la gaudriole, de la ballade gaillarde, du phrasé érotico-paillard. Comme chaque année, le Printemps carougeois étend ses tentations au fil des galeries, des librairies et de la Bibliothèque de Carouge. Cette dernière proposera un atelier, sous la conduite de l’artiste Fabienne Aumont, pour créer des livres désherbés à recycler. Quant au Théâtre Am Stram Gram, il s’échappera en terres carougeoises pour offrir une édition spéciale de son Bal littéraire teinté de légèreté. Retrouvez la grille PDF du programme complet ici.

Dans le cadre du 54e édition du Printemps Carougeois intitulée LOVE, la continue du 20 au 29 avril 2018

affiche Printemps Carougeois 2018

Pour les jeunes dès 2 ans: Couac, un spectacle librement inspiré du Vilain Petit Canard, des ateliers, le cultissime film Peau d’âne. Les plus âgés auront leur journée avec conférences, conseils et cocktails aphrodisiaques, histoire de les convaincre que l’amour dure aussi après 50 ans ! Enfin à tout âge, avec qui vous voulez, vous pourrez vous dire « oui » le temps d’une journée sous l’Arche de l’amour, installée à la rue Saint-Joseph. On va s’aimer sur tous les tons : confidentiel, avec Ariane dans son bain, un spectacle de Denis Maillefer à savourer dans l’intimité d’une salle de bain, avec humour à l’occasion du Grand Match spécial Love animé par les Jokers du Caustic Comedy Club, ou en musique lors du Blind test spécial chansons d’amour. Le coeur du festival battra aux Halles de la Fonderie réaménagées pour l’occasion. Venez y découvrir les plus belles histoires d’amour imaginées et réalisées à l’aide d’un smartphone par les lauréats du Concours de courts métrages lors de la soirée d’ouverture vendredi 20 avril, 18h30.