Pont de la Machine: Quartier libre, SIG – Services Industriels de Genève

Figure emblématique de Genève, le bâtiment du Pont de la Machine construit pour la pompe hydraulique est un témoin important des débuts de l’industrialisation de la cité. Il constitue le plus ancien des ouvrages genevois sur le Rhône en milieu urbain. La « machine Abeille », construite en 1708 par l’ingénieur breton Joseph Abeille, restée en service jusqu’en 1843, fût remplacé en 1887 par une machine hydraulique moderne. Un pont piéton en bois, reliant les deux rives, fut remplacé par un pont en fer, l’actuel Pont de la Machine.

JF LIEGME – archipels de couleur jaillis du pinceau », du 10 mai 2022 au 28 août 2022, Espace Quartier Libre SIG, Pont de la Machine, Genève

Cette exposition marque le centenaire de la naissance de l’artiste. Jean-François Liegme a été, dans les années 1960-1970, l’un des représentants majeurs de la peinture non figurative à Genève. Par le lyrisme de son langage « abstrait », il se relie aux grands courants de la deuxième partie du XXe siècle. Né dans le Canton de Genève le 10 mai 1922, Jean-François Liegme fréquente durant la seconde guerre mondiale l’École des Beaux-Arts de Genève, où il a Alexandre Blanchet pour professeur. De 1945 à 1947, il séjourne à Paris où il partage l’atelier du graveur Jacques Houplain et retrouve Alberto Giacometti, avant de retourner à Genève en 1948. En 1955, se dessine un tournant dans sa carrière: il réalise ses premières œuvres abstraites, la série des Écorces. Cette même année, il apprend qu’il est atteint d’une maladie immunitaire qui ne cessera de demander des soins. « On dit que ma peinture est abstraite ou tachiste. C’est faux. Ces formes sont déclenchées par des éléments naturels. Il n’y a jamais de carambolage de la nature pour faire abstrait. Ma peinture n’est pas détachée de la nature, elle en est pétrie, elle est imprégnée des choses qui sont de l’ordre naturel, d’images, de rêves. Il y a identification entre ce que je fais et ce que je suis… » a déclaré un jour Jean-François Liegme. Mais il faut comprendre cette assertion un peu provocatrice à la lumière de l’aboutissement de son œuvre. Car seule l’autonomie de l’invention plastique, même nourrie d’une ancienne fréquentation de la nature, motivait l’artiste dans ses recherches. Aussi l’exposition s’attache-t-elle exclusivement à la phase capitale où, dès 1968 et jusqu’à sa mort, en 1977, Jean-François Liegme développe son propre vocabulaire, fait d’éclats de couleur qui s’appellent et se répondent au sein de formes affirmées. On salue de la sorte une figure de la création artistique pleinement de son temps ‒ et du nôtre, en quête de repères. Heures d’ouverture : du lundi au dimanche de 10h à 17h, entrée gratuite + d’infos.

Pionniers de l’énergie solaire – Une exposition de la Fondation PlanetSolar du 11 novembre 2021 au 10 avril 2022, Espace Quartier Libre SIG, Pont de la Machine, Genève

Maquette originale de Solar One (1978), premier avion solaire de l’histoire.

Heures d’ouverture : du lundi au dimanche de 10h à 17h, entrée gratuite

Des premiers prototypes au milieu du 20ème siècle d’ingénieur·es passionné·es aux derniers essais d’aviation et de navigation à l’énergie solaire, un nombre exceptionnel de projets a vu le jour. Le rêve commun? Une mobilité profitant de l’énergie solaire respectueuse de l’environnement. Découvrez ces histoires fabuleuses qui rassemblent les témoignages de pionniers en matière de développement d’engins solaires. Exposition itinérante, initiée par la Fondation PlanetSolar, fondation suisse, basée à Yverdon-les-Bains (VD), qui s’engage dans la lutte contre les changements climatiques et pour la protection de l’environnement.  Cette exposition itinérante met en valeur et présente au public des usages de l’énergie solaire de façon à la fois divertissante et instructive : le premier bateau solaire de l’histoire, Solar Craft I (1974) – une maquette 1:15 de PlanetSolar (bateau du premier tour du monde à l’énergie solaire, 2010/2012) – la maquette originale et un plan d’époque de Solar One, premier avion solaire de l’histoire (1978) – une des quatre hélices de Solar Impulse, avion du premier tour du monde solaire aérien (2015/2016) – des éléments du Proto-Solaire (1987), voiture solaire suisse ayant effectué une étape du Paris-Dakar – un documentaire de 10 minutes rassemblant, dans l’ordre chronologique, les archives audiovisuelles des principales aventures solaires menées depuis les années 1960.

Archives: Expositions passées

L’exposition itinérante d’Helvetas « GLOBAL HAPPINESS : de quoi avons-nous besoin pour être heureux ? » part sur les traces du bonheur, ici en Suisse mais aussi dans le monde entier, et explore le lien entre bonheur et durabilité. Elle est conçue comme un paysage de jardin. Six pavillons du bonheur – du bien-être personnel au bonheur global – composent l’exposition.

Le public pourra visiter l’appartement d’une jeune minimaliste, se promener dans un quartier visionnaire de Santiago du Chili et découvrir le Bonheur National Brut, un indice mesurant le bonheur de la population au Bhoutan. L’exposition comprend également un mur composé d’objets du bonheur provenant de personnes vivant à Genève, en Suisse et dans d’autres pays du monde. Un riche programme d’événements avec des conférences, des ateliers participatifs, des débats, est prévu en parallèle: Des visites guidées, des offres pour les familles complètent le programme accompagnant l’exposition : www.bonheurglobal.ch/evenements

One, Two… Street Art ! à l’Espace Quartier Libre SIG, Pont de la Machine du 10 septembre 2020 au 14 mars 2021

Le street art, ou l’art urbain, est un mouvement artistique encore en plein essor. Le voici présenté de manière ludique et accessible à tous dans l’exposition One, Two… Street art ! organisée en collaboration avec Little Beaux-Arts et le Musée en Herbe. Immersive et interactive, cette exposition est une invitation à se plonger dans l’atmosphère de la rue en découvrant plus de 50 street artistes majeurs depuis l’origine du mouvement jusqu’à aujourd’hui. Exposition dès 3 ans.

En savoir plus.

Lundi – vendredi 9h-17h, samedi – dimanche 10h-17h, entrée libre.

Le parcours est organisé en 5 thèmes: Tag, blaze et graffiti consacré à la naissance du mouvement aux Etats-Unis des années 60 à 80: les artistes marquent leur territoire en posant leur tags, leur blaze (signature) sur les murs des grands villes. Une vidéo de Keith Haring se faisant arrêté et menotté dans le métro new-yorkais et apposé à côté d’un des dessins à la craie qu’il y faisait à ses débuts. Art vandale: les métros, les gares et les trains étaient le terrain de jeu favoris des artistes. – L’art dans la ville: sur les murs et objets comme des boites aux lettres et panneaux) – L’art sans frontière: des projets de l’artiste YZ mené au Sénégal et le Calligraffiti d’El Seed dans le désert d’Al Ula. – A chacun sa technique: Quelques vitrines vous permettent d’appréhender les techniques et les outils des artistes.

ABCH Illustratrices Illustrateurs Jeunesse Suisses du 11 octobre 2019 au 1er mars 2020 à l’Espace Quartier Libre SIG, Pont de la Machine, Genève

SIG Quartier libre Pont de la Machine Exposition temporaire 2019

abécédaire par 26 illustrateurs suisses

SIG Quartier libre Pont de la Machine Exposition temporaire 2019Découvrez un abécédaire présentant 26 illustrateurs-rices jeunesse suisses. A chaque lettre de l’alphabet est associé une illustration et un mot qui, de manière évidente ou sous forme de clin d’œil, renvoient à des particularités de la Suisse. La sélection compte 10 romands parmi les 26 illustratrices et illustrateurs. Au travers de cette exposition, SIG souhaite mettre en valeur le travail des illustratrices et illustrateurs suisses et faire découvrir le travail d’illustration trop souvent méconnu. Une exposition organisée par SIG en collaboration avec Pro Helvetia, la SBVV, l’Etat de Genève et la Maison de Rousseau et de la Littérature.

 

 « ABCH » est un coup de projecteur original sur les illustrateurs-trices suisses. L’exposition repose sur le principe de l’abécédaire. Pour chacune des 26 lettres de l’alphabet, un mot ayant un lien avec la Suisse est attribué.

SIG Quartier libre Pont de la Machine Exposition temporaire 2019

les livres à découvrir

Le lien entre la lettre et le mot peut être évident ou sous forme de clin d’oeil. Le mot est ensuite mis en relation avec une image d’un-e illustrateur-trice suisse confirmé-e, sélectionné-e par un jury ad hoc. Les images choisies sont à chaque fois caractéristiques du travail créateur des artistes et tirées des livres pour enfants. Présentée pour la première fois lors de la Foire internationale du livre jeunesse de Bologne au printemps 2019 et à l’occasion de la présence de la Suisse comme hôte d’honneur, « ABCH » est aujourd’hui repensée pour s’exposer à Genève.

SIG Quartier libre Pont de la Machine Exposition temporaire 2019

Albertine, 2017, Morges

SIG Quartier libre Pont de la Machine Exposition temporaire 2019Un accent particulier est mis sur les illustrateurs-trices de Suisse romande, une manière de valoriser des artistes de talent dans notre région. Biographies et autoportraits d’Anne Crausaz, d’Haydé, de Tom Tirabosco ou encore d’Albertine sont à découvrir. 26 artistes, 26 mots traduits dans les quatre langues nationales, 26 images, 26 cantons… L’association de mots et d’images font de cette exposition un réel abécédaire helvétique. Parmi les 26 illustrateurs-trices suisses: Adrienne Barman (à voir son exposition jusqu’au 26 janvier 2020 à la bibliothèque de la Cité, Genève), Käthi Bhend, Hannes Binder, Paloma Canonica, Anne Crausaz, Ronald Curchod, Fanny Dreyer, Vera Eggermann, Mirjana Farkas, Paolo Friz, Emmanuelle Houdart, It’s Raining Elephants, Catherine Louis, Lika Nüssli, Jürg Obrist, Marcus Pfister, Petra Rappo, Francesca Sanna, Kathrin Schärer, Anna Sommer, Liliane Steiner, Tom Tirabosco, Pia Valär, Claudia de Weck.

SIG Quartier libre Pont de la Machine Exposition temporaire 2019

Haydé, créatrice de la série Milton

Haydé, née en 1956 à Cologne et d’origine iranienne, est diplômée de l’École d’art visuel de Lausanne, section graphisme. Elle a travaillé pendant dix ans avec le magazine L’Hebdo comme illustratrice. Depuis 1997, elle est la créatrice de la collection Milton à La Joie de lire, dont le premier album a gagné le prix « Les plus beaux livres suisses ». Elle collabore régulièrement à des projets de la Municipalité qui concernent l’enfance et la santé publique. Elle travaille essentiellement dans les domaines de l’illustration et de la peinture. 

SIG Quartier libre Pont de la Machine Exposition temporaire 2019

Anne Crausaz avec son livre oiseau sur la branche

Anne Crausaz a étudié le design graphique à l’Ecole cantonale d’Art de Lausanne. Les affiches d’Etienne Delessert, Enzo Mari et Bruno Munari ont été une grande source d’inspiration pour son travail. En 1999, une bourse de l’Office fédéral de la Culture lui a permis de se rendre à Cracovie, ville où elle a pu poursuivre son étude de l’affiche dans une école polonaise, dont la caractéristique est la maîtrise de l’espace et de la ligne. Son premier livre Raymond rêve (2007, Edition MeMo) a été un succès immédiat. Chez le même éditeur à trouver l’oiseau sur la branche.

 

A travers une scénographie colorée, le visiteur découvre la richesse du livre illustré pour la jeunesse en Suisse. Dans le cadre de cette exposition, un riche programme de médiation est proposé à travers des visites guidées et des ateliers menés par la Maison de Rousseau et de la Littérature.  Une performance inédite, en direct du lieu d’exposition, sera réalisée par Tom Tirabosco, dans le cadre du festival la Fureur de lire le 23 novembre prochain. A noter l’exposition: Let’s go to Bologna du 2 novembre au 20 décembre 2019, à la Galerie La Joie de voir, Théâtre Am Stram Gram, Genèveregroupant les travaux des jeunes artistes suisses, créée pour la Foire du livre de Bologne 2019, où la Suisse était hôte d’honneur.

lundi-vendredi 9h-17h, samedi-dimanche et jours fériés 10h-17h. Entrée libre.


L’arbre, à la racine de nos vie du 3 juin au 6 octobre 2019 au Quartier Libre, SIG, Pont de la Machine, Genève

 

Exposition temporaire Genève 2019 gratuit ludique Pont de la MachineExposition ludique, dès 7 ans, entrée libre.

 

Qui procure de l’ombre, stabilise le sol, donne des fruits et abrite des animaux ? Qui inspire les artistes, les scientifiques et les rêveurs? L’arbre, bien sûr! Cette exposition participative met en évidence l’importance des arbres dans nos vies. A travers l’expérimentation, le jeu, la photographie et le dessin, elle invite à redécouvrir la diversité des liens qui unissent depuis longtemps arbres et humains. Lundi à vendredi, 9h à 17h, samedi, dimanche 10h à 17h.

 

Visites guidées gratuites chaque dimanche de juillet et août à 14h, sans inscription.

Des événements en marge de l’exposition:

  • Comme un arbre dans la ville: promenades guidées par Plante & Cité Suisse jeudi 13 juin, et mercredi 4 septembre, 18h, parc Cropettes ou parc William Rappard. Gratuit sur inscriptions
  • Rencontre botanique avec Zep et Ernst Zürcher dimanche 16 juin, 14h, Jardin botanique alpin de Meyrin. Gratuit, plus d’informations et inscriptions
  • Conférence: Nos arbres par Martin Schlaepfer lundi 17 juin, 18h15, Carl Vogt, salle B001. Gratuit, plus d’informations
  • Le temps d’un arbre…le séquoia géant, dès 7 ans, Jardin botanique alpin de Meyrin. Gratuit, plus d’informations
  • Paroles d’arbres: spectacle de marionnettes de la Cie Les Croquettes, dès 4 ans mercredi 11, samedi 14 et dimanche 15 septembre, Ferme Marignac. 12 CHF , sur réservation
  • Visite du verger du conservatoire de Bernex avec la commune de Bernex et Pro Specie Rara dès 6 ans samedi 21 septembre à 9h30 RDV à l’entrée du verger, route de Soral, plus d’informations
  • Découvrez le long voyage de certains arbres, considérés à tort comme des fossiles vivants mardi 22 octobre à 12h30, RDV à l’entrée principale du Conservatoire et jardin botaniques, gratuit. Plus d’informations.

 


 Marionnettes – le fil d’une passion du 12 avril au 3 décembre 2017 au Quartier Libre SIG, Pont de la Machine, Genève

SIG

Le Théâtre des Marionnettes de Genève à l’Espace Libre, Pont de la Machine

Marionnettes, 1929-1965: Le Major Pictet, George Sand, Franz Liszt…

Une exposition en partenariat avec le Théâtre des Marionnettes de Genève, afin de mettre en lumière la collection de ce théâtre. Ce trésor, acquis au fil du temps, occupe une place à part entière dans le patrimoine genevois, et laisse entrevoir l’évolution de l’art de la marionnette dans notre ville. L’exposition vous invite à découvrir ou redécouvrir des personnages mis en scène dans des spectacles de 1930 à 2015. Le Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG), sis à la rue Rodo, est la plus vieille institution théâtrale suisse dévolue entièrement à la marionnette qui soit encore en activité. Grâce à la passion et la perséverence de sa fondatrice Marcelle Moynier (la compagnie Les Petits Tréteaux fondé en 1929), l’art de la marionnette a trouvé sa place à Genève. Sous l’impulsion de ses directeurs successifs – Marcelle Moynier , Nicole Chevallier, John Lewandowski, Guy Jutard et Isabelle Matter, le théâtre élargie l’accueil de troupes étrangères et diversifie les techniques de manipulation.

Marionnettes: Les bases de la manipulation

Dans les années 1970, la marionnette à fils, exlusivement pratiquée jusqu’alors, est rejoint par la marionnette à tige, puis par la marionnette de table. Guy Jutard, puis Isabelle Matter, l’actuelle directrice, ouvrent le théâtre à toutes les formes das arts de la marionnette et à des textes actuels et percutants, faisant du TMG une institution vivante et engagée proposant des spectacles au public dès 2 ans et jusqu’à l’âge adulte.

Venez essayer vous-mêmes les bases de la manipulation: marionnettes à fils, à gaine, de table, à tige, à triangle et mettez-vous dans la peau d’un marionnettiste.


 L’Espace: Cité du Temps, Pont de la Machine, Genève

 Le Temps par Lebibe Topalli-Shabani du 18 janvier au 28 février 2018

Exposition temporaire Genève

Lebibe Topalli Shabani à la Cité du Temps

L’artiste kosovare Lebibe Topalli-Shabani exploite dans une exposition narrative en trois volets la notion du temps, utilisant la peinture acrylique au pinceau et en aérosol ainsi que les jouets d’enfants et le chablon pour nous emmener au travers de la lumière et des ombres de l’existence. Des couleurs chaudes comme le jaune, le beige et le rose émettent une vibration positive. Une tour Eiffel construite avec des jouets et la présence de Hello Kitty sauront vous ensorceler dans ce contexte si particulier. Le gris et le bleu foncé apportent parfois une touche de sobriété. «Ma vie est pleine de couleurs. Elles sont mon chemin !» affirme la créatrice. Il se peut que vous tiriez la même conclusion au terme de votre découverte des trente tableaux exposés par Lebibe Topalli-Shabani, une artiste qui mieux que personne illustre l’air du temps vécu par sa génération. Née en 1981 à Ferizaj dans le sud du Kosovo, Lebibe Topalli-Shabani a aimé la peinture dès son plus jeune âge et obtenu son premier diplôme à l’académie des arts de l’université de Tetovo en Macédoine, puis un master en peinture à l’université de Pristina. Parallèlement à son développement artistique, elle a pratiqué avec succès l’enseignement des beaux arts et fondé, en 2015, le festival international de fresques murales «Mural Fest» dans sa ville natale, manifestation dont elle reste aujourd’hui encore la directrice.

Ouvert 7/7 jours de 9h à 18h, entrée libre.