L’actualité muséale du bassin lémanique

L’actualité muséale du bassin lémanique

Genève

La Nocturne du MAMCO du jeudi 25 avril 2024

La prochaine Nocturne du MAMCO de 18h à 21h, mettra à l’honneur l’exposition d’Erica Pedretti, née en Moravie en 1930 – actuelle République tchèque – grandit à Sternberg, et arrive en Suisse en 1945 en tant que réfugiée de guerre. Visible jusqu’au 9 juin, l’exposition revient sur les années d’expérimentation avec la matière que Pedretti déploie dans la seconde partie des années 1970, et qui se conjugue avec son intérêt pour l’hybridation des êtres et des formes. En seconde partie de Nocturne, une lecture et un moment d’écriture autour de l’exposition d’Ilse Garnier permettra de (re)découvrir l’ensemble important d’œuvres d’Ilse Garnier (1927-2020). En 1962, Ilse et Pierre Garnier (1928-2014) s’emparent de la revue Les Lettres, éditée par André Silvaire, pour la consacrer exclusivement à la poésie spatiale, visuelle, concrète et sonore. L’entrée est gratuite!, + d’infos.

Contemplation, 26 photographies réalisées par Matthieu Ricard à l’Espace Quartier Libre SIG, Pont de la Machine, Genève

Né en 1946 à Paris, Matthieu Ricard est moine bouddhiste, humanitaire, écrivain, conférencier et traducteur officiel du Dalaï-Lama en français, mais aussi et surtout photographe. Les photographies exposées sont en noir et blanc, imprimées sur un papier japonais Awagami dont la technique de production remonte à 1400 ans. Chaque tirage est accompagné d’une citation spirituelle choisie et écrite à la main par Matthieu Ricard, du lundi au dimanche, de 10h à 17h, entrée libre, + d’infos.

Scarifications Miquel Barceló et le musée Barbier-Mueller du 12 octobre 2023 au 21 avril 2024, au Musée Barbier-Mueller, Genève

Masque facial.Urhobo.NigeriaMiquel Barceló : Autoretrat segell, 2010-2011

Deux oeuvres de 2009 de Miquel Barceló : De Bamon et Sin Título entourant une tête en bois Cimier. Boki. Nigeria

Une confrontation inédite entre les œuvres de Miquel Barceló et des pièces des collections Barbier-Mueller sur le thème de la scarification. Cette exposition concrétise un projet de longue date, initié en 2008 alors que Barceló réalisait une commande pour le Palais des Nations unies à Genève. Le thème de la scarification : entailles, incisions et griffures oriente la pratique artistique ou rituelle. L’exposition réunit une vingtaine d’œuvres de l’artiste (peintures, dessins, estampes et céramiques) ainsi que des masques, des statues, des ornements et des récipients de diverses cultures, principalement d’Afrique mais aussi d’Océanie et d’Amérique du Nord, conservés dans les collections Barbier-Mueller. Une contextualisation anthropologique des pièces du musée complète le volet esthétique.Un programme de visites, d’ateliers et de rencontres accompagne l’expositon. Le musée au cœur de la vieille ville de Genève, est ouvert tous les jours de l’année de 11h à 17h, + d’infos.

Vernissage : Mercredi 28 février à 18h.

Le Salève, montagne des Carougeois ?! du 29 février au 5 mai 2024, Musée de Carouge

Cette montagne a attiré nombre de personnalités et inspiré les artistes et les scientifiques au fil du temps. En parcourant son histoire, on se prend ainsi à tisser des relations inéluctables avec la ville de Carouge. Anecdotes, faits historiques et objets insolites racontent ici les liens qui unissent ces deux lieux géographiques et que relie, comme un subtil trait d’union, la rivière Drize. Tableaux et gravures du musée représentant le motif salévien viennent étayer ces faits. Enfin, des interprétations contemporaines, dues à l’imagination d’artistes de notre région, une installation artistique de Pascale Favre et une fresque participative de PanpanCucul révèlent l’attachement très fort des Carougeois et des Carougeoises pour cette montagne et invitent le public à poursuivre la balade, plus haut, que ce soit à pied ou grâce au téléphérique nouvellement rénové, + d’infos

Tomorrow Never Dies. Hyperréalités du Laocoon, exposition du 28 février 2023 au 15 mai 2024 à La Collection des Moulages de L’université de Genève, Rue des Vieux-Grenadiers, Genève

La Collection des moulages de Genève conserve une copie en plâtre de la tête du Laocoon. Francesca Zappia propose une lecture des transformations de cette sculpture iconique de l’art occidental à partir de nombreuses images d’archives glanées à Genève (notamment dans le fonds de l’ancienne École des Arts Industriels) et ailleurs. Une bande sonore dont elle a composé le texte accompagne les visiteur·euse·e·x·s de l’exposition
Ouverte les lundis et mercredis de 10 à 18h (sauf les 1er et 3 avril). Ouverture exceptionnelle les jeudi 14 mars et 16 mai pour la Nuit des Bains, et le samedi 25 mai pour la Nuit des Musées + d’infos.

L’Ordre des Choses du 26 janvier au 16 juin 2024 au MAH, Musée d’Art et d’Histoire, Genève

Quel est notre rapport aux choses, aux objets qui nous entourent, qu’ils soient de simples artefacts ou des chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art ? Voilà précisément la question qui anime le travail de Wim Delvoye pour cette quatrième Carte Blanche XL. À partir d’une grande remise à plat des références et des hiérarchies qui structurent nos jugements, l’artiste plasticien s’amuse à transformer profondément notre expérience muséale. Le musée devient une instance vivante, un médium qui se laisse traverser pour mieux réagir aux propositions d’un artiste qui se fait chineur, collectionneur et curateur de rapprochements inouïs. Inauguration publique en présence de l’artiste et de Marc-Olivier Wahler, directeur du MAH, ce jeudi 25 janvier dès 18h, + d’infos.

Carte blanche à Wim Delvoye

Par la Force des choses : tomber, tourner, rouler…du 31 mai 2023 au 3 mars 2025, Musée d’histoire des sciences, Genève

Se prendre les pieds dans le tapis, perdre l’équilibre, tenter de se rattraper et finalement, tomber en roulant sur le sol – un phénomène physique omniprésent dans nos vies : la force de gravitation. Venez tester des éléments interactifs : plans inclinés, pendules, gyroscopes et autres toupies pour illustrer les forces qui font tomber, tourner ou rouler… , pour comprendre le phénomène, lien vers le catalogue, ICI. Ouvert mercredi à lundi, 10h à 17h. Entrée libre. Bus 1-25 « arrêt Perle du Lac », tram 15 « arrêt Butini et France », bus 11, 28 arrêt « Jardin botanique », bateau Mouette M4 « arrêt Châteaubriand ». +d’infos.

Des histoires de la Terre: des géologues partagent leur passion les dimanches  à 11h jusqu’au 2 juin 2024 au Parc de la Perle du Lac, entrée libre.

Prochains rendez-vous au Parc de la Perle du Lac : Les minéraux – magie aux mille facettes dimanche 21 avril – Les coraux – un océan de vie dimanche 5 mai…., +d’infos.

  • Des histoires de la Terre: des géologues partagent leur passion les dimanches  à 11h jusqu’au 2 juin 2024 au Parc de la Perle du Lac, entrée libre. Organisé par le Muséum d’Histoire des Sciences: Prochains rendez-vous au Parc de la Perle du Lac : Les minéraux – magie aux mille facettes dimanche 21 avril – Les coraux – un océan de vie dimanche 5 mai…., +d’infos.

  • L’actualité des 5 institutions de la Ville de Genève, ICI.

  • MAH – Musée d’art de d’Histoire, Genève, de 11h à 18h du mardi au dimanche, de 12h à 21h le jeudi. Entrée libre, + d’infos.

Lausanne, Vaud 

Pour inaugurer les festivités de son 75e anniversaire, le Musée d’art de Pully présente une exposition d’installations contemporaines qui propose une exploration de l’une des pratiques artistiques majeures de l’art contemporain. Venez découvrir des œuvres spécifiquement conçues pour s’immerger dans des environnements à la fois captivants et déroutants. Avec la participation de Delphine Abrecht, Barbezat-Villetard, Beni Bischof, Mélanie Courtinat, Leandro Erlich, Jan Kounen, Lang/Baumann, Augustin Rebetez, Maya Rochat et Byungseo Yoo.

Vernissage public le jeudi 22 février de 18h à 20h. Ouverture le vendredi 23 février 2024 à 14h, +d’infos.

Nicolas de Staël du 9 février au 9 juin 2024, Fondation de l’Hermitage, Lausanne

Cette grande rétrospective dédiée à Nicolas de Staël rassemble une sélection d’environ 100 tableaux, dessins, et carnets venus de nombreuses collections publiques et privées, suisses, européennes et internationales. Elle présente un ensemble important d’œuvres rarement, sinon jamais, exposées, et propose un nouveau regard sur le travail de l’artiste, mettant en lumière certains aspects méconnus de sa carrière. Organisée de manière chronologique, la rétrospective retrace les évolutions successives de l’artiste, depuis ses premiers pas figuratifs et ses toiles sombres et matiérées des années 1940, jusqu’à ses tableaux peints à la veille de sa mort prématurée en 1955, + d’infos.

L’exposition Nicolas de Staël présentée à partir du 9 février marquera l’ouverture d’une année de jubilé. La Fondation de l’Hermitage célébrera ainsi ses 40 ans en 2024 lors d’une journée festive le samedi 29 juin 2024, dont la programmation tout public se tiendra dans le parc du musée.

Babi Badalov : Xenopoetri du 2 février au 28 avril 2024, Espace Projet, MCBA, Musée Cantonal des Beaux-Arts Lausanne

Babi Badalov : Xenopoetri, installation murale

Entrée libre, + d’infos.

Première exposition monographique dédiée au travail de Babi Badalov en Suisse. Né en 1959 en Azerbaïdjan, l’artiste a grandi au croisement des cultures perse et azérie dans un pays sous domination soviétique. Aujourd’hui établi à Paris et naturalisé français après une succession d’exils qui l’ont mené de la Russie aux États-Unis en passant par le Royaume-Uni, il n’en garde pas moins le sentiment d’être à jamais un étranger. À la fois écriture et dessin, la poésie visuelle de l’artiste explore les possibilités poétiques et politiques du langage. Ancré dans l’expérience du déplacement et de la marginalité, son travail est traversé par la question de la communicabilité.

Plateforme 10 célèbre les 100 ans du Surréalisme

Quatre expositions au Photo Elysée :

Man Ray : Libérer la photographie / Cindy Sherman du 29 mars au 4 août 2024

Man Ray qui débuta sa carrière en tant que peintre. C’est dans les années 1920 et 1930 que le médium photographique s’imposa dans les avant-gardes et que Man Ray se fit rapidement remarquer par sa virtuosité. + d’infos. Constituée du dernier ensemble d’œuvres de Cindy Sherman, cette exposition présente une série de portraits improbables qui illustrent la transformation du moi, + d’infos.

Christian Marclay x ECAL photomaton / Aurélie Pétrel : vues et données du 29 mars au 2 juin 2024, Photo Elysée, Plateforme 10, Lausanne

L’artiste Christian Marclay, invité à plonger dans les collections de Photo Elysée en 2021, a exploré les milliers de visages enregistrés par le Photomaton du musée, + d’infos. L’avènement d’Internet et des appareils mobiles connectés a entraîné la dématérialisation représentations qui circulent désormais sous la forme de fichiers et de données. Vues & Données est la restitution d’un projet de recherche et création sur la question de la donnée mené par l’artiste-photographe Aurélie Pétrel et le philosophe Fabien Vallos.

Ouvert de 10h à 18h, fermé le mardi, + d’infos

Ouvert de 10h à 18h, fermé le mardi, + d’infos.

L’exposition explore l’étroit dialogue qu’ont entretenu surréalisme et design durant ces cent dernières années. De Salvador Dali à Meret Oppenheim en passant par Iris van Herpen, l’exposition présente aussi bien des œuvres pionnières datées des années 1930, que des projets contemporains. Aujourd’hui encore, le surréalisme fournit aux designers de multiples inspirations, que ce soit par les motifs de son univers fantastique, son approche subversive ou son intérêt pour le psychisme humain. Objets de désir expose cette foisonnante diversité, en réunissant mobilier de design mais aussi graphisme, mode, décoration ou encore photographie.

La Muette – espaces littéraires est la nouvelle institution culturelle de la Ville de Pully dédiée à C. F. Ramuz et à la littérature.

Kurt Businger, C. F. Ramuz devant La Muette, 1941

« Pully Culture » dispose dorénavent d’un nouveau lieu culturel : La Muette, le Musée d’art de Pully, l’ArchéoLab, L’Octogone – Théâtre de Pully, le Café-Théâtre de la Voirie et la Bibliothèque de Pully.

Développée en collaboration avec le Centre des Littératures en Suisse romande (CLSR) de l’Université de Lausanne, +d’infos, La Muette – espaces littéraires propose trois lieux de rencontre avec Ramuz et avec la littérature. Un espace d’exposition, élaboré à partir du bureau de l’écrivain et centré sur son œuvre. Un espace numérique, lamuette.ch, destiné à mettre en valeur la richesse des documents d’archives liés à l’auteur. Et enfin, un espace de rencontre, sous la forme d’une programmation d’événements et de projets ponctuels de médiation. Dans une atmosphère intimiste, le parcours d’exposition en sept chapitres emmène les visiteuses et visiteurs à la rencontre de l’œuvre et de la vie de Ramuz sur plus de 100m2. Des livres, objets historiques et manuscrits sont présentés aux côtés d’œuvres d’art contemporaines, comme autant de facettes d’un patrimoine littéraire vivant. Les visiteuses et visiteurs sont invités à prendre le temps de déambuler, à s’imprégner de l’atmosphère calme et paisible, à s’asseoir et consulter les livres à disposition, à profiter de la vue sur le jardin et de la fraîcheur de la maison vigneronne, + d’infos.

Agenda 2024

  • Inachevée, vivante, lecture de Pierrine Poget samedi 16 mars 2024, 18h30 dans le bureau de C.F. Ramuz dans le cadre du Printemps de la poésie
  • La Petite bibliothèque ramuzienne, soirée de lecture vendredi 26 avril 2024, 18h30, La Muette, espaces littéraires autour de la collection des Editions Zoé
  • Performances littéraires au cimétière de Pully samedi 25 mai 2024, 16h, en collaboration avec la Bibliothèque de Pully
  • Journée Pully Culture samedi 15 juin 2024, + d’infos.

Nyon – Prangins

Dispute – Carte blanche à Pierre Schwerzmann du 16 février au 28 avril 2024 au Château de Nyon

Une carte blanche a été donnée à l’artiste nyonnais Pierre Schwerzmann qui présente les œuvres de la collection d’art de la Ville de Nyon (photographie, dessin, peinture à l’huile, art textile, etc.) dans une scénographie inédite:  des « dialogues visuels, parfois houleux, parfois humoristiques, parfois conceptuels ». Près de 80 artistes sont présent·e·s, et plus de 150 œuvres, datant de la fin du 19e siècle à 2023, sont exposées.

 Heures d’ouverture: du mardi au dimanche de 10h à 17h. Entrée gratuite tous les dimanches de l’exposition, avec visite guidée à 14h30 22 février à 18h et 25 février à 14h30 : visites menées par Pierre Schwerzmann, commissaire de l’exposition Château de Nyon, + d’infos.

Décors. Chefs-d’oeuvre des collections dès le 26 août 2023, Musée National suisse, Château de Prangins

La nouvelle exposition invite à pousser la porte des intérieurs pour découvrir les modes de vie, les goûts et les occupations en Suisse romande, du siècle des Lumières au 20e siècle. Une pièce de mobilier, un objet de décoration, un revêtement mural, une lampe ont beaucoup à dire sur notre mode de vie, nos goûts, nos valeurs et nos occupations. A partir d’objets phares du Musée national suisse, l’exposition montre tout ce qu’un intérieur peut révéler des personnes qui y ont vécu ou de celles qui l’ont fabriqué. La visite commence par une immersion dans un melting-pot éclectique de design helvétique, où un luminaire futuriste de Mario Botta côtoie une escabelle, symbole du mobilier artisanal suisse.

Décors de theatre qui témoignent d’une occupation alros très répandue parmi les élistes : le théâtre de société, qui désigne l’habitude de donner la comédie chez soi.

Grâce à un dispositif multimedia immersif dans le décor de théâtre privé de 1777 provenant du château d’Hauteville, venez assister à la représentation d’une comédie du 18e siècle, Le médecin suisse allemand, interprétée par des comédien-nes du Théâtre de Carouge. Les salles suivantes «Luxe à la ferme», met en valeur un papier peint digne du palais des Tuileries, représentant les Métamorphoses d’Ovide qui ornait les murs d’une maison paysanne du Jura bernois à partir des années 1790, « Enquête sur les intérieurs» scrute à la loupe des photographies prises par le criminaliste Rodolphe Archibald Reiss. Ces scènes de crime sont parmi les rares témoignages des lieux de vie des classes défavorisées dans le canton de Vaud au début du 20e siècle. Puis, dans le «Salon bourgeois», le public découvre du mobilier fabriqué à Yverdon au 19e siècle par un menuisier innovant dont les techniques préfigurent la production en série. On peut y monter ou démonter une chaise, et également toucher des éléments en bois sculpté, marqueté ou tourné. l’exposition se termine en apothéose avec une œuvre unique en Suisse: une pièce monumentale en bois exotique, avec ses boiseries, ses appliques et sa peinture, qui annonce l’Art Déco. Servant de bureau, elle est signée de l’architecte Alphonse Laverrière et fut réalisée en 1922 pour la Première exposition nationale d’art appliqué. Le film Documenter la nation conlue  l’exposition Décors. Chefs-d’œuvre des collections.  +d’infos.

Fribourg

Sonia Kacem : La chute du 9 mars au 9 juin 2024 au Château de Gruyères

Pour sa première exposition 2024, le Château de Gruyères invite Sonia Kacem à investir les salles de l’ancienne résidence comtale. Dans une approche à la fois minimale et baroque, Sonia Kacem explore depuis plusieurs années les confins de l’abstraction. À travers un intense travail sur la couleur, la matière, le langage des formes, l’ornement et le geste, elle élabore des compositions dont les dimensions, parfois imposantes, invitent à l’immersion et au plaisir visuel.

Usant régulièrement d’éléments de récupération, l’artiste crée des œuvres en drapant la matière et joue des tensions qu’elle met en scène. Les lourdes étoffes se plissent savamment au fil des salles historiques du château. Les chairs de plastique se répandent en cascade sur la pierre, tandis que d’énigmatiques signes de bois s’entremêlent sur des murs richement ornés, attendant patiemment d’être déchiffrés. Vernissage vendredi 8 mars, 18h30, + d’infos.

Valais

Anker et l’Enfance du 1er février au 30 juin 2024, Fondation Pierre Gianadda, Martigy

Sur les 800 toiles peintes par Anker de 1848 à 1902, plus de 500 représentent des enfants. Il s’agit de portraits individuels, d’enfants jouant, étudiant seul ou avec d’autres, en compagnie de leurs grands-parents. Anker se révèle un des premiers peintres à avoir pris conscience du comportement de l’enfant sur un plan psychologiques et à le restituer dans ses tableaux. Il applique certainement la thèse du pasteur protestant Johann Caspar Lavater (1741-1801) selon laquelle : « Le visage est la scène où l’âme s’expose – qui ne la saisit pas à ce moment précis, ne peut pas la peindre. » Anker, en quelque sorte, se rapproche des théories de Jean-Jacques Rousseau (1712-1768) ou de Johann Heinrich Pestalozzi (1746-1827), qui considèrent les enfants comme des êtres « innocents par nature », mais « corrompus » ensuite par une mauvaise éducation.

Vernissage jeudi 1er février 2024, 17h. Tous les jours de 10h à 18h, + d’infos.

Bâle

Jeff Wall du 28 janvier au 21 avril 2024, La Fondation Beyeler, Riehen/Bâle

Bâle Musée Beyeler extérieur

Fondation Beyeler

Exposition personnelle  consacrée à l’artiste canadien Jeff Wall (*1946). Il s’agit de la Première exposition de cette envergure en Suisse depuis près de deux décennies. Wall, qui a largement contribué à établir la photographie en tant que forme autonome d’expression artistique, compte aujourd’hui parmi ses représentant·e·s majeur·e·s. Réunissant plus d’une cinquantaine d’œuvres réalisées au fil de cinq décennies, l’exposition présente une vue d’ensemble très complète du travail précurseur de l’artiste, allant de ses emblématiques grandes diapositives montées dans des caissons lumineux à ses photographies grand format noir et blanc et ses tirages en couleur au jet d’encre. L’exposition met un accent particulier sur les œuvres des deux dernières décennies, parmi elles des photographies données à voir en public pour la première fois. L’exposition a été conçue en étroite collaboration avec l’artiste, + d’infos.

Ouvert tous les jours de 10h à 18h, d’infos

Haute-Savoie

Expositions Florent Meng Lechevallier : The Analogue Tracks & Laurie Dall’Ava : EGP (Emerald Green Pigment) du 10 février au 19 mai 2024, Villa du Parc, Centre d’art contemporain, Annemasse

Laurie Dall’Ava réunit un ensemble d’œuvres d’où monte la pulsation puissante de dynamiques immémoriales. tissée dans la trame d’EGP (Emerald Green Pigment), un pigment vert émeraude. Le projet de film de Florent Meng Lechevallier a été motivé par l’envie de « faire parler un cristal et d’échanger avec une montagne » The Analogue Tracks est construite autour d’une version vidéo multi-écrans. En parallèle à la Véranda : Jan Kopp, Constellation ordinaire #12 du Parc, + d’infos.

Joël Bastard : Le troisième livre, du 2 mars au 23 juin 2023, à l’Archipel Butor, Lucinges

Du mercredi au vendredi de 14h à 18h, le samedi de 10h à 18h et chaque 1er dimanche du mois de 14h à 18h. Rencontre et visite de l’exposition en compagnie de Joël Bastard le samedi 2 mars 2024 à 14h, + d’infos.

L’exposition du Manoir des livres présentera une centaine de livres d’artiste écrits par Joël Bastard. « Le livre d’artiste réinvente le livre à chaque livre. Au hasard des rencontres, des propositions d’éditeurs ou de celles des artistes. Le livre d’artiste se décide sur un regard, une peinture dans un atelier, un courrier ou un courriel, un poème qui a besoin de l’autre, le désir d’être ensemble sur un morceau de papier ou une toute autre matière. Alors nous rêvons et concevons un espace commun. Seul compte le dialogue entre la peinture et le poème pour ce que j’appelle LE TROISIÈME LIVRE, né de cette liaison et qui se réalise pleinement dans les yeux de celui qui le lit et qui le regarde ! Qui le compose ! Un livre qui existe donc entre nous et nous. » Joël Bastard 

Félix Ziem, 1821-1911 : Saisir la lumière du 17 décembre 2023 au 21 avril 2024 au Palais Lumière, Evian

Ouvert tous les jours, de 10h à 18h  (lundi et mardi 14h à 18h), + d’infos.

Félix Ziem , peintre des ciels méditerranéens et d’un Orient des Mille et Une Nuits, il a su séduire une large clientèle qui aimait rêver de Venise ou de Constantinople devant ses toiles. Grand voyageur, ami des peintres de Barbizon, admirateur du Lorrain et de Turner, Ziem occupe une place originale dans l’art du XIXe siècle. Le Palais Lumière présente une sélection de cent peintures, aquarelles et dessins issus en grande partie de la donation faite par Ziem en 1905 au Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Tous les textes et photos Jean-Luc Nabet)